AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dawn + And the sun will shine for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 39
✤ pseudo/prénom : Med'
✤ célébrité : Lou de Laâge
✤ objets : sur elle
Spoiler:
 


dans son sac
Spoiler:
 

✤ crédits : ©Shiya

✤ âge : 24 ans
✤ statut : célibataire


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: O
✤ nombre de rôdeurs tués: 5 environ
✤ relations:

MessageSujet: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 19:23


Dawn Alexandra Sanders

Une petite citation ici.


Nom › Sanders. Mais à quoi ça sert de se distinguer par un nom qui n'a plus vraiment de sens, qui ne témoigne plus d'aucune appartenance?  Prénoms › Dawn, comme sa grand-mère maternelle. Alexandra, le prénom que les parents de son père aurait aimé donné à sa soeur, s'ils avaient eu un autre enfant. Date et lieu de naissance › 12 mai 1990 à Anchorage Age › 24 ans Situation › Un peu complexe même si pour elle ça n'a plus d'importance. Orientation sexuelle › ce genre de détail ne l'a jamais vraiment intéressé, disons qu'elle est attirée par ceux qui lui font de l'effet, peu importe le sexe. Ville de départ › Fairbanks, elle avait un entrainement de prévu avec un champion. Ancien métier › Gymnaste professionnelle. Capacités › Son plus grand atout c'est sans doute la connaissance de son corps, de ses limites, de ses propres capacités d'endurance. En tant que sportive professionnelle, qui a toujours eu une ligne de conduite concernant sa santé et sa nutrition, Dawn est solide et agile. Elle ne sait peut être pas se battre, mais sa souplesse lui est très pratique pour esquiver, elle est donc plutôt défensive qu'attaquante, bien qu'elle apprenne vite et sache mémoriser les moindres détails.  Caractère › attentive - impatiente - courageuse - suicidaire - volontaire - agressive - débrouillard - pressante - créative - solitaire - agile - fataliste - différente - inconstante .. Groupe › Deserters Rôle › ici [valable pour les membres du Bunker, voir ici] Avatar › Lou de Laâge Crédit › shiya pour l'avatar, tumblr (pas de nom spécifique du créateur) pour les gifs


a) Alors que vous vous baladez dans la forêt de Juneau, vous entendez un grognement inquiétant. La panique s'installe, vous savez bien que les bois sont dangereux. C'est alors, qu'à quelques mètres de vous, se trouve un ours. Comment réagissez-vous ?
c) Vous venez de tuer votre premier rôdeur depuis l'épidémie, quelle est votre réaction ? De la fierté, de la peur, de la tristesse, ou une soudaine prise de conscience de votre avenir ?

situation a
Récupérer du bois, pour le tailler en pointe, le rendre tranchant et douloureux; comme la vie. A croire qu’elle n’était plus bonne qu’à ça, obéir à des ordres jetés à demi-mots, dans un regard brisé et humide, ce genre d’air plaqué sur le visage qui lui rappelait constamment que le monde entier n’avait plus de sens. Que la Terre ne tournait plus rond. Elle allait se tirer, l’abandonner là, agacée de ne servir que de larbins quand il était dans ses bons jours, fatiguée de l’entendre lui seriner qu’elle n’était plus la même quand il était dans ses mauvais. A quoi s’attendait-il ? A ce qu’elle persiste à s’enfermer dans cette bulle d’euphorie, d’exaltation et de paix qu’elle avait connu toute sa vie ? Qu’elle aurait du connaitre toute sa vie, nuance. Parce que depuis l’épidémie elle ne vivait plus, on ne pouvait décemment plus appeler ça ‘vivre’ de toute façon; c’était à peine si elle parvenait à survivre. C’était déjà difficile de continuer à lever le nez avec lui, alors sans.. Valait mieux pas y songer, sans doute qu’elle remettrait son idée d’abandon à plus tard, c’était plus raisonnable, si tant est qu’il y ait une raison à tout ce foutoir. Est-ce que la Terre avait atteint son point de non-retour ? Avait-elle eu assez de souffrir des dérapages des squatteurs qui abimaient son si joli manteau ? Etait-ce là un grand nettoyage ? Combien de fois est-ce que Dawn s’était posée la question; trop, sans doute, pour parvenir à trouver une once de cheminement menant à la réponse. Ils étaient perdus, damnés, tous autant qu’ils étaient, à errer dans l’unique but de s’en sortir, mais à quel prix et pour quelle gloire ? S’il y avait une récompense à la clé, peu importe ce qu’elle pouvait être, Dawn n’était plus certaine de vouloir continuer ces sacrifices pour la recevoir. Et puis ce serait tellement plus poétique de s’étendre là, dans l’herbe, la tête contre la mousse couvrant les racines de l’arbre, à la manière d’un héros tragique tiré des vers de Rimbaud. Ses mains effleurèrent des brindilles, les échardes se plantant dans ses doigts sans qu’elle sourcille; cette douleur là lui paraissait si infime comparée à celle de trainer sa carcasse entière dans un univers déformé. C’était la science-fiction qui avait pris le pas sur la réalité, comment ne pas se perdre entre réel et imaginaire dans ce cas. La certitude que le décor autour d’elle ne relevait pas d’une invention de son cerveau épuisé pris la forme d’un bruit qui lui glaça le sang. Un grognement. Il lui avait pourtant assuré que les lieux étaient sans risques, pointant les multiples échappatoires entre les troncs comme autant de chances de s’en sortir sans trop de difficultés. Elle avait acquiescé, silencieuse, jaugeant d’un oeil critique; pour elle ces diverses possibilités de fuites n’avaient rien de bon, elle préférait l’organisation et la rigueur, tout ceci n’était qu’un éparpillement dangereux. A se voir offrir trop de choix d’évasions, ils en viendraient à perdre leur temps à se décider et donc ils perdraient une avance considérable pouvant faire la différence. Ses yeux se figèrent sur un sentir tracé par la pluie et quelques glissements de terrains récent, avant d’être attirés par un monticule sombre qui se dressait devant elle; un ours. Grand, majestueux, impressionnant. Pourtant à la peur se substitua soudainement un étrange sentiment de tranquillité, d’apaisement, comme si la simple vue de cet animal pourtant terrifiant parvenait à lui apporter une paix qu’elle n’avait pas ressenti depuis des lustres. On ne pouvait la blâmer de préférer cette rencontre-ci à une autre bien moins charmante. Ses pupilles tremblèrent quand deux oursons se dégagèrent de derrière l’adulte d’un noir intense dans lequel Dawn s’imagina se vautrer, seulement pour ressentir la chaleur d’un autre être, plus fort et plus sécurisant que les autres qu’elle avait pu croiser. L’animal et l’Homme se toisèrent, jugeant de l’attitude de l’autre, patientant pour ne rien précipiter. Dawn ne tenta rien d’idiot, loin d’imaginer ses talents assez développés pour s’improviser dompteur d’ours sauvages. Tant qu’elle ne faisait pas de pas dans leur direction, elle ne serait pas vue comme une menace envers les petits, aussi la créature n’aurait pas de raisons de s’en prendre à elle, sauf si elle était affamée; est-ce que le zombie constitué un repas agréable ? L’idée même lui arracha un frisson de dégoût. Tapotant tranquillement ses poches, ce calme apparent en total contradiction avec la tempête intérieure qui lui déchirait la poitrine, Dawn finit par sortir un paquet de gâteaux de l’intérieur de sa veste, l’ouvrant lentement pour finalement le jeter devant elle, au plus près de l’ours qui renifla d’un air faussement intrigué. Sans un mot, sans un souffle plus fort que l’autre, Dawn se mit à reculer le plus doucement possible pour ne pas effrayer l’autre, si fascinée qu’elle était. La seule fois qu’elle avait vu un ours d’aussi près, une vitre solide les séparait et sa soeur y collait son nez dans l’espoir informulé de passer à travers. Ses yeux brillèrent, emplis de larmes qui ne couleraient pas, malgré le coeur gros; elle espérait sincèrement, un peu follement, que cet ours et les siens s’en sortiraient indemne face à ces morts encore vivants, ou face à des hommes revenus à leurs instincts primaires. « Bonne chance.. » souffla-t-elle en disparaissant derrière des troncs, s’éloignant à mesure que les oursons se disputaient les gâteaux, sous l’oeil protecteur de ce qu’elle s’imaginait être leur géniteur ou génitrice. Etrangement le retour auprès de son ami lui apporta une nouvelle bouffée d’angoisse, que la présence de l’animal avait su estomper. En était-elle réduite à ça ? Craindre les siens au point de ne se sentir en sécurité qu’auprès de prédateurs? Autant dire qu’elle s’inquiétait plus de l’avenir de ce trio d’infortunes que de sa propre peau.

situation c
La tête. C’est la tête qu’il faut viser. Elle secouait la sienne d’un air concentré, les mains crispées sur la batte que Shawn avait récupéré sur un cadavre, dont elle n’avait rien voulu savoir; la seule chose qu’elle avait compris, c’était que la moitié des vivres et des armes qu’ils possédaient désormais leurs venaient de ce gamin, arraché à la vie. Le pire ? Elle restait persuadée que ce n’était pas l’oeuvre des rôdeurs, mais d’autres personnes en cavale. La nausée resta coincée dans sa gorge alors qu’elle avançait, l’estomac lourd alors qu’il était vide depuis deux jours, incapable d’avaler quoique ce soit, le cerveau fonctionnant trop vite pour lui laisser le temps de s’inquiéter de ses crampes d’estomac ou de ses vertiges. Elle avait déjà connu ça, de toute manière, pendant ses échauffements à la salle, cette sensation qu’elle avait s’effondrer en pivotant sur la barre, ce moment où, suspendu dans l’air après un saut, elle n’était plus certaine de pouvoir se réceptionner correctement sur la poutre. Dawn déglutit, un mélange écoeurant de salive et de lait caillé, qu’elle ne digérait pas, glissant dans son oesophage en l’irritant un peu, lui piquant les yeux. « Shawn.. » Ce qu’elle aurait voulu être un cri se mue en un souffle, un soupir, un murmure, une plainte entendue seulement par elle et le type aux yeux jaunes vitreux qui la dévisage sans vraiment la voir. Que voit-il ? Ses mains crispées à l’infini sur le bois de son arme de passage, elle se mit à penser à la vie que ce type devait avoir avant de finir dans la tombe, du moins d’y mettre un pied et d’en ressortir l’autre. Elle se l’imaginait en bon père de famille, incapable d’y voir un salopard machiste - ce qui l’aurait peut être plus aidée à lui vouloir du mal. Les vêtements avec lesquels il était mort n’était désormais plus que des haillons, se confondant avec des lambeaux de chair putride dont l’odeur lui montait au nez comme une moutarde trop forte, ou un mayonnaise ayant tourné. Il était où Shawn ? Jamais là quand on avait besoin de lui. L’enfoiré. Cette fois c’était sûr, elle allait le laisser, l’abandonner et ne jamais revenir. Et s’il se faisait bouffer par des rôdeurs ? Tant pis pour lui. Non. Menteuse. Elle en avait besoin, encore, surtout maintenant.
Dawn avait beau reculer, l’autre continuait d’avancer maintenant qu’il avait reconnu l’odeur de la chair fraîche et c’était presque s’il ne se mettait pas à saliver en s’imaginer les os craquer entre ses dents. Comment se faisait-il qu’il en avait encore d’ailleurs ? Ces horribles chicots n’avaient plus l’air de tenir que par l’opération du saint esprit, si tant est qu’il existe. Par chance, le mort ne perçut pas à temps le caillou sur lequel Dawn venait de manquer de se casser la figure, ne le voyant pas en marche arrière, et il s’étala de tout son long.. Sans que cela ne le gène. Il se mettait déjà à ramper vers elle, faisant claquer ses mâchoires dans un bruit qui commençait à la rendre folle, hystérique. Ce ne fut qu’à ce moment qu’elle réalisa qu’une de ses jambes ne tenaient plus que par quelques morceaux de tendons, les deux os se séparant à ce qui ressemblait à une bouche qui semblait lui sourire dès qu’il la pliait pour ramper plus facilement. La tête, lui souffla une voix dans l’oreille, l’obligeant à se retourner dans l’espoir de voir Shawn débarquer. Elle ne pouvait pas. C’était au-dessus de ses forces. Immobile, à réfléchir, elle finit par sentir une main se refermer sur sa cheville et le cri mourut au fond de sa gorge alors qu’elle perdait l’équilibre, récupérant la batte pour frapper le bras, qui se détacha au prix de plusieurs coups d’une force qu’elle s’ignorait posséder. La tête, répéta la voix imaginaire et en fermant les yeux elle finit par obéir. D’abord un coup, pas trop fort, juste de quoi l’assommer et prendre de l’avance. Puis un second, pour être sûr d’avoir le temps de trouver Shawn avant de fuir. Un troisième, parce qu’il remuait une main dans ce qu’elle voyait comme une autre tentative pour l’attraper. Un quatrième, pour vérifier qu’il ne bougeait pas plus. Un douzième, parce qu’elle n’en pouvait plus de cette situation, que tout ceci n’avait aucun sens, qu’elle n’avait pas signé pour ça, qu’elle n’était pas née un jour pour servir de jarrets de porc à des cannibales à moitié défigurés. Un quinzième, pour sa famille réduite en miette. Le seizième, en s’imaginant Shawn à la place du zombie, jusqu’à ce que la main de ce-dernier se pose sur son épaule, l’assurant qu’il avait survécu aussi, qu’il l’attendait. L’obligeant à prendre conscience qu’il ne restait plus qu’une purée boueuse, de cervelle, de fragments d’os, de cheveux. L’hystérique fut prise de spasmes, à s’en tenir le ventre, la nausée lui remontant jusque dans la bouche sans qu’elle en soit fichue de la retenir cette fois, les larmes aux yeux. Terrifiée, non pas d’avoir failli y passer, mais d’avoir été capable d’autant de haine et de violence. C’était qui l’animal maintenant ?

i write sins not tragedies

Pseudo › med Prénom › Pauline Pays › La France Age › le même que Dawn \o/ Où avez-vous connu le forum › Bazzart Votre avis dessus › Si je vous dis que je l'ai ouvert tous les jours pendant la maintenance, en trépignant, râlant, soufflant, tapotant des doigts sur le bureau et qu'en le voyant de nouveau ouvert j'ai levé les bras en mode winner.. Ca vous donne une idée ou bien ? Voulez-vous réserver votre avatar › oui siouplaît    Le mot de la fin › Je vous invite à mon barbecue spécial, puis si ça se passe bien on s'termine sur une orgie générale ? Votre personnage › Avant l’infection, Dawn était une fille extatique, exaltée par la vie, angoissée aussi, un peu craintive, peut être même niaise. Sa vie, à ses yeux, ne dépendait que de la gymnastique, de ses proches, de son petit ami. Elle s’imaginait presque pouvoir trouver un seau d’or ou un lepreuchaun en rejoignant le bas d’un arc-en-ciel; quelle déception de ne découvrir que des cadavres en chemin. Cette apocalypse l’a changé, comme la plupart des gens sans doute; certains se sont découverts des talents de chasseurs, embrassant la partie animale en sommeil depuis des générations, d’autres se sont renfermés, d’autres encore se sont peut être éveillés. Dawn, elle, a fermé les yeux en s’imaginant que ce n’était qu’une sombre partie d’un rêve profondément réel. Le retour à la réalité a été violent et brutal au point d’en faire la coquille vide qui traine sa carcasse, en vie, sur des chemins boueux, dégueulasses, jonchés de corps. La mort c’était un truc qui n’arrivait qu’aux autres, le fait de se voir rejoindre ces « autres » l’a déboussolé et elle se détache de tout, de ce qu’elle était, de ce qu’elle voulait être, de ce qu’elle pourrait être. D’une jeune fille émerveillée du monde qui l’entoure, Dawn est devenue cette fataliste qui s’imagine qu’il n’y a que dans la mort, la vraie, celle d’où on ne revient pas, qu'elle trouvera la paix.

_________________

They say we are what we are But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame I’ll be the guard dog of all your fever dreams.
I am the sand in the bottom half of the hourglass.@ ALASKA.
   


Dernière édition par Dawn Sanders le Lun 23 Mar - 12:13, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1015-dawn-and-the-sun-will
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 39
✤ pseudo/prénom : Med'
✤ célébrité : Lou de Laâge
✤ objets : sur elle
Spoiler:
 


dans son sac
Spoiler:
 

✤ crédits : ©Shiya

✤ âge : 24 ans
✤ statut : célibataire


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: O
✤ nombre de rôdeurs tués: 5 environ
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 19:23

show me what i'm looking for

Elle s’essouffle, elle transpire, ses mains glissent et malgré le talc qu’elle y a mis quelques minutes plus tôt, elle sent que ses paumes sont moites et n’accrochent plus. C’est pas pour autant qu’elle s’arrête, parce que si elle prend une pause, si elle soupire, elle sait très bien ce qu’il va lui dire et elle n’a pas envie de le décevoir. C’est pas son père mais c’est tout comme, faut dire qu’il l’entraîne depuis tellement d’années que ça finit par vous ouvrir les yeux sur une relation forte et bancale à la fois. Il a ce ventre un peu rond des bons pères, contre lequel on veut s’appuyer pour se sentir bien, le tout contrebalancé par ses traits durs, ce regard brûlant qui couve et pique au vif. Il a placé tous ses espoirs en elle, elle elle a placé toute sa confiance en lui. « Tu t’es pas entraînée hier, c’pas possible ! T’es molle, t’es pas élégante. C’est quoi cette réception ?! T’es une sportive ou un éponge ? Tu me reprends les barres et tu te muscles un peu! Tas bu ? Va boire avant de te sécher! » Il vocifère, gronde, renifle bruyamment, mais c’est ce qu’elle aime alors elle saute de sa poutre avec agilité, malgré le craquement des os un peu fatigués, et se précipite dans les vestiaires en souriant. Toute cette pression, tous ces cris, ça la rend légère, heureuse, exaltée; y a qu’avec la gymnastique qu’elle peut s’exprimer complètement. Maladroite à l’oral, élève dissipée à l’école - à se voir constamment traitée de rêveuse dans chaque bulletin -, adolescente paumée sans idée d’avenir.
Ah, il était pas très fier le père quand elle a débarqué, après trois séances de gym, à huit ans, en claironnant qu’elle voulait devenir un grand nom de ce sport, participer aux JO et ne plus aller en classe. Peut être qu’en fait il avait peur, parce que sa petite princesse aux vêtements colorés, aux yeux pétillants, devenaient quelqu’un d’autonome et que cela signifiait qu’un jour elle n’aurait plus besoin de lui. D’accord, seulement si tu reçois ton diplôme de fin de lycée. Il s’était imaginé qu’une fois lancée dans les études, elle abandonnerait ce plan de carrière un peu bancal; parce que si elle arrivait pas à un rang de professionnel, que lui resterait-il ?
L’eau coule sur son menton et elle souffle, euphorique, l’adrénaline qui lui endort les douleurs musculaires, qui noie sa fatigue dans une excitation qui la rend extatique. En jetant un oeil à la salle, depuis la porte des vestiaires, elle se dit que si elle arrive à faire trois soleils sur la barre sans s’arrêter, alors elle peut toucher le ciel et flirter avec les nuages. Parce que rien n’est impossible, c’est ce que son entraîneur lui répète constamment. Avec un peu de volonté, du courage et des efforts, on peut tout faire; c’est un peu sa poudre de fée à lui, paraît-il. Ca la fait sourire deux secondes, parce qu’elle l’aurait plus imaginé en Capitaine Crochet qu’en Peter Pan. « Hé ! C’est pas l’heure de se faire les ongles ou de se repoudrer le nez! Descends et viens faire tes exercices! Mollusque. » Il lui envoie un clin d’oeil complice qu’elle attrape au vol, amusé par la mine choquée des parents qui viennent voir leurs progénitures à l’échauffement. « Tu devrais pas te laisser faire » elle se tourne vers l’étranger, son balai à la main qui lui laisse penser qu’il va tenter de s’envoler avec. Haussement d’épaules et sourire épanouie, elle le touche par cette indifférence volontaire, presque charmante et joueuse. « Je risquerais de l’abimer si je me défendais. » Elle éclate de rire et rejoint son entraîneur en quelques roues, le regard tendre et chaud de l’inconnu qu’elle sent sur sa peau, son justaucorps sans doute trop collé à sa peau tout à coup. En croisant son regard, elle se sent soudainement pudique, alors elle rougit timidement et excelle dans ses figures comme jamais.
Alors deux jours plus tard, quand elle sort des vestiaires et qu’il lui lance un « si tu réussis trois soleils autour de la barre sans te rater, je t’invite à boire un chocolat après tes entraînements » elle se dit que c’est le bon et qu’avec lui, elle pourra tout atteindre, y compris les étoiles que les nuages camouflent un peu.

« Tu vas m’abandonner, je le savais! » Elle roule des yeux alors que Beverly se roule dans ses draps, qu’elle tente de défaire depuis deux heures pour les mettre à la machine et finir sa valise. Prendre son envol n’a jamais vraiment été dans ses rêves les plus fous, la maison étant pour elle ce lieu chaud, réconfortant, au sommet d’une colline à vous inviter à entrer par des volutes de fumée s’échappant d’une cheminée aux bois crépitant dans l’âtre. Sa famille c’est sa maison, parce qu’avec eux elle a ce sentiment un peu inexpliqué qu’aucune des horreurs qui arrivent aux autres ne pourra jamais les atteindre. La vie et ses détracteurs se heurteront à jamais aux murs solides que forment leur union. Mais ce rendez-vous, cette chance d’atteindre le podium, c’est une fenêtre que Dawn n’avait jamais envisagé d’ouvrir. « Ce n’est que pour un an, un an et demi à tout casser, fais pas ta tête de lard. » Elle envoie un collant sur la tête de sa cadette qui grogne s’écrasant un coussin sur le visage. « Et si tu décides de rester plus longtemps, hein ? » « Et bien il n’y aura plus qu’à espérer qu’on aura inventé un moyen de locomotion rapide d’ici là.. Qu’on pourrait même appeler.. Train.. Ou Bus. Avion aussi ça sonne bien. » Le chausson de Beverly heurte le mur derrière Dawn, qui remercie ses réflexes encore fonctionnels pour avoir esquiver l’attaque. « Allez, arrête de bouder et viens m’aider à charger la voiture de Shawn. » Elle ne peut s’empêcher de minauder quand elle parle de lui, parce que c’est tellement bon ce qui lui arrive, c’était tellement délicieux qu’elle pourrait s’en repaître sans jamais être écoeuré. L’amour. Elle n’y croyait qu’en parcourant les pages des romans qui recouvrent tout un pan de mur de sa chambre d’adolescente, maintenant que ça lui est tombé dessus, elle exulte, elle transpire le bonheur par tous les pores de la peau au point que ça en devient lassant. Ses amis se moquent d’elle, la traite de niaise, de rêveuse. Sa meilleure amie essaie de la contrôler en lui rappelant que certains hommes peuvent cacher des facettes violentes. Son père s’inquiète, parce que jusqu’à très tard c’était lui le seul homme de sa vie, l’idéal masculin auquel elle était attachée et dont elle dépendait. Sa mère, elle, s’enivre par procuration de cet amour que vit son aînée. Il n’y a que Beverly qui vit la chose comme si c’était normal, sans être touché, sans que ça l’éclabousse vraiment, même si quelque part elle a un pincement au coeur parce que Shawn c’est le copain de sa soeur, alors par réaction logique elle fantasme un peu sur lui. Faut dire que ça ne l’aide pas à le détester quand il lui rapporte des cadeaux en venant manger à la maison. Aujourd’hui, pourtant, elle lui en veut de lui prendre sa Dawn pour l’embarquer loin. « Je devrais te menottes dans la cave, voilà. » Jalousie poussée à l’extrême; sa soeur c’est la sienne bon sang, son pilier, si on le lui retire, elle va s’agripper à qui ? Dawn en rit, touchée de tant d’attention mais son coeur bat trop vite pour trop de choses, elle n’a pas le temps de jouer le jeu. « Merci encore de venir.. » Elle roucoule en embrassant la joue de Shawn qui range le coffre, encore incapable de réaliser les sacrifices qu’il a pu faire pour se joindre à elle. Il l’a rassuré pourtant, prouvant la présence d’un cousin à Fairbanks et d’un job l’attendant pour s’occuper le temps qu’elle serait dans sa salle de gym. Ca n’aide pas Dawn à voir autre chose en lui que ce héros près à tout pour sa dulcinée, alors elle papillonne à nouveau, dépose des baisers sur les fronts de ses parents, étouffe cette soeur déchirée entre ses bras frissonnant et prend son envol. « Mince.. » Elle crache ça à mi-chemin, des larmes aux yeux et Shawn de s’arrêter sur le côté de la route, paniqué. « Quoi?! » « J’avais pas prévu que ce serait aussi difficile de m’éloigner d’eux.. » Il sourit, touché en plein coeur par autant de douceur, autant d’innocence. « Ca ira Donnie, tu les reverras bientôt. » S’il avait su.

Ses bras enlacent l’adolescente, ses lèvres sur le sommet de son crâne, à humer son odeur pour retrouver la sérénité perdue, la paix de l’âme et être certaine qu’elle ne rêve pas. Son regard se lève, se pose sur Shawn qui observe la rue, du haut de son poste d’observation et le coeur de Dawn bat plus fort, au rythme de celui de Beverly qui digère encore. La mort est là. Partout. Elle a pris leurs voisins, ses amis, des cousins. Hier elle a enfin pris leurs parents. Leur mère d’épuisement, leur père d’une bagarre avec un autre individu, un solitaire qui rôdait aux alentours, attendant de trouver des proies faciles à dépouiller, sans s’imaginer que Monsieur Sanders résisterait. « C’est bon. On y va, la voie est libre. » Ce qu’il est sûr de lui Shawn, admirable de courage et de volonté, de force et d’attention. Ce n’est pas pour ça que Dawn l’a aimé au début, c’était même plutôt pour le contraire, pour sa capacité à rêver avec elle d’un monde merveilleux, pour parvenir à bercer ses espoirs d’une douce parole, de tendres baisers. Elle ne le reconnaît plus, lui non plus d’ailleurs, mais à quoi bon ? Plus personne n’est pareil; le monde a changé, ses habitants avec. « Je peux avoir un de tes biscuits ? » Son regard humide se perd dans celui ombrageux de Dawn qui fronce les sourcils, faussement fâchée, en pleine réflexion. « Et ceux que tu avais hier? » Les vivres ont été partagé de manière à ce qu’ils aient assez jusqu’à la prochaine ville à piller. « J’ai vu un chien errant hier, il avait faim.. » « Beverly.. » Elle soupire mais comment lui en vouloir ? Sa soeur n’était pas prédestinée à perdre toute trace d’humanité et de confiance, ni même de devenir égoïste. Personne n’était préparé à ça de manière générale. « Tiens. » Shawn lui tend une part de son gâteau, un sourire qui se veut tendre plaqué sur les lèvres, mais le regard brisé de celui qui ne s’attend plus à grand chose. Un oeil sur Beverly, qui marche légèrement devant, et les deux adultes se rapprochent. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » « On est suivi. Le regard paniqué de la gymnaste en dit long, il prend sa main dans un geste qui se veut réconfortant, qu’elle fuit d’un mouvement délicat du poignet, faisant mine de se recoiffer. Non c’est pas des rôdeurs.. » Elle souffle, rassurée qu’à moitié. Depuis l’épidémie, dont on ignore les raisons, Dawn se surprend à songer à des choses qui ne lui auraient jamais effleuré l’esprit avant, à se mettre à penser des plans étranges pour survivre à un truc qui, jusqu’ici, relevait de la science-fiction pour elle. Quand on est enfant, on est supposé vous préparer à la vie, la vraie, la grande aventure qui s’annonce une fois qu’on a quitté le nid, pas à se battre tous les jours pour sa peau, pour éviter de finir en pièces, servis en plat chaud à une horde d’errants qui grognent et bavent. Quand il ne s’agit pas de survivre à des hommes aussi terrifiés que soi, poussés par l’instinct de survie primaire qui veut que ce soit la loi du plus fort qui gouverne. Ca ne fait que quelques mois qu’ils errent, qu’ils s’éloignent de leur vie d’avant, mais Dawn a la sensation que ça fait maintenant des siècles qu’elle se déplace, qu’elle remue. Elle a pris de l’âge sans même s’en rendre compte, ses vingt-trois ans lui donnant l’impression de s’être mué en soixante, peut être plus. Son idéalisme enfantin, naïf, ses rêves dérisoires, tout ça à la poubelle. Elle a recouvert son innocence d’essence et a craqué l’allumette pour regarder le tout brûler, sans se retourner parce qu’on a plus le temps de le faire, parce que chaque petite boite à souvenir qu’on tente de rouvrir à la lueur de la lune, c’est de l’avance perdu pour s’en sortir, pour trouver une cachette. « Tu me tiens la main? » A contrario, Beverly semble avoir perdu de son assurance et de l’adolescente fière et solide, elle est redevenue cette gamine que Dawn se sentait le devoir de protéger de tout dans la cour de récrée. Elle n’a plus dix-neuf ans, sa Beverly, elle en a de nouveau six, elle la regarde à nouveau avec ce regard émerveillé, à la foutre sur un piédestal bancal duquel l’adulte craint de chuter, pour se casser la gueule sur les cailloux tranchants qui parsèment sa route. Elle en veut pas de ce rôle, elle l’a jamais voulu même si a une époque ça lui a gonflé l’égo d’une bouffée de narcissisme, aujourd’hui ça la blesse; elle voudrait aussi être insouciante, paumée et humaine comme Beverly, au lieu de tuer l’éternelle rêveuse au fond de l’oeuf, gonfler les pectoraux pour protéger sa chair, son sang, sa vie. Ses doigts se croisent avec ceux de l’adolescente, qui s’y agrippe comme si sa vie en dépendait et c’est peut être pas totalement faux. « On va passer la nuit avec ces gens, ils acceptent de nous recueillir pour ce soir.. » Ce que ça lui va bien le rôle du chef de troupe, à croire qu’il a fait ça toute sa vie et Dawn en vient à se demander si elle s’en serait rendue compte, un jour, de ce naturel de meneur qu’il semble posséder, dont il joue avec une facilité déconcertante. « Ca va ? » « Elle est très con ta question, tu sais. C’est comme demander à un aveugle s’il apprécie le tableau que tu lui montres. Ca n’a aucun sens. » « J’essaie de faire des efforts Donnie.. Mais continue de faire la gueule, c’est sûr que ça nous aidera vachement plus. » Elle remue les lèvres alors qu’il tourne le dos, haussant les épaules. Gros con, qu’elle lâche à demi-mot. Ce qu’elle peut le détester. Pourtant c’est contre lui qu’elle ira dormir quand la lune prendra la place du soleil et que la brise se lèvera, apportant avec elle l’odeur fétide de la mort qui rôde et grogne, en meute, autour d’eux. C'était pas une matérialiste mais putain, ce qu'il peut lui manquer son lit douillet.

« Laisse moi réfléchir.. » C’est une supplique. Elle ne veut pas y penser, elle ne veut pas prendre cette décision, pas celle-ci, pas comme ça, pas pour ça. Pas pour elle. Les mains dans les cheveux, ses doigts qui s’agrippent à chaque mèches comme si cela pouvait l’empêcher de sombrer, de perdre pied et de se casser la gueule dans cette réalité trop douloureuse, qui lui abime le coeur, lui bousille son âme. Elle arrive à marcher, un comble, sans savoir comment c’est possible, sans comprendre comment elle peut réussir à encore respirer alors qu’elle suffoque. Elle tourbillonne, Dawn, mais ça n’a rien de magnifique à cet instant; parce que ses pieds sont maladroits, qu’elle se blesse et qu’au final elle s’écorche. « Décide toi, maintenant ! On peut pas attendre ! DAWN! » Ses mains s’agrippent à ses bras, griffues, douloureuses, injectant ce venin qui lui noircit le sang. Elle veut lutter, elle parvient seulement à couiner sans trouver l’ordre des mots exacts, sans se souvenir ce qu’ils font là. Elle perd la face. Tout ceci n’est qu’une fiction qu’elle couvait, comme un mauvais rhume; un peu de pschiit-pschiit dans le nez et ça ira mieux. « J’peux pas.. J’peux pas.. C’est à son tour de poser ses mains glacées, sans vie, sur les poignets de Shawn, son regard qui se perd dans le sien. Qu’il est sombre, frappé par l’horreur des mots qu’elle prononce. Fais-le, toi. » Et pour conclure elle lui place l’arme dans les mains, tremblante mais pas à cause du froid, sauf peut être celui qui la glace jusqu’à l’os. Elle blanchit. Elle bafouille. Ses yeux se révulseraient presque alors elle tourne les talons, quitte la pièce où ils ont trouvé refuge dans le centre commercial, en attendant une accalmie pour continuer leur route. Ses mains se perdent sur sa nuque alors qu’elle tourne en rond, elle attend le déclic, le moment où le coup va retentir, où les oiseaux vont s’envoler quelque part dans le ciel et disparaître à jamais. Tu crois que ça fait mal la mort ? La question lui revient comme un boomerang oublié, lancé des années plus tôt. Beverly a six ans, leur grand-mère vient de mourir et ils regardent le cercueil qui s’enfonce dans le sol terreur, une plaque comme unique vestige d’une vie passée sur Terre. Je crois pas. C’est comme s’endormir quand on est malade je pense, tu sais.. Quand t’as mal au ventre, que maman te prend dans ses bras et t’emmène au lit, t’y dépose et te caresse les cheveux en susurrant jusqu’à ce que tu t’endormes. Et qu’au réveil tu sais pas comment t’es arrivée là, ni pourquoi, mais tu te sens étrangement bien, en sécurité. A ta place. Je pense que c’est ça, la mort. Elle s’improvisait maître dans l’occulte, grand sage de la philosophie de comptoir et Beverley souriait, rassurée, sa main plus étroitement serrée dans celle de son aînée. « J’peux pas.. » C’est pour elle qu’elle le chuchote, réalisant qu’elle préfère cent fois savoir que sa soeur arpente le globe, tant pis si c’est en étant brisée et coincée dans une demi-vie, ou une demi-mort. « Shawn, je.. » Silence brisé par le pétard qui fait écho entre les murs. Comme son coeur qui vient d’exploser dans sa poitrine. Elle ouvre la porte mais ne voit rien, il lui fonce dedans pour l’empêcher d’assister au spectacle; celui de sa soeur, un trou entre les yeux et un sourire éteint sur le visage, ses traits déjà grisés par le poison de sa vilaine morsure. Ce n’est plus son corps que Dawn sent, ce n’est même plus son âme, et si elle tremble elle n’en a plus conscience, parce que Beverly vient de crever. Abattue salement comme ces chevaux blessés dont on interrompt la vie pour « stopper la souffrance ». La vision de sa cadette dans la même posture que ces animaux jugés inaptes à la vie la rend malade et ses poings s’écrasent sur le buste solide de l’homme a qui elle a tout donné, plus encore. Il a épuisé le stock. Ils l’ont épuisé, vidé. Elle a tenu le choc pour ses parents, parce que c’est dans l’ordre des choses, c’est aux enfants d’enterrer les parents, mais ça non. « Fallait le faire, on pouvait pas la laisser comme ça, en damnée. » Il a raison. Bordel, elle sait qu’il a raison mais à cet instant elle ne peut s’empêcher de lui en vouloir, de crever d’envie de la lui tirer aussi entre les yeux, cette putain de balle. Elle couine, elle siffle, sans bruit, comme un verrou qui grince parce qu’il faudrait le huiler, parce qu’il rouille. Dawn est rouillée à l’intérieur. Elle se sent fantôme, vide, comme un courant d’air qui se déplace sans trop savoir où il va, guidé par les éléments, par la main qui lui enserre le poignets alors que des pas résonnent dans les couloirs adjacents. Laissez moi crever bon sang, mais son regard qui hurle au suicide est ignoré et la main sur sa peau, qui la brûle, la tâche, l’abîme, l’embarque au loin et elle se laisse glisser. Beverly est morte. Finies les soirées pyjamas, cachées sous le drap avec une lampe de poche comme seule veilleuse. Finis les secrets à peine chuchotés dans le creux de l’oreille, à se faire des chatouilles en sentant le souffle de l’autre contre sa peau. Fini Beverly. Finie la vie. « Dépêche toi! » De courir ? De faire ton deuil ? D’avancer ? De me pardonner ? Elle le dévisage l’assassin, le monstre, l’horrible créature qui lui a pris tous ces petits bouts d’elle qu’elle retrouvera plus jamais. Y avait pas d’autres choix, mais elle le sait ça bordel. Elle le sait. C’est juste qu’elle le comprend pas. Elle a pas la fibre meurtrière dans ses gènes, elle a pas le sens de l’indifférence, elle a pas l’ADN du survivant en elle. Elle avait juste Beverly dans la peau, maintenant il lui reste quoi ? Shawn. Qu’il crève. Qu’ils crèvent tous. Qu’ils aillent en enfer et qu’ils y brûlent, si elle peut en plus être celle qui craque l’allumette.

_________________

They say we are what we are But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame I’ll be the guard dog of all your fever dreams.
I am the sand in the bottom half of the hourglass.@ ALASKA.
   


Dernière édition par Dawn Sanders le Lun 23 Mar - 13:44, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1015-dawn-and-the-sun-will
avatar
Like a wolf in the sheepfold
✤ en ville depuis le : 21/07/2014
✤ post-envoyés : 631
✤ pseudo/prénom : Hirpini / Bertille
✤ célébrité : Tyler Hoechlin
✤ objets : + L'alliance de ma femme autour du cou et une plaque militaire avec mes initiales
Sac à dos:
 


A la ceinture:
 

✤ crédits : Avatar : didoum / Sign : tumblr

✤ âge : vingt huit ans
✤ statut : veuf
✤ humeur : here I am without you, I feel so lost but what can I do?


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: un paquet, mon ami
✤ nombre de rôdeurs tués: quelle importance ?
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 19:36

Bienvenue à toi, même si on a déjà fait plus ample connaissance sur la CB if you know what I meaaaaaan!
Je te réserve ton avatar, si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas à nous MPotter. I love you
Bon courage pour ta fiche, tu as déjà surpassé le dilemme des deux propositions! What a Face
Merci pour ton petit mot sur le forum, ça fait toujours TROOOOOOW plaisir!

_________________
I'm a freak, I don't trust anyone.

''Hearts can break. Yes, hearts can break.
Sometimes I think it would be better
if we died when they did, but we don't.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 20/12/2014
✤ post-envoyés : 167
✤ pseudo/prénom : Vieux frères/Cass(andre).
✤ célébrité : Holland Roden.
✤ objets :
L'ancienne veste de son frère, une vieille photo de famille, une boite de biscuits mouillés, quelques barrettes et vêtements de rechange, un rouge à lèvres humide.

✤ crédits : timeless. (avatar)

✤ âge : Vingt-quatre ans.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune. naïs, elle n'a pas assez de courage pour se tuer elle-même.
✤ nombre de rôdeurs tués: zéro. même les gens déjà morts, elle est incapable de leur trancher la tête, de leur foutre une balle dans le cerveau. peut-être parce qu'elle se sent déjà un peu morte, elle aussi.
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 19:45

Quel choix d'avatar original, j'adore!!
Je lirai le petit résumé de ton personnage plus tard, et je verrai si j'ai une idée de lien
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Dawn I love you

_________________

me laisse pas devenir un fusil sans cartouches, un cheval sans cavalier, un cavalier à pied, me laisse pas devenir un sprinter sans ligne d'arrivée, un train sans passagers, une dispute qui a mal tourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 31/07/2014
✤ post-envoyés : 225
✤ pseudo/prénom : happie et/ou pabopika (clémentine)
✤ célébrité : adélaïde badass kane
✤ objets :

BOOM CLAP

1 sac de l'armée
des baskets, 1 hache
le sourire d'une gosse déçue

emmène à chaque expédition un briquet, un poignard, quelques barres de céréales, des chewing-gums, une gourde remplie, une trousse à pharmacie, une paire de jumelles, une lampe-torche, un tapis de sol, des Tupperware pleins, un ouvre-boîte, quelques conserves, des gâteaux, une bonne bouteille, des sous-vêtements de rechange, un long gilet un peu décousu après une altercation avec des rôdeurs, une paire de sneakers, quelques débardeurs et autres leggings, une couverture, des lunettes de vue rafistolées à la hâte, du scotch, sa vieille Game Boy Color, quelques billets, une peluche Salamèche, quelques vieux livres, une trousse de toilette, un tee-shirt des Beatles, un bonnet, un paquet de cartes, de la corde, un sifflet, des couteaux de cuisine, sa hache.


✤ crédits : endless love pour la signature et vieux frères pour l'avatar (j'sais pas si tu connais, une go plutôt cool)
✤ âge : vingt-deux ans depuis décembre dernier ; elle en avait donc vingt-et-un ans au début de l'invasion
✤ statut : célibastard, pour toujours et dans l'idéal à jamais, les filles c'est bête et les garçons c'est méchant (mais les sexys peuvent toujours tenter leur chance)
✤ humeur : sur le qui-vive, parano, méfiante - soit son humeur perpétuelle depuis le début de tout ce bordel


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: une
✤ nombre de rôdeurs tués: vingt-six
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 20:32

welcome, welcome, et fighto pour ta fiche
je plussoie le choix d'avatar original et carrément génial, c'est la première fois que je vois cette si jolie jeune femme sur un forum !

_________________

sale bête
j'suis une bouteille de gaz dans une cheminée. hurler ma peur de l'abandon, ma recherche frénétique d'attention, mon besoin de reconnaissance en permanence comme un chien des caresses ; hurler mon absence de courage, ma cruauté, mon optimisme débile, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère, ma culpabilité bidon, ma sexualité en vrac et mes fantasmes tordus ; hurler ma peur panique des autres, ma mesquinerie sournoise, mes regrets, mes erreurs, mes névroses, mes obsessions, ma phobie de la douleur, de la perte, de la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t708-ultraviolence-kit
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 96
✤ pseudo/prénom : elf, laura.
✤ célébrité : hugh bb dancy.
✤ objets : un pied de biche, trois couteaux de différentes tailles accrochés à sa ceinture, ses fringues défoncés, son alliance dont il a jamais pu se séparer, une vieille montre qui ne marche plus, un briquet encore plein, un bonbon au cassis oublié dans la poche de son futal, une écharpe en coton turquoise délavée sans cesse autour de son cou - il aime nicher son nez dedans.
✤ crédits : applestorm.

✤ âge : 39 ans.
✤ statut : éternellement seul bien qu'hanté par des spectres.
✤ humeur : déphasée, déboussolée.


MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 20:44

Cette fille est trop mignonne, bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche.

_________________


ashes ashes we all fall down
« ils l’appelaient guerre mondiale, mais au fond c’était toujours la même merde. une génération prometteuse d’autrichiens – les meilleurs fils de la patrie – était venue se faire trucider au nom d’un avenir qu’elle ne connaîtrait jamais. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 21:10

cet avatar si rarement vu ! elle est vraiment belle I love you
welcome et courage pour le reste de ta fiche

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Dim 22 Mar - 21:38

Pas plus tard que cette après-midi je regardais des avatars de Lou et j'me disais qu'elle était vachement cute En plus ton personnage a l'air super intéressant et t'as choisi le meilleur des groupes wesh Du coup bienvenue parmi nous

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 39
✤ pseudo/prénom : Med'
✤ célébrité : Lou de Laâge
✤ objets : sur elle
Spoiler:
 


dans son sac
Spoiler:
 

✤ crédits : ©Shiya

✤ âge : 24 ans
✤ statut : célibataire


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: O
✤ nombre de rôdeurs tués: 5 environ
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 0:11

Azy Sawyer il veut trop mes merguez en fait   ! J’ai dis que je les gardais pour Bobby, c’pas la peine d’essayer de me la jouer charmant, poli et tout, j’changerais pas d’avis . Puis pourquoi tu te bouches les oreilles fort comme ça, t’as de l’eau dedans ?
Les dés ça aide pas mal pour faire des choix aussi ! Ca m’fait plaisir de faire plaisir     (mais c’pas pour ça que tu auras mes merguez)

Nais et Kit, vous êtes belles.     Voilà, c’est dis.

Le kit et le prénom, Darcy t’as tout de parfait    ! Merci mon bouchon.

C’est rare aussi de voir Dylan Rieder sur un forum, j’crois même l’avoir jamais vu avant aujourd’hui ! Donc je ne peux que te retourner le compliment pour ce choix sublime.  

C’était un signe Avalon, j’ai senti l’intérêt porté à Lou, ça m’a inspiré et tout   . J’ai entendu ta prière *sort*  

En tout cas merci, z’êtes chouettos les coupains!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1015-dawn-and-the-sun-will
avatar
✤ en ville depuis le : 27/05/2014
✤ post-envoyés : 698
✤ pseudo/prénom : westallen.
✤ célébrité : dylan o'brien.
✤ objets : une casquette noire délavée ayant appartenu à son père, une page déchirée du dernier playboy publié, et deux revolvers.
✤ crédits : electric bird.

✤ âge : il a eu vingt-quatre ans en novembre. Il en avait vingt-trois lors de l'invasion.
✤ statut : en couple avec sa main droite, et la belle demoiselle à la poitrine généreuse sur la couverture de son playboy.
✤ humeur : calme, nostalgique, mais déterminée.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Plusieurs, il n'en parle jamais. Il a achevé leur souffrance, ces personnes étant déjà mourantes et souffrant le martyr.
✤ nombre de rôdeurs tués: Un paradoxe, puisqu'il a seulement commencé à achever des rôdeurs quelques mois après l'invasion, lorsque son groupe est devenu nomade (après être resté quelques semaines à l'hôtel de Girdwood). Les premières personnes qu'il a donc tué étaient encore vivantes, et n'étaient pas des zombies.
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 0:52

mon dieu ton début de fiche j'adore et le caractère de la demoiselle avant invasion, ils auraient tellement pu bien s'entendre Jamie et elle avant l'invasion (mais j'ai pas d'idée de lien en vrai ).
je connaissais pas l'actrice mais elle est trop chou
WELCOME

_________________

Oh, all the comrades that e'er I've had are sorry for my going away. and all the sweethearts that e'er I've had would wish me one more day to stay. but since it falls unto my lot that I should rise and you should not, I'll gently rise and I'll softly call, goodnight and joy be with you all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
it's so hard to leave until you leave. then it's the easiest goddamned thing in the world
✤ en ville depuis le : 10/07/2014
✤ post-envoyés : 808
✤ pseudo/prénom : winged syrius. / Emilie.
✤ célébrité : Sarah Paulson.
✤ objets :
Ce qu'elle a du abandonner à l'entrée du bunker:
sac de sport en bandoulière:
 

+ une hache récupérée dans le hall d'un immeuble après avoir brisé"la glace d'urgence", mais qui risque de ne plus tenir très longtemps.

✤ crédits : Avatar par sugar slaughter & signature de narnienne.

✤ âge : Trente-deux ans.
✤ statut : Amnésique... Elle pourrait être mariée ou veuve, elle ne s'en souviendrait même plus...
✤ humeur : Détruite.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Zéro, enfin, depuis son amnésie. Pour sa vie d'avant, elle n'en a pas la moindre idée.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne compte pas, à quoi cela pourrait-il servir?
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 10:49

DAWN, DAWN, DAWN.
Bienvenue à toi (officiellement)!
Dès que je sors de cours, je lis ta fiche, elle me donne troooop envie
ps: j'veux mon barbecue et mes merguez.

_________________

"Trust me, I won't hurt you"


"I'll never leave you"


"I love you"

his sweetest lies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t606-they-begged-for-a-shee
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 39
✤ pseudo/prénom : Med'
✤ célébrité : Lou de Laâge
✤ objets : sur elle
Spoiler:
 


dans son sac
Spoiler:
 

✤ crédits : ©Shiya

✤ âge : 24 ans
✤ statut : célibataire


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: O
✤ nombre de rôdeurs tués: 5 environ
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 13:48

Oh Jamie ! Ca me touche. Bon j’voulais me ramener sous les traits de ta petite soeur, j’ai changé mais j’demande quand même un lien .. Même si là en fait on a pas d’idées! Merci mon chou en tout cas.

Bobby, my bobby ! T’es sexy canon (j’m’occupe de trouver la merguez. J’ai déjà la braise pour le barbecue.)

Vous êtes beautiful (sans vouloir me la jouer James Blunt).

_________________

They say we are what we are But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame I’ll be the guard dog of all your fever dreams.
I am the sand in the bottom half of the hourglass.@ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1015-dawn-and-the-sun-will
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 16:09

J'ai adoré ta fiche ta plume est sublime, et ton histoire, gosh... bref j'ai tout aimé
Je te valide donc, tu peux aller quémander des liens aux autres membres, et faire ta vie sur le forum !
D'ailleurs dès que j'ai fini ma fiche je te saute dessus pour un lien

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 39
✤ pseudo/prénom : Med'
✤ célébrité : Lou de Laâge
✤ objets : sur elle
Spoiler:
 


dans son sac
Spoiler:
 

✤ crédits : ©Shiya

✤ âge : 24 ans
✤ statut : célibataire


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: O
✤ nombre de rôdeurs tués: 5 environ
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 16:41

Oh mais .. mais .. *meurt au fond de son trou*
C'est trop gentil ça, merde, arrête j'vais y prendre goût après
Je t'attends de pied ferme poupey


_________________

They say we are what we are But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame I’ll be the guard dog of all your fever dreams.
I am the sand in the bottom half of the hourglass.@ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1015-dawn-and-the-sun-will
avatar
✤ en ville depuis le : 31/07/2014
✤ post-envoyés : 225
✤ pseudo/prénom : happie et/ou pabopika (clémentine)
✤ célébrité : adélaïde badass kane
✤ objets :

BOOM CLAP

1 sac de l'armée
des baskets, 1 hache
le sourire d'une gosse déçue

emmène à chaque expédition un briquet, un poignard, quelques barres de céréales, des chewing-gums, une gourde remplie, une trousse à pharmacie, une paire de jumelles, une lampe-torche, un tapis de sol, des Tupperware pleins, un ouvre-boîte, quelques conserves, des gâteaux, une bonne bouteille, des sous-vêtements de rechange, un long gilet un peu décousu après une altercation avec des rôdeurs, une paire de sneakers, quelques débardeurs et autres leggings, une couverture, des lunettes de vue rafistolées à la hâte, du scotch, sa vieille Game Boy Color, quelques billets, une peluche Salamèche, quelques vieux livres, une trousse de toilette, un tee-shirt des Beatles, un bonnet, un paquet de cartes, de la corde, un sifflet, des couteaux de cuisine, sa hache.


✤ crédits : endless love pour la signature et vieux frères pour l'avatar (j'sais pas si tu connais, une go plutôt cool)
✤ âge : vingt-deux ans depuis décembre dernier ; elle en avait donc vingt-et-un ans au début de l'invasion
✤ statut : célibastard, pour toujours et dans l'idéal à jamais, les filles c'est bête et les garçons c'est méchant (mais les sexys peuvent toujours tenter leur chance)
✤ humeur : sur le qui-vive, parano, méfiante - soit son humeur perpétuelle depuis le début de tout ce bordel


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: une
✤ nombre de rôdeurs tués: vingt-six
✤ relations:

MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   Lun 23 Mar - 19:22

omg j'ai dévoré ta fiche je suis fan fan fan de ta plume

_________________

sale bête
j'suis une bouteille de gaz dans une cheminée. hurler ma peur de l'abandon, ma recherche frénétique d'attention, mon besoin de reconnaissance en permanence comme un chien des caresses ; hurler mon absence de courage, ma cruauté, mon optimisme débile, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère, ma culpabilité bidon, ma sexualité en vrac et mes fantasmes tordus ; hurler ma peur panique des autres, ma mesquinerie sournoise, mes regrets, mes erreurs, mes névroses, mes obsessions, ma phobie de la douleur, de la perte, de la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t708-ultraviolence-kit
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dawn + And the sun will shine for you   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dawn + And the sun will shine for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dawn + And the sun will shine for you
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the rise :: to reborn :: safe and sound-