AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 15
✤ pseudo/prénom : Miss Venomania
✤ célébrité : Summer Glau
✤ objets :
Dans un vieux sac-à-dos déchiré:
 

+ Sa veste en cuir constamment autour de la taille.
+ Un pistolet avec quelques balles dedans.
+ Sa bague de fiançailles au doigt.
✤ crédits : Shiya (avatar) ; nothern lights. (signature) ; tumblr (gifs)

✤ âge : Vingt-huit ans.
✤ statut : Anciennement fiancée, nouvellement célibataire.
✤ humeur : En colère contre le monde entier, le coeur brisé.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune, il lui reste encore un peu d'humanité.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne les compte plus.
✤ relations:

MessageSujet: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 15:01


   
Robyn Montgomery

   
I want to heal, I want to feel like I'm close to something real. I want to find something I've wanted all along, somewhere I belong.


   
NomMontgomery, le patronyme de mon père… la seule chose qui me lie encore à lui… celle-là même qui me rappelle mon passé et tout ce que j’ai dû endurer pour en arriver jusqu’ici. PrénomsRobyn, un prénom bien trop masculin pour moi. Il faut dire aussi que mon père avait toujours désiré un garçon, c’est la raison pour laquelle il m’a élevée pendant des années comme si j’en étais un. Et dans le fond, je me suis habituée à ce nom… c’est comme tout, on finit toujours pas s’habituer. Date et lieu de naissance › le quinze août 1986, à Austin, état du Texas, Etats-Unis. Agevingt-huit ans, la trentaine approche lentement mais sûrement et si avant, elle me faisait peur, aujourd’hui, j’y attache autant d’importance qu’à mon dernier zombie tué. Situationcélibataire. Il fut un temps où l’amour avait frappé à ma porte et où je pensais naïvement que rien ne pourrait me séparer de l’être aimé… je me rassure en me disant qu’il a quand même fallu une putain d’apocalypse pour nous diviser. Orientation sexuellebisexuelle, je n’ai jamais aimé devoir choisir entre la tendresse d’une femme et la virilité d’un homme, ou inversement. Et dans le fond, en amour, l’important, ce n’est pas le corps, c’est l’âme. Ville de départ › à Seattle, Washington, Etats-Unis. Une des nombreuses villes de passage sur mon chemin et pourtant, j’avais prévu d’y rester un certain temps. Mais autant dire que je ne m’y suis pas attardée lorsque les zombies ont débarqué. Ancien métier › A quoi bon parler de son ancien métier ? Ce n’est plus d’actualité, on n’y retournera jamais à cette belle époque où l’expression « métro-boulot-dodo » était tout ce qui résumait nos vies. Moi, tu vois, je voulais devenir chirurgienne, comme maman, mais faut croire que j’étais trop stupide pour ça. J’ai pourtant essayé, j’ai même été jusqu’à dévoiler mon corps à des hommes en manque pour payer mes études. J’étais trop entêtée, je me voilais la face. Finalement, Je me suis contentée d’être infirmière, ce qui n’est déjà pas si mal quand on y pense. Aujourd’hui, les rêves de bistouris sont bien loin… ne restent que les souvenirs des points de suture datant d’une époque révolue. Capacités › avant tout, mon ancien métier et mes études infructueuses m’ont énormément servi dans cette jungle. On ne peut négliger des connaissances en médecine, surtout en période apocalyptique. Les points de suture, les massages cardiaques, les quelques souvenirs de ce qui est bon ou pas pour un corps blessé… tout ceci devient incroyablement pratique pour survivre en fait. Ensuite, derrière des airs de gamine fragile, il y a une certaine maîtrise des armes. On n’y croirait pas, comme ça, hein ? Et pourtant… avoir un ex dans la police, ça peut vous pousser à vous intéresser aux armes. C’était mon cas, à une époque. J’ai pris quelques cours au stand de tir et le reste, je l’ai appris sur le terrain, en maniant ce qui me passait sous la main. Je reste fan de petites armes, c’est plus facile à trimballer et on ne sent pas le recule. M’enfin… je me débrouille tout aussi bien avec d’autres trucs et tout ce qui peut s’enfoncer dans le crâne d’un zombie devient une arme dans mes mains. Pour finir, si je râlais toujours contre mon ex lorsqu’il voulait aller faire un jogging avec moi, aujourd’hui, je lui en suis reconnaissante. Mine de rien, j’ai beaucoup plus d’endurance que je ne le croyais et je tiens la distance, autant que je sais encaisser les coups. Mais ça… c’est à croire que je verrais presque du bon à avoir eu des problèmes paternels, étant gamine. Caractère › volontaire - têtue - débrouillarde - impulsive - courageuse – émotive refoulée - douce - méfiante - empathique – éternelle pessimiste depuis le drame. Groupe › Pariah Avatar › Summer Glau Crédit › ici


   Comment était ta vie avant ? Tout dépend de ce que vous appelez « avant ». Il y a bien eu un début, une arrivée imprévue, une naissance non-désirée dans une famille déjà brisée. A cette époque, autant le dire, ma vie était un cauchemar. Le genre dont on ne se réveille pas. Le genre qu’on n’oublie pas. Une mère absente qui se fait la malle un soir avec son amant, un père qui refuse de voir la vérité en face et qui noie son chagrin dans la liqueur et au milieu de tout ça, une gamine qui n’a aucune échappatoire. C’était ça, ma vie d’avant. Puis, il y a eu la libération, le jour où j’ai choisi de me tirer de la maison familiale pour démarrer une nouvelle vie, loin du calvaire de mon enfance. J’ai vraiment cru que je pourrais réussir à oublier, à pardonner et finir par être une meilleure personne. Evidemment, ça n’a pas été le cas. J’ai loupé le coche, raté mes examens, détruit ma réputation et puis j’ai fui, encore une fois. A ce stade, ma vie n’était pas mieux qu’avant. Sauf que parfois, les choses changent pour le mieux. J’ai rencontré Dean. Il était flic, je venais d’obtenir mon diplôme d’infirmière. Cet avant-là avait un goût de miel, si vous voulez mon avis. C’était le genre d’avant dont tout le monde pouvait rêver. Il m’a demandée ma main, j’ai accepté. Lentement, j’ai envisagé les choses sous un autre angle. A ce niveau-là, ma vie était parfaite. Et puis, l’avant est devenu présent. Un présent apocalyptique. Pas étonnant qu’on dise que c’était mieux avant. Quel est ton état d'esprit aujourd'hui ? Je n’ai pas peur, vous savez ? Je me dis qu’on va tous finir par crever, c’était déjà le cas avant les zombies, mais aujourd’hui la mort n’a jamais été aussi proche de nous. Il n’y a plus aucun espoir d’en ressortir indemne, on est tous foutu. Même les gosses n’ont plus aucune innocence. On a tout perdu de notre humanité avec cette contamination. « Pessimiste » vous dîtes ? Vous n’avez pas idée. Pourtant, ça n’a pas toujours été le cas. Mais aujourd’hui, je ne trouve plus rien de bon dans ce monde. Tout ce que j’aimais a disparu et ne reste plus que la pourriture et la noirceur des cœurs brisés autour de moi. Cependant, je reste en vie. C’est comme ça, je suis têtue. Et je me dis que quitte à crever un de ces quatre, je veux le faire en beauté, me sacrifier pour quelque chose qui en vaille la peine. Comme je n’ai toujours pas trouvé de raison valable, je reste en vie. Combien de proches as-tu perdu et comment le vis-tu ? Ce doit être ça, ce qu’on appelle un « sujet épineux ». Pour autant que je sache, j’ai officiellement perdu une seule personne qui m’était chère. Une seule et unique âme à laquelle j’étais liée et pourtant… ça a suffi pour me ravager le cœur et l’esprit pour les années à venir. Il est la raison de tous mes maux, la cause de mes remords, mes doutes et mes quelques peurs. Un bouffeur de chair de plus toujours en liberté, que j’aurai pourtant dû tuer. Du reste, n’ayant plus aucun contact avec mes parents et ce depuis belle lurette, je ne sais pas du tout s’ils sont encore en vie ou pas. J’imagine que ma mère l’est, c’est une survivante… du moins, de ce dont je me souviens d’elle, elle en était une. En revanche, mon père a dû être bouffé depuis longtemps. Et si ce n’est pas le cas, ça ne saurait tarder. C’est tout ce que je lui souhaite, il ne mérite pas mieux, comme mort. Pourquoi n'es-tu pas dans un camp ? La question serait plutôt, pourquoi des gens censés voudraient rejoindre un camp ? En temps de guerre, les créatures les plus dangereuses ne sont pas les zombies, mais bien les Hommes. Ils sont imprévisibles, prêts à tout pour survivre, quitte à abandonner leur humanité sur le bord d’une autoroute. Je ne suis pas folle, j’ai vu ce dont étaient capables les survivants. Je préfère encore crever seule plutôt que d’avoir à vivre dans la peur constante d’un hypothétique retournement de veste de la part de certains. De toute façon, même avant l’épidémie, on n’arrivait pas à vivre en communauté, alors maintenant… ce serait du suicide d’essayer. Et puis, j’ai toujours préféré me la jouer solo. J’ai essayé les duos et maintenant, j’ai le cœur en miette… ça m’a suffi à comprendre que la solitude est la meilleure compagne de route. Penses-tu survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Qu’est-ce que j’en sais ? A vrai dire, je ne me donnais même pas trois jours, quand tout a commencé. Loin de moi l’idée de douter de mes capacités, je suis juste réaliste. J’avais autant de chance qu’un autre d’y passer. Mais bon, comme je n’étais pas seule, j’avais encore bon espoir de survivre un petit moment. Disons quelques mois, peut-être même une année. Aujourd’hui, c’est le triste retour à la réalité. La solitude, c’est bien, c’est vrai mais c’est pesant. Et peut-être que c’est ce qui me coutera ma vie, un de ces quatre. Néanmoins, comme je l’ai déjà dit, j’ai prévu de vivre encore assez de temps pour trouver une bonne raison de mourir. Je suis comme une mauvaise herbe, vous voyez. On ne veut pas forcément de moi, mais malgré tout, je survis. Combien de marcheurs as-tu tué ? Avant, c’était drôle de compter, d’installer une compétition entre lui et moi. Aujourd’hui, je ne compte plus. Au dernier top, c’était vingt-cinq à quatorze pour lui, mais c’était il y a si longtemps. Combien de personnes as-tu tué ? Aucune. Pourquoi ? Je suppose qu’il y a encore une part d’humanité en moi.

   
i write sins not tragedies

   Pseudo › MissVenomania Prénom › Manon Pays › Frankreich, jaja! Age › 19 ans. Où avez-vous connu le forum › bazzart est notre ami ! Votre avis dessus › ma foi, il a l'air vachement bien. J'aime beaucoup le design, très épuré, mais aussi le contexte apocalyptique. Et l'ambiance a l'air sympathique aussi, alors j'ai craqué ! Voulez-vous réserver votre avatar › oui ! Le mot de la fin › eeuuuh... papuche ?    Votre personnage › Robyn a été élevée par son père à Austin, quand sa mère, chirurgienne, a choisi de partir pour suivre le véritable amour de sa vie. Son père n'a pas tenu le coup et a commencé à boire et à être très possessif avec sa fille, au point d'en venir aux mains si elle ne lui obéissait pas. Elle a finalement quitté son domicile, du jour au lendemain, quand elle a eu la majorité. Elle est partie en Californie et à travailler comme stripteaseuse pour payer ses études de médecine. Lorsqu'au bout de deux tentatives, elle s'est rendue compte qu'elle n'y arriverait, elle a choisi de quitter la Californie pour aller plus au nord. Là, pour rester dans la médecine, elle a décidé de devenir infirmière. Quand elle a eu son diplôme, à vingt-quatre ans, elle est partie vivre à Seattle. Lors d'une fusillade, elle a dû soigner un jeune policier à peine plus âgé qu'elle, du nom de Dean, et en est tombée amoureuse. Petit-à-petit, leur relation a évolué et Dean l'a demandée en mariage. Tout était parfait, puis il y a eu l'apocalypse. Elle a survécu avec Dean et son coéquipier pendant un moment, puis les deux sont morts et elle s'est retrouvée seule.


Dernière édition par Robyn Montgomery le Jeu 2 Avr - 10:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1072-robyn-i-don-t-want-to
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 15
✤ pseudo/prénom : Miss Venomania
✤ célébrité : Summer Glau
✤ objets :
Dans un vieux sac-à-dos déchiré:
 

+ Sa veste en cuir constamment autour de la taille.
+ Un pistolet avec quelques balles dedans.
+ Sa bague de fiançailles au doigt.
✤ crédits : Shiya (avatar) ; nothern lights. (signature) ; tumblr (gifs)

✤ âge : Vingt-huit ans.
✤ statut : Anciennement fiancée, nouvellement célibataire.
✤ humeur : En colère contre le monde entier, le coeur brisé.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune, il lui reste encore un peu d'humanité.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne les compte plus.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 15:01

show me what i'm looking for

  Il y a un monde fou aujourd’hui, à l’hôpital. J’ai rarement vu ça et pourtant, je suis à Seattle depuis un petit moment maintenant. Si quelqu’un m’avait dit que mon parcours me mènerait jusqu’à cette ville du nord, je ne l’aurai certainement pas cru. Il faut dire que rien ne me prédestinait à venir m’installer ici, d’autant plus que je suis une pure texane, à la base. Seulement… on ne décide pas forcément de notre avenir, parfois, celui-ci se trace sans nous laisser notre mot à dire. Le mien a manqué de se faire la malle à plusieurs reprises, d’ailleurs. Rien que lorsque ma mère, mon modèle sur terre, est partie. A l’époque, j’étais encore trop jeune pour saisir l’impact que cela aurait sur moi. J’ai perdu un repère, cette nuit-là et tout ce que j’ai gagné en retour, ce sont des coups, des mensonges et ce sentiment de peur constante. Il n’y a eu aucun moyen pour moi de me sortir de cette spirale infernale. Mon père n’y pouvait rien, la tristesse, l’abandon et l’alcool ont fait de lui ce qu’il était. Un homme enfermé dans sa paranoïa, avec qui le dialogue était impossible. « Tu vas où ? Tu fais quoi ? Reste ici ! Casse-toi ! » Ses paroles étaient des antithèses, toute sa vie n’a été qu’une antithèse. Et moi, naïve, j’ai obéi à ses moindres ordres, j’ai répondu à ses moindres questions. J’ai été incapable de me rebeller. Heureusement, j’ai fini par trouver le courage en moi de me tirer de cet enfer. Je ne sais pas comment. Un matin, je me réveillais comme si c’était un jour ordinaire et le soir-même, après un énième coup encaissé, je me décidais à disparaître de la vie de mon père. Ça a été aussi simple que ça. Le reste, en revanche, n’a pas été une partie de plaisir. En un temps record, je me suis retrouvée au plus bas. Quitter le Texas pour aller étudier en Californie, passe encore. Mais les études, c’est comme tout, ça a un prix. Et celui-ci n’a pas été aussi facile à payer que je ne le pensais. Je me suis dégotée un boulot de serveuse, mais ça ne paye pas assez, de jouer les hypocrites devant des clients affamés. Un des clients réguliers m’a proposé un meilleur job, de ceux qui payent bien. J’ai bien vite su ce que c’était, ce qu’il attendait de moi. Au début, j’ai eu assez de fierté pour dire non. Néanmoins, une année de loupée, des dettes qui s’enchainaient… j’ai fini par accepter. En un claquement doigt, je me suis retrouvée dans le milieu de la nuit, à me déhancher à moitié-nue aux vues de tous. Là, j’ai bien cru que mon avenir ne se résumerait qu’à ça, danser la nuit, étudier le jour. Mais un énième échec en médecine à causer un déclic en moi. Une fois de plus, je me suis tirée sans demander mon rester. A Portland, avec l’argent économisé, j’ai choisi de me lancer le défi fou d’obtenir mon diplôme d’infirmière. Quitte à rester dans la médecine, étant incapable d’être chirurgienne, autant jouer les jolies demoiselles en blouse blanche. J’ai fini par l’avoir, ce fichu diplôme, ainsi qu’une place à Seattle. Quelques mois plus tard, je suis toujours là. Je n’ai pas prévu de rester, cela dit. Seattle, c’est joli, mais ce n’est pas ma destination finale. « Montgomery ! » Je sors de mes pensées en entendant mon nom et me retourne aussitôt. C’est l’infirmière en chef qui me fait signe de la suivre. « Je suppose que tu es au courant, il y a eu une fusillade. » Je demeure interdite. Je ne suis pas du genre à regarder la télévision, alors j’ai complètement loupé cette histoire de fusillade. « L’un des agents a réussi à s’en sortir, en sauvant son coéquipier et deux des trois otages. Autant te dire que c’est un héros. » J’acquiesce, sans comprendre où elle veut en venir. D’accord, on a un héros dans notre établissement, mais en quoi ça me concerne ? « On a dû l’opérer. A présent, son état est stable. Par ailleur, son coéquipier nous a demandé de lui administrer notre plus jolie infirmière, tu comprends ? » Je m’arrête aussitôt, abasourdie et l’infirmière en chef se met aussitôt à rire. « C’est une blague ? » je demande, agacée. « Non. » qu’elle me répond simplement en m’indiquant la chambre. Je rêve ! Je dois m’occuper de monsieur le héros, non pas parce que je suis la plus qualifiée, mais parce que je suis la plus jolie. Non mais j’vous jure… il va m’entendre son coéquipier. Et le héros en question n’a pas intérêt à me faire une seule remarque déplacée, ou je m’assurerai qu’il doive se faire réopérer. L’infirmière en chef me fait signe d’entrer et je m’exécute. « B’jour. » je lance, sans jeter un œil à mon patient. J’aurai mieux fait d’être moche, au moins, on m’aurait admiré pour mes qualifications et pas pour… je me stoppe aussitôt dans mes pensées. J’ai osé regarder le héros en question, celui-ci est encore assoupi. Je suis surprise, il est bien plus beau que prévu et surtout, bien plus jeune. Il ouvre finalement les yeux et pose son regard sur moi. « Oh merde… j’suis mort, c’est ça ? » Je penche la tête, sans comprendre sa réaction. « Vous êtes mon ange gardien, non ? » Je pousse un soupir, c’est le genre de technique de drague dont je me passerai bien. Et pourtant, lorsque je le regarde, une fois de plus, je constate qu’il est très sérieux. Son air inquiet ajouté à cette remarque me fait rire. « Non, vous êtes bien en vie et je ne suis pas votre ange gardien, juste votre infirmière. Robyn. » Il soupire de soulagement avant de me sourire. « Dean. » Et à mon tour, je lui souris.

Ma respiration est saccadée, je n’arrive pas à ma calmer. Autour de moi règne un silence absolu, le moindre bruit pourrait se répercuter en écho dans toute la pièce. Je tente de m’apaiser, de récupérer une souffle régulier. Soudain, je l’entends. Je saisi sa respiration forte, ses bruits de pas trainant sur le sol. Je veux m’enfuir, mais je suis paralysée. Il est déjà trop tard, il est juste derrière moi. Je sens son souffle dans mon dos. Il me saisit par la taille, je me pétrifie aussitôt. Je suis même incapable de me débattre. Sa bouche se dirige lentement vers ma nuque dégagée et je sais que c’est la fin. Alors qu’il n’est plus qu’à quelques centimètres de ma peau, je sens un sourire sadique se former sur son visage et je l’entends rire. Il dépose alors un doux baiser sur mon cou, avant de me dire : « Tu sais, je te mangerais presque. » Je me retourne aussitôt pour lui faire face. Dean m’attire alors contre lui pour mieux m’embrasser, mais je détourne la tête. « J’en ai marre. Je perds toujours à ce stupide jeu. » Il me sourit et je cède, je l’embrasse fougueusement. Ce sourire… il a déjà eu raison de moi trois ans auparavant. Il ne lui a fallu qu’un simple sourire et une phrase d’accroche puérile pour me séduire. Ensuite, à sa sortie de l’hôpital, il n’a eu qu’à très légèrement insister pour que j’accepte un dîner, puis un autre. Et de fil en aiguille, nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre. Ça a été très lent, tout en délicatesse. Jamais encore, je n’avais eu l’occasion de sentir mon cœur s’affoler à chaque fois que je croisais le regard de l’être aimé. Jamais encore, je n’avais ressenti un tel désire pour quelqu’un. Jamais encore, je n’avais été aussi heureuse de toute ma vie. Vivre avec Dean me comble de bonheur chaque jour que Dieu fait. Je ne sais pas comment c’est possible, comme un être peut nous rendre aussi heureux en se contentant de nous donner un peu d’amour. « T’en fais pas, mon ange. Un de ces quatre, tu seras la reine du cache-cache. » Parfois, je me dis que Dean est encore un gosse. Son idée de toujours jouer à des jeux puériles me fait souvent douter de son niveau de maturité. Néanmoins, il sait faire la part des choses et quand il n’est pas un gamin amusé d’un rien, il peut être un homme fort et sûr de lui. J’aime ces deux parts de son être. A vrai dire, j’aime tout de lui. Et je crois que lui aussi, aime tout de moi. « S’il le faut, on s’entraînera chaque jour. » Il poursuit dans son délire et je me décide à l’embrasser pour le faire taire. Notre baiser tourne au court, cela dit, puisque Dean se recule soudainement avant de se mettre sur un genou. Je le regarde faire, demeurant interdite. Qu’est-ce qui lui prend ? « Oui, parce que je veux passer chaque jour du reste de ma vie avec toi, mon ange. Alors… » « Oui ! » je le coupe, ne lui laissant pas le temps de finir sa phrase. Il lève les yeux au ciel, j’ai été trop impatiente à son goût. « Laisse-moi finir. » « Pardon… » Il tousse légèrement, puis se reprend. « Alors Robyn Montgomery, me feriez-vous l’honneur de devenir ma femme ? » Bien décidée à prendre mon temps cette fois, j’attends une petite minute en demeurant impassible avant de sourire de toutes mes dents. « Oui ! » Sans lui laisser le temps de réagir, sans même prêter attention à la bague qu’il me tend, je lui saute dessus et nous tombons tous les deux à la renverse. « Je t’aime, Dean. » « Et je t’aime, Robyn. »

C’est la panique. Autour de moi, les gens crient, certains bousculent les autres qui tombent lamentablement. Je vois une gamine au milieu de la foule. Un instant, elle est là et je m’efforce de traverser la jungle de personnes affolées pour parvenir jusqu’à elle. Puis, l’instant d’après, elle a disparu, avalée par la masse. « Dean ! » j’hurle, pour surpasser les cris des gens. Seulement, Dean ne me répond pas. Comment en sommes-nous arriver là ? Tout s’est passé si vite. J’ai fini mon service plus tôt, j’ai voulu faire une surprise à mon fiancé en me rendant au commissariat, après m’être assuré auprès de John, son coéquipier, qu’ils n’étaient pas en patrouille. Sur le chemin, j’ai déjà remarqué des choses étranges. Des gens qui allaient dans le sens opposé, qui s’enfermaient, se barricadaient. J’ai pensé qu’une tempête était prévue, c’est chose courante à Seattle. Seulement, le temps que j’arrive, les quelques personnes s’empressant de rentrer sont devenus une masse immense de gens affolés qui hurlent et qui agonisent. J’ai cru à une prise d’otage dans le commissariat, je me suis empressée d’entrer, n’écoutant que mon cœur qui m’ordonnait de retrouver Dean. Je ne sais toujours pas ce qui cause la panique, tout ce que je vois, ce sont des personnes qui courent partout. Aucune trace de Dean ou de John. Je brave la foule en sens inverse et parviens à me faire un passage jusqu’au bureau de Dean. Là, je revoie la petite fille d’avant. « Eh, toi ! » Je l’appelle. Elle se retourne et je me fige aussitôt. Elle est couverte de sang, pire encore, son regard est mort, sa peau est pourrie. Ce sang… c’est le sien… elle tient quelque chose en main. Mon Dieu ! Mais c’est… un bras ! J’hurle aussitôt, mais demeure tétanisée par la peur. « Robyn ! » Quelqu’un m’a attrapé le bras, ça me réveille, je me débats. Puis, je remarque que ce n’est que John. « Viens, 'faut pas rester là. » Il me tire, mais je me refuse à bouger. « Où est Dean ? » John ne dit rien, je crains aussitôt le pire. Mes jambes flanchent. Je manque de tomber, mais quelqu’un derrière moi me rattrape. « Putain Robyn, qu’est-ce que tu fous ici ? » Je reconnais sa voix, c’est bien mon Dean. Je l’enlace aussitôt et me refuse à le lâcher. Il me soulève alors et je l’entends donner un ordre à John, mais je n’y prête pas attention. Nous parvenons enfin à la sortie. « Ma voiture… » je montre ma vieille Chevrolet, empruntée à mon père depuis des années. Nous courons jusqu’à cette dernière, Dean me pose pour prendre le volant, je ne suis pas en état de conduire. Je pense qu’il veut nous ramener chez nous, mais il prend la route inverse. « Où on va ? Ce n’est pas le bon chemin. » je lui fais remarquer, paniquée. « On ne rentre pas chez nous, mon ange. » Je demeure interdite, sous le choc. Que veut-il dire ? Pourquoi ne rentrerions-nous pas ? C’est chez nous, après tout. « Accélère, Dean, on est suivi. » La voix de John, à l’arrière, me pousse à me retourner. C’est alors que j’en vois d’autres… comme la fillette, ils sont couverts de sang, ils trainent du pas, ils ont l’air mort… mais ils marchent encore. « Putain de zombies… » peste John et je comprends alors que tout ça est bien réel. Ces choses sont bel et bien réelles et elles ont un nom… des zombies.

Nous sommes cernés. Les choses, ces zombies… nous avons pu leur échapper pendant si longtemps. John a donné sa vie pour qu’on puisse s’en sortir. Et j’ai naïvement cru qu’une fois à Juneau, nous parviendrions à trouver un refuge. J’ai pensé qu’on pourrait surmonter tout ça. On a survécu à tant d’attaque, tant de choses horribles. Mais je ne le comprends que maintenant, c’est impossible de survivre. C’est la fin du monde. « Dean ! » j’hurle, au moment où une des créatures attrapent mon fiance par le bras. « Vas-t-en, Robyn ! » je l’entends me crier, mais je suis paralysée. Dean se débat, il pointe son flingue sur le zombie, mais c’est trop tard et son arme est déchargée. En une seconde, mon monde s’écroule. Il est mordu une fois, deux fois, trois fois. Je parviens enfin à sortir de mon état léthargique pour tirer sur le bouffeur de chair. Je sens une sensation étrange m’envahir, une brûlure qui parcourt tout mon corps. Je tire, tire, tire encore. Je manque de vider mon chargeur, mais un le cri de douleur de Dean me ramène à la raison. Je cours le rejoindre, il est en piteux état, il ne s’en sortira pas. « Mon Dieu… Dean… » je commence à sangloter, tandis que la respiration de mon fiancé se fait plus difficile. « Chut, calme-toi, mon ange. » il me dit en posant sa main sur ma joue pour essuyer mes larmes. Mais c’est impossible pour moi de me calmer. La personne que j’aime, mon univers, ma force, la seule chose qui me maintienne encore en vie est là, mortellement blessée et je sais qu’elle ne s’en sortira pas. Sa main glisse lentement jusqu’à ma main, je sens une légère pression de sa part. « Tu dois le faire, Robyn… je t’en prie… » Je comprends aussitôt ce qu’il veut dire. Si je ne réagis pas, il va finir par devenir une de ces choses… il faut que je lui tire dessus… il faut que je le tue… « Non… non, non… » je répète en boucle. Je m’y refuse, je ne peux pas. Il n’est pas encore mort. Il ne peut pas me laisser, il me l’a promis. Il m’a promis d’être là pour moi, à jamais. Il ne va pas mourir, il va s’en sortir. On va s’en sortir, lui et moi. « Robyn… » ses supplications sont une torture, je ne les supporte plus. « Je ne peux pas. » je lui avoue, en pleurant de plus bel. Nous restons un long moment ainsi, lui me suppliant, moi refusant de mettre fin à sa vie. Je pleure encore et toujours en regardant la vie le quitter lentement. « Je t’aime, Robyn… » qu’il me dit faiblement. « Et je t’aime, Dean… », je lui réponds, par habitude. Puis, je plonge dans un état de transe, mes larmes coulent encore, mes sanglots sont plus forts, je suis incapable de m’arrêter. Je ne sais combien de temps passe avant qu’un mouvement me fasse cesser ma crise de larmes. Les supplications de Dean ne se sont plus fait entendre depuis un moment. J’entends un grognement et regarde aussitôt le corps de Dean. Il bouge. Il se relève, je fais de même. Son regard est vide, il est mort. Cependant, même si je sais que son esprit est bien loin, c’est bien son corps qui se tient face à moi. Il avance vers moi, je recule aussitôt. Je dégaine mon arme et vise sa tête, comme il me l’a appris. Il continue de s’approcher de moi, je continue de reculer, mais je suis incapable de tirer. Il n’est plus là, je le sais. Mais cette chose qui a pris possession de son être… elle est bien en lui, c’est sur lui que je dois tirer. Mes mains tremblent, mes jambes flanchent. Je ne peux pas. « Je suis désolée… » Et sans rien ajouter de plus, je me mets à courir. Comme toujours, je fuis. Finalement, mon père avait raison… je ne suis qu’une lâche.

_________________
we are the walking dead
I hurt myself today to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that's real. The needle tears a hole, the old familiar sting try to kill it all away. But I remember everything. (⚡️) Johnny Cash.


Dernière édition par Robyn Montgomery le Jeu 2 Avr - 11:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1072-robyn-i-don-t-want-to
avatar
✤ en ville depuis le : 27/05/2014
✤ post-envoyés : 554
✤ pseudo/prénom : winged syrius.
✤ célébrité : candice accola.
✤ objets : son chien ₪ quelques vêtements dans un sac à dos ₪ un couteau de cuisine ₪ elle n'a plus d'arme, sa carabine ayant été volée par ses agresseurs.
✤ crédits : avatar par bombshell / signature par solosand.

✤ âge : 23 ans.
✤ humeur : Froide.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune.
✤ nombre de rôdeurs tués: Une vingtaine, plus ou moins.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 15:23

Robyn, j'adore ce prénom!
Bienvenue à toi ma belle, l'ébauche du personnage promet quelque chose de super cool! Déjà, le fait qu'elle ait été strip-teaseuse! Et puis la pauvre, elle se retrouve toute seule maintenant.
Bref, j'te souhaite la bienvenue, et je file réserver ton avatar (super choix, soit dit en passant :red). Bon courage pour la suite de ta fiiiiche!

_________________
" You know, crying does not indicate that you are weak.
Since birth, it has always been a sign that you are alive. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 18
✤ pseudo/prénom : valar morghulis.
✤ célébrité : emilia clarke
✤ crédits : avatar : tearsflight

✤ âge : vingt-sept ans
✤ statut : célibataire.
✤ humeur : maussade.


MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 15:30

Gah, une Manon, copine. I love you
J'aime beaucoup ton personnage, en plus une ancienne strip-teaseuse ça fait une copine pour Nova. J'ai hâte de voir la suite ! Bienvenue parmi nous, la belle !

_________________

can't fall into a game of chase
Why can't you want me like the other boys do? They stare at me while I stare at you. Why can't I keep you safe as my own? One moment I have you the next you are gone. Rehearsed steps on an empty stage, that boy's got my heart in a silver cage. Why can't you want me like the other boys do? They stare at me while I crave you. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 15:32

badass la summer
bienvenue, ton perso promet ! I love you

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 15
✤ pseudo/prénom : Miss Venomania
✤ célébrité : Summer Glau
✤ objets :
Dans un vieux sac-à-dos déchiré:
 

+ Sa veste en cuir constamment autour de la taille.
+ Un pistolet avec quelques balles dedans.
+ Sa bague de fiançailles au doigt.
✤ crédits : Shiya (avatar) ; nothern lights. (signature) ; tumblr (gifs)

✤ âge : Vingt-huit ans.
✤ statut : Anciennement fiancée, nouvellement célibataire.
✤ humeur : En colère contre le monde entier, le coeur brisé.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune, il lui reste encore un peu d'humanité.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne les compte plus.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 16:58

Charlie ; haan merci ! J'adore aussi le prénom Charlie d'ailleurs, les prénoms mixtes, c'est la vie Contente que l'ébauche te plaise, en tous cas et merci pour la réservation

Nova ; oh coupine de prénom ! Les Manon sont dans la place En plus, une ancienne strip-teaseuse ! Et puis, la jolie Emilia (aka Daenerys **), tant de raison d'aimer ton personnage Merci à toi !

Hunter ; héhé ! Personne ne peut rivaliser avec Summer Merci !

_________________
we are the walking dead
I hurt myself today to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that's real. The needle tears a hole, the old familiar sting try to kill it all away. But I remember everything. (⚡️) Johnny Cash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1072-robyn-i-don-t-want-to
avatar
✤ en ville depuis le : 27/05/2014
✤ post-envoyés : 698
✤ pseudo/prénom : westallen.
✤ célébrité : dylan o'brien.
✤ objets : une casquette noire délavée ayant appartenu à son père, une page déchirée du dernier playboy publié, et deux revolvers.
✤ crédits : electric bird.

✤ âge : il a eu vingt-quatre ans en novembre. Il en avait vingt-trois lors de l'invasion.
✤ statut : en couple avec sa main droite, et la belle demoiselle à la poitrine généreuse sur la couverture de son playboy.
✤ humeur : calme, nostalgique, mais déterminée.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Plusieurs, il n'en parle jamais. Il a achevé leur souffrance, ces personnes étant déjà mourantes et souffrant le martyr.
✤ nombre de rôdeurs tués: Un paradoxe, puisqu'il a seulement commencé à achever des rôdeurs quelques mois après l'invasion, lorsque son groupe est devenu nomade (après être resté quelques semaines à l'hôtel de Girdwood). Les premières personnes qu'il a donc tué étaient encore vivantes, et n'étaient pas des zombies.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 17:20

le pseudo, le caractère, l'ancien métier, l'actrice....AGAGAGAGAGA que de très bons choix, je m'incline.
bienvenue parmi nous

_________________

Oh, all the comrades that e'er I've had are sorry for my going away. and all the sweethearts that e'er I've had would wish me one more day to stay. but since it falls unto my lot that I should rise and you should not, I'll gently rise and I'll softly call, goodnight and joy be with you all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 37
✤ pseudo/prénom : Stark
✤ célébrité : Ben Barnes
✤ objets : une barre de fer un peu usée; des lunettes d'aviateur pour éviter de se prendre du sang de zombie; une veste en jean à laquelle il tient; des clopes; un briquet; un paquet de chips; un bracelet appartenant à sa soeur; une BD de Spiderman; un stylo (on sait jamais); un paquet de préservatifs (ça sert, croyez-le); un décapsuleur; un paquet de cartes de visite d'un type qui s'appelle Marco Stellan, agent immobilier
✤ crédits : .lollipops

✤ âge : 33 piges
✤ statut : Libre comme l'oiseau
✤ humeur : Tuer du zombie, enfin essayer du moins


MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 18:51

Arghhh, le choix d'ava et ton nom, c'est canon donc j'attends de voir tout ce qui se passe muahahaha. Bienvenue à toi !

_________________
People will kill you over time
and how they'll kill you is with tiny, harmless phrases, like 'be realistic.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Like a wolf in the sheepfold
✤ en ville depuis le : 21/07/2014
✤ post-envoyés : 631
✤ pseudo/prénom : Hirpini / Bertille
✤ célébrité : Tyler Hoechlin
✤ objets : + L'alliance de ma femme autour du cou et une plaque militaire avec mes initiales
Sac à dos:
 


A la ceinture:
 

✤ crédits : Avatar : didoum / Sign : tumblr

✤ âge : vingt huit ans
✤ statut : veuf
✤ humeur : here I am without you, I feel so lost but what can I do?


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: un paquet, mon ami
✤ nombre de rôdeurs tués: quelle importance ?
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 20:00

Bienvenu parmi nous! Je ++++ mes camarades dans tout ce qu'ils ont dit.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à nous MPotter! J'ai hâte de lire la suite de ta fiche, ton personnage semble vraiment très intéressant.
(PAPUUUUUUUUUUCHE )

_________________
I'm a freak, I don't trust anyone.

''Hearts can break. Yes, hearts can break.
Sometimes I think it would be better
if we died when they did, but we don't.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 28/03/2015
✤ post-envoyés : 46
✤ pseudo/prénom : crooner curves.
✤ célébrité : david anders.
✤ objets : dans son sac, désormais bien rangé sous son oreiller : une vieille casquette à visière plate Rockstar Energy, un paquet de cigarettes, un stylo qui fonctionne une fois sur deux, un calendrier de poche dont il a coché tous les jours depuis le départ, une paire de gants dépareillés, une paire de talkies-walkies hors d'usage, une gourde et un rouleau de bandages.
✤ crédits : crooner curves.

✤ âge : 34 ans.
✤ statut : célibataire.
✤ humeur : nerveux.


MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 20:16

J'adore le pseudo et Summer gnnnh le pessimisme de ton perso me déprimerait presque mais j'adore son point de vue sur la vie en communauté et son état d'esprit
Bienvenue en tout cas, j'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1059-niels-noguesvocaine-f
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 15
✤ pseudo/prénom : Miss Venomania
✤ célébrité : Summer Glau
✤ objets :
Dans un vieux sac-à-dos déchiré:
 

+ Sa veste en cuir constamment autour de la taille.
+ Un pistolet avec quelques balles dedans.
+ Sa bague de fiançailles au doigt.
✤ crédits : Shiya (avatar) ; nothern lights. (signature) ; tumblr (gifs)

✤ âge : Vingt-huit ans.
✤ statut : Anciennement fiancée, nouvellement célibataire.
✤ humeur : En colère contre le monde entier, le coeur brisé.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune, il lui reste encore un peu d'humanité.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne les compte plus.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 21:06

Jamie ; han Dylan ! Contente que mes choix te plaisent héhé ! Merci à toi

Julian ; oh la la Ben Barnes, quel avatar Merci !

Sawyer ; mais... mais Tyler quoi ! C'est bon avec vos choix d'avatar, je suis en mode fatality ! Merci, je prends note et je n'hésiterai pas si jamais

Niels ; Héhé. Il y a tellement d'éternels optimistes, il fallait bien que quelqu'un de pessimiste vienne contrebalancer Merci à toi en tous cas !

_________________
we are the walking dead
I hurt myself today to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that's real. The needle tears a hole, the old familiar sting try to kill it all away. But I remember everything. (⚡️) Johnny Cash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1072-robyn-i-don-t-want-to
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 67
✤ pseudo/prénom : Betty
✤ célébrité : Aaron Paul
✤ objets : Une poêle qui dépasse de son sac comme il faut -un vieux scénario d'un film de zombie dans lequel il a joué le figurant maintenant recouvert de notes et de règles censées les empêcher de crever -un vieux baladeur cassette qu'il a trouvé- du viagra (ouais il a paniqué la dernière fois qu'ils ont été dans une pharmacie, laissez le tranquille) - une barre de chocolat soit-disant porte bonheur qu'il a toujours pas fini de grignoter - Des pilles - Une TO DO LIST d'une nana qui s'appelait apparemment Nora. - Des tas de paquets de clopes que Jules choure au grès du vent - Deux sweats à capuche même pas chaud.
✤ crédits : Sevenways

✤ âge : 32 piges
✤ statut : Are you kidding ? YOU CAN NEVER HAVE SEX, it's the rules !
✤ humeur : Se marre, pour le moment.


MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mar 31 Mar - 21:26

*Pousse les gens, la bave aux lèvres*

SUMMER GLAU EST LA FEMME DE MA VIE. J'ai pas encore lu le début de ta fiche parce que merde, je vais d'abord me remettre de mes émotions, mais j'veux un lien, j'peux tes bébés et j'veux t'épouser accessoirement. Et son caractère La femme de ma vie bordel.

Du coup avec tout ça, je t'ai même pas dis bienvenue mais on a tous capté que jotem déjà.

_________________

“You know that part in scary movies
when somebody does something really stupid and everyone hates them for it? This is it."”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 23/03/2015
✤ post-envoyés : 79
✤ pseudo/prénom : liz
✤ célébrité : lyndsy fonseca
✤ objets : sa bague de fiançailles (même si elle ne la porte plus) + la photo de sa famille prise au dernier thanksgiving + le porte-clefs de la tour eiffel acheté peu avant l'épidémie + un doudou trouvé dans un magasin qu'elle voulait offrir à son enfant (objet secret) + un chouchou violet autour de son poignet + un carnet et des stylos sous cadenas + plusieurs romans récupérés un peu partout + les rares moments où elle sort, elle emmène son arme blanche, une bouteille d'eau, un briquet et une trousse de premiers secours (+ tout récemment, le pendentif de cassidy, auquel elle tenait beaucoup).
✤ crédits : schizophrenic + tumblr
max
✤ âge : trente ans
✤ statut : fiancée à un monstre
✤ humeur : détruite, elle vient de perdre sa confidente


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: un seul homme, l'assassin de son bébé
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne compte plus désormais, même si dernièrement elle n'en tue plus beaucoup
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mer 1 Avr - 14:50

MONDIEU SUMMERGLAU.
On la voit pas souvent et pourtant, elle déchire. En plus ce prénom lui va à merveille je trouve ! I love you
Bienvenue parmi nous, j'ai hâte d'en apprendre plus sur Robyn, je viendrai sûrement te réclamer un lien

_________________
live together or die alone
we're not the same, dear, as we used to be. the seasons have changed, and so have we. there was little we could say, and even less that we could do. to stop the ice from getting thinner, under me and you.
©️ by anaëlle + song by death cab for cutie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 31/07/2014
✤ post-envoyés : 225
✤ pseudo/prénom : happie et/ou pabopika (clémentine)
✤ célébrité : adélaïde badass kane
✤ objets :

BOOM CLAP

1 sac de l'armée
des baskets, 1 hache
le sourire d'une gosse déçue

emmène à chaque expédition un briquet, un poignard, quelques barres de céréales, des chewing-gums, une gourde remplie, une trousse à pharmacie, une paire de jumelles, une lampe-torche, un tapis de sol, des Tupperware pleins, un ouvre-boîte, quelques conserves, des gâteaux, une bonne bouteille, des sous-vêtements de rechange, un long gilet un peu décousu après une altercation avec des rôdeurs, une paire de sneakers, quelques débardeurs et autres leggings, une couverture, des lunettes de vue rafistolées à la hâte, du scotch, sa vieille Game Boy Color, quelques billets, une peluche Salamèche, quelques vieux livres, une trousse de toilette, un tee-shirt des Beatles, un bonnet, un paquet de cartes, de la corde, un sifflet, des couteaux de cuisine, sa hache.


✤ crédits : endless love pour la signature et vieux frères pour l'avatar (j'sais pas si tu connais, une go plutôt cool)
✤ âge : vingt-deux ans depuis décembre dernier ; elle en avait donc vingt-et-un ans au début de l'invasion
✤ statut : célibastard, pour toujours et dans l'idéal à jamais, les filles c'est bête et les garçons c'est méchant (mais les sexys peuvent toujours tenter leur chance)
✤ humeur : sur le qui-vive, parano, méfiante - soit son humeur perpétuelle depuis le début de tout ce bordel


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: une
✤ nombre de rôdeurs tués: vingt-six
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mer 1 Avr - 17:48

comme elle est belle I love you (j'aime beaucoup le pseudo, aussi )
bienvenue et fighto pour ta fiche, jeune padawan!

_________________

sale bête
j'suis une bouteille de gaz dans une cheminée. hurler ma peur de l'abandon, ma recherche frénétique d'attention, mon besoin de reconnaissance en permanence comme un chien des caresses ; hurler mon absence de courage, ma cruauté, mon optimisme débile, mon zèle dangereux, mes réflexes à la con, mes accès de colère, ma culpabilité bidon, ma sexualité en vrac et mes fantasmes tordus ; hurler ma peur panique des autres, ma mesquinerie sournoise, mes regrets, mes erreurs, mes névroses, mes obsessions, ma phobie de la douleur, de la perte, de la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t708-ultraviolence-kit
avatar
✤ en ville depuis le : 20/12/2014
✤ post-envoyés : 167
✤ pseudo/prénom : Vieux frères/Cass(andre).
✤ célébrité : Holland Roden.
✤ objets :
L'ancienne veste de son frère, une vieille photo de famille, une boite de biscuits mouillés, quelques barrettes et vêtements de rechange, un rouge à lèvres humide.

✤ crédits : timeless. (avatar)

✤ âge : Vingt-quatre ans.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune. naïs, elle n'a pas assez de courage pour se tuer elle-même.
✤ nombre de rôdeurs tués: zéro. même les gens déjà morts, elle est incapable de leur trancher la tête, de leur foutre une balle dans le cerveau. peut-être parce qu'elle se sent déjà un peu morte, elle aussi.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Mer 1 Avr - 18:32

Ce pseudo
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Rob

_________________

me laisse pas devenir un fusil sans cartouches, un cheval sans cavalier, un cavalier à pied, me laisse pas devenir un sprinter sans ligne d'arrivée, un train sans passagers, une dispute qui a mal tourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 15
✤ pseudo/prénom : Miss Venomania
✤ célébrité : Summer Glau
✤ objets :
Dans un vieux sac-à-dos déchiré:
 

+ Sa veste en cuir constamment autour de la taille.
+ Un pistolet avec quelques balles dedans.
+ Sa bague de fiançailles au doigt.
✤ crédits : Shiya (avatar) ; nothern lights. (signature) ; tumblr (gifs)

✤ âge : Vingt-huit ans.
✤ statut : Anciennement fiancée, nouvellement célibataire.
✤ humeur : En colère contre le monde entier, le coeur brisé.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune, il lui reste encore un peu d'humanité.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne les compte plus.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Jeu 2 Avr - 9:16

Drama ; ooouuuh c'te nom trop classe. Et quel accueil ! On ne peut résister à la belle Summer héhé Pour le lien, c'est avec plaisir, les bébés, pourquoi pas ? Par contre, le mariage... pas moyen, Robyn est un elfe liiiibre ! En tous cas, merci pour cet accueil de malade.

Kit ; merci jolie Kit. (wow Adélaïde est trop belle et badass )

Naïs ; merci !

_________________
we are the walking dead
I hurt myself today to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that's real. The needle tears a hole, the old familiar sting try to kill it all away. But I remember everything. (⚡️) Johnny Cash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1072-robyn-i-don-t-want-to
avatar
✤ en ville depuis le : 27/05/2014
✤ post-envoyés : 554
✤ pseudo/prénom : winged syrius.
✤ célébrité : candice accola.
✤ objets : son chien ₪ quelques vêtements dans un sac à dos ₪ un couteau de cuisine ₪ elle n'a plus d'arme, sa carabine ayant été volée par ses agresseurs.
✤ crédits : avatar par bombshell / signature par solosand.

✤ âge : 23 ans.
✤ humeur : Froide.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune.
✤ nombre de rôdeurs tués: Une vingtaine, plus ou moins.
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Jeu 2 Avr - 14:31

Raaah, j'aime beaucoup ta fiche et le personnage! Ce qui est super, c'est que même en ayant des connaissances en médecine, et une maîtrise des armes, t'en fais pas non plus une super héroïne invincible qui peut tout combattre, et on aime ça ici!
Et ils étaient tellement mignons avec Dean, ça m'a fendu le cœur...
Bon, j'arrête de fangirler et je te valide sans plus attendre! Bienvenue chez les Pariah, et bienvenue à Junea!

_________________
" You know, crying does not indicate that you are weak.
Since birth, it has always been a sign that you are alive. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   Dim 5 Avr - 20:33

T'es belle, j'ai kiffé ton histoire, bref t'as tout juste Bienvenue parmi nous

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Robyn) + I don't want to be afraid of being alive.
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» chaleur humaine (robyn)
» KATIE + i'm not afraid of god, i am afraid of man
» 03. Stop being afraid of yourself...!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the rise :: to reborn :: safe and sound-