AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 requiem pour un con. (ash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 15:19

 
Ashton Cassius Stansbury
 
et on est tristes d'être humains.

 
NomStansbury. Ouais, comme la célèbre chaîne d’hôtels. Ça pue le fric et les mensonges, ça pue l’scandale. J’donne jamais mon nom, de toute façon. Stansbury c’est plus rien. C’est qu’un sale vestige oublié. Prénoms › Le premier c’est Ashton, paraît que ma mère y tenait particulièrement mais allez savoir pourquoi. T’façon le plus souvent c’est raccourci en un simple Ash, ça m’correspond mieux je crois. Ça se siffle entre les dents comme un serpent, et ça s’oublie pas. Sinon on m’a filé Cassius en guise de second prénom. Aucun intérêt, si ce n’est faire joli sur les papiers. Date et lieu de naissance › C’était la nuit d’un six juin, dans la douce chaleur de Los Angeles en Californie. Mon berceau, mon terrain de jeu favori, le futur royaume qui m’a été arraché. J’étais le petit prince en passe de devenir roi au soleil – j’ai fini raclure sous la neige. Âge › Oui, je sais, j’ai une gueule d’ado fatigué. Pourtant j’ai déjà vingt-huit ans au compteur. Vingt-quatre à porter une couronne épineuse, quatre perdus dans la crasse. Et dix mois à m’écorcher l’âme pour sauver ma pauvre carcasse. Situation › Autant vous dire que j’ai jamais été très sérieux dans mes relations – la notion de couple me parle pas des masses. J’suis plus volage qu’autre chose, j’papillonne et je profite de ma condition de célibataire. Pourtant j’ai un nom collé sous la langue, des prunelles sombres clouées dans la tête. Le cœur tatoué, mais j’veux pas l’avouer. Orientation sexuelle › Ma bisexualité s’est révélée pendant l’adolescence, et autant dire que j’ai vécu ça comme une aubaine. Deux fois plus de gens à foutre dans mon pieu et surtout : un moyen en or de faire chier mes parents trop coincés. Alors je l’ai clamé haut et fort, j’ai tellement assumé que j’ai dû remplir les quotas de ceux restés dans l’placard. Ville de départAnchorage. C’est là que j’avais élu domicile, et c’est là que j’étais quand le monde a commencé à partir en vrille. Ancien métier › Vous savez, j’devrais répondre brillant ingénieur ou une connerie du genre. C’est ce que j’étais destiné à faire, après obtention de mon diplôme en robotique. Sauf que ce jour n’est jamais venu et qu’on m’a cramé les ailes avant même que j’arrive près du soleil. La vérité c’est que j’étais abonné aux boulots merdiques dont personne ne veut et surtout pas moi. Toiletteur pour chiens absolument pas doué, serveur trop malpoli, boucher capable de s’couper un doigt et même éboueur qui se comporte comme une diva. Le dernier en date c’était livreur de pizzas, pas le pire mais putain que j’en avais marre de ce scooter de merde. J’étais rien d’plus qu’un loser paumé dans un océan de minables. Mais un loser de luxe, faut pas déconner. Capacités › Le point positif quand on se fait courser par des gros bras trop souvent, c’est qu’on devient particulièrement rapide. Personne me bat en course à pieds et j’ai une endurance suffisante pour continuer pendant des heures. J’compte même plus le nombre de fois où ça m’a sauvé les miches. Sinon je suis assez maigrichon, alors certes niveau muscles on repassera, mais au moins je peux me faufiler partout, un peu comme une anguille. L’esquive c’est tout un art que je maîtrise à la perfection maintenant – je sais pas rendre les coups mais mes adversaires frappent plus souvent l’air que ma tronche. J’ai aussi un certain talent de manipulateur, on croirait pas comme ça mais ça aide à se sortir des mauvais pas et ça permet de se faire des bons alliés quand il le faut. Je suis un parasite, certes, mais un parasite talentueux. Sinon je suis plutôt doué lorsqu’il s’agit de choses dites techniques, par exemple voler des bagnoles est un jeu d’enfant – tout ça grâce aux études que j’ai suivies y a longtemps déjà. Et puis surtout, j’suis du genre combatif. Je finirai par clamser, je le sais, mais ce sera en utilisant toutes mes forces pour essayer de m’en sortir. J’me bats bec et ongles depuis le début pour pas crever et faut croire que j’suis plus fort qu’il n’y paraît. Un peu comme un cafard : c’est dur de me tuer. Caractère › Provocateur, égoïste, stratège, excessif, sarcastique, passionné, menteur, tactile, capricieux, possessif, insolent, joueur, rancunier, fourbe, opportuniste, charmeur, lunatique, attentionné, manipulateur, instable, lâche, arrogant, émotif, moqueur, cultivé, susceptible, battant, traître. Groupe › Soldiers. Rôle › J’ai creusé mon trou du côté de la logistique, là où j’peux exprimer mes talents gâchés et montrer que le chieur de service est loin d’être con. J’suis pas irremplaçable mais j’suis utile – et c'est suffisament rare pour être souligné. Avatar › Dane Dehaan. Crédit › targxryen@tumblr.

 Comment était ta vie avant ? Merdique ? Je suis passé de l’or à la misère. Y a un temps, j’avais tout – ou presque. J’avais un avenir qui s’étendait sous mes yeux, j’étais destiné à devenir quelqu’un. Mais ça se passe jamais comme on l’voudrait, pas vrai ? Je l’ai appris à mes dépends. J’ai toujours eu une réputation sulfureuse, parce que j’aimais foutre la merde et me faire remarquer. Être le centre du monde, c’était ça ma vie. Qu’on parle de moi en bien ou mal j’m’en foutais, tant qu’on parlait de moi, tant que mon nom était sur toutes les lèvres et qu’on se taisait sur mon passage. Pourtant c’est ça qui m’a coûté la vie que j’avais. Les scandales. J’adorais ça et j’me suis fait poignarder dans le dos. Déshérité, rejeté, devenu déchet, j’me suis exilé. Je sais pas ce que je suis allé foutre en Alaska. J’voulais juste couper avec le reste. Et je suis tombé de haut, j’ai connu les problèmes de fric et ce que ça fait de vivre sans le moindre privilège. Alors si vous tenez à le savoir, ma vie c’était de la merde. J’aimais pas c’que j’étais devenu et je ruminais dans le noir. Je l’aimais plus, ma vie.
Quel est ton état d'esprit aujourd'hui ? Je regrette. J’donnerais tout pour retrouver ce que j’avais, même si c’était pas grand-chose. C’était toujours mieux que c’putain de cauchemar. J’fais le fanfaron, mais la vérité c’est que chaque jour c’est une épreuve. Chaque jour je me demande c’qu’on fout là, pourquoi on continue, quel est l’intérêt. Et pourtant chaque jour j’serai capable de faire n’importe quoi pour rester en vie. C’est dans mes tripes. C’est là, au fond d’moi, je peux rien y faire. J’ai l’instinct de survie plus puissant que ma conscience. Je crois que j’ai peur de crever. Même si ça revient à rester dans ce monde qui n’en est plus vraiment un, tant pis. Je veux vivre. Alors parfois, j’pense à ce que c’était avant, et je regrette. J’étais p’t’être devenu un minable, mais au moins je pouvais encore me regarder dans un miroir.
Combien de proches as-tu perdu et comment le vis-tu ? Je sais même pas. C’est con, hein ? Mais j’en sais foutrement rien. Des proches à proprement parler, j’en avais plus beaucoup. La plus précieuse c’était Zip. Je l’ai perdue au début. On m’a dit qu’elle était morte, que j’la verrai plus jamais. Je l’ai mal vécu. Non c’est un euphémisme, j’ai eu l’impression d’crever avec elle. Visiblement je supporte pas bien le deuil, c’est pas fait pour moi. Mais j’ai appris qu’elle était toujours en vie alors ça compte plus vraiment, vu qu’elle est toujours là, avec moi. J’ai pas d’autres proches. Les membres de ma famille, j’les avais plus vu depuis des années. Je sais pas ce qu’ils sont devenus. J’suis presque sûr qu’ils ont tous clamsé et si vous voulez mon avis, c’est bien fait pour leurs gueules. Tous des connards. Alors des proches perdus, vraiment, y en avait qu’une. Puis elle est revenue. J’suis pas si mal loti de ce côté-là, on dirait. Raison de plus pour flipper : j’ai encore des choses à perdre.
 Te sens-tu bien dans ton camp ? Pas tellement, mais qui se sent vraiment bien au Bunker à part ceux qui gèrent tout l’bordel ? Je crois que tout le monde sait qu’il se trame des trucs louches, mais on fait la sourde oreille parce que c’est plus facile comme ça et que si on peut plus se voiler la face, à quoi bon ? Alors j’fais pareil. Je campe derrière les illusions et je les chéris parce qu’elles me tiennent chaud la nuit. Parce que le Bunker, ça cache peut-être des trucs dégueulasses mais je veux pas le savoir. C’est mon armure. Si je m’en sépare, j’sais pas ce que je vais devenir. En soi, je m’en fous de ce camp. J’y suis pas vraiment attaché – je l’ai pas bâti et si je devais le quitter pour un autre du jour au lendemain, je me ferais pas prier. Mais pour l’instant, j’en ai besoin. C’est mon seul rempart contre les monstres. Contre moi-même. Je veux pas retourner dehors. J’peux pas, pas maintenant.
 Penses-tu survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Vous savez, au début je pensais que j’allais être dans les premiers à mourir. Tous les jours, j’me disais que ça serait mon dernier. Ça fait dix mois que je me dis que je serai plus là demain, et pourtant. Je suis peut-être pas Rambo mais je suis doué pour survivre. Qui l’aurait cru, hein ? J’pense que c’est mon côté connard qui m’a maintenu en vie, avec ma faculté à faire la girouette. C’est moche l’égoïsme mais c’est pour ça que j’suis encore debout. Très franchement, je pense que s’il arrive pas une couille, je continuerai comme ça longtemps. Je suis une putain de maladie, je m’étale et je consume puis je me barre. Je bouffe les autres. C’est les gens comme moi qui survivent. Les bons, ils sont tous morts. Il reste que la vermine.
 Combien de marcheurs as-tu tué ? Parce que vous croyez que je me suis amusé à compter ? J’sais pas. Probablement pas tant que ça au final, je me débrouille souvent pour ruser – soit c’est les autres qui les butent pour moi, soit j’arrive à les esquiver en toute discrétion. Alors j’ai pas le compteur aussi élevé que certains. Peut-être une dizaine, une vingtaine, une trentaine ? Je sais pas, et dans le fond, on s’en fout.
 Combien de personnes as-tu tué ? Directement, aucune. J’ai pas donné la mort de mes propres mains et je crois que j’en suis pas capable de toute façon. J’me vois pas buter quelqu’un. Pourtant y en a qui sont morts à cause de moi. Parce que j’les ai abandonnés ou trahis, les uns après les autres. Je voudrais dire que je suis blanc comme neige mais ça serait mentir. J’ai tué personne à proprement parler. J’les ai juste laissés crever.
 Pourquoi ? Parce que c’est comme ça que fonctionne la survie et si tu l’as pas compris tu feras pas long feu. On peut pas sauver tout le monde, alors j’essaie même pas, sauver mes propres miches c’est déjà assez difficile comme ça. Je suis pas fier mais putain j’suis toujours là. J’suis vivant, pas eux. C’est tout ce qu’y a à savoir.

 
i write sins not tragedies

Pseudo › spf. Prénom › Marion. Pays › Celui de la baguette, côté pastis/cigales/pétanque. Âge › 19 ans. Où avez-vous connu le forum › Je sais plus mais je le stalke depuis quelques temps. Votre avis dessus › Je vous aime déjà Voulez-vous réserver votre avatar › yes please. I love you Le mot de la fin › CONSPIRATION.

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.


Dernière édition par Ashton Stansbury le Dim 12 Avr - 16:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 15:19

the man who sold the world
nous sommes de ceux qui s'délavent de jour en jour



{ then }


LE PETIT PRINCE DE L.A FACE À LA JUSTICE.

L’effervescence provoquée par le procès Stansbury a touché son apogée aujourd’hui, jour du verdict. Attendu depuis plusieurs mois déjà, il divise l’opinion publique et déchaîne les passions de ceux qui ont suivi l’affaire. Le jury a tranché : Ashton Stansbury a été reconnu non-coupable. Déjà, on crie au scandale. Les preuves semblent pourtant l’accabler – réputation plus que sulfureuse, problèmes récurrents de colère, consommation de produits illicites avérée, photos de la fameuse soirée où on le voit en position compromettante auprès de Mlle Prescott. Mais l’avocat familial, grassement payé, a su faire son travail de manière satisfaisante. On n’en attendait pas moins des Stansbury, prêts à tout pour laver leur nom de ce scandale, eux qui sont pourtant habitués aux frasques de l’enfant terrible. La justice a parlé mais la question demeure : Ashton Stansbury a-t-il oui ou non commis ce viol ? S’agit-il d’une histoire de plus où le pouvoir et l’argent permettent de faire oublier un crime, aussi odieux soit-il ? Ou est-ce une machination visant à faire tomber l’une des familles les plus influentes de Los Angeles ? Chaque parti continue de défendre sa version et il devient difficile de démêler le vrai du faux, d’autant plus quand la guerre se mène par médias interposés. Pourtant, il se dit déjà dans l’ombre que Mr Stansbury aurait coupé les vivres à son fils. Alors lequel nous ment ? Qui est la victime ? Tout porte à croire que nous ne le saurons jamais avec certitude. C’est un secret de polichinelle qui tombera dans l’oubli, avalé par les méandres des scandales californiens. Seuls les concernés connaissent la vérité. Lequel des deux a le plus de mal à se regarder dans un miroir ?



J’me sens comme un beignet géant. Je pue la friture à dix kilomètres à la ronde, c’est affreux ; si j’vais me balader près de morfales je donne pas cher de ma peau, ils vont tous me sauter dessus pour me bouffer. Mes mains agrippent le col de mon t-shirt pour le faire remonter jusqu’à mes narines et le constat est implacable : l’odeur est à gerber. Le nez froncé, je grimace en lâchant un soupir dramatique, digne des plus grandes performances de soap opéra. Ce n’est qu’à ce moment-là que je capte. La cliente face à moi, ça fait bien deux minutes qu’elle me tend un billet. Et vu sa tête, elle en est pas franchement ravie. Je lui offre un de mes sourires en coin en guise d’excuse – bon, d’accord, j’ai plutôt l’air de me payer sa tronche mais tant pis – et j’attrape l’argent pour le fourrer dans la caisse avec ses semblables. « Bon appétit. » Pour toute réponse, je reçois un couinement désapprobateur et la dame me tourne le dos, plateau débordant de cochonneries entre les mains. « Vieille peau, » que je murmure entre mes dents serrées, la fixant d’un regard noir alors qu’elle s’éloigne. Tous des cons. Le client est roi, certes, mais c’est pas la peine d’être une connasse.

Je déteste ce foutu job. Je déteste cet endroit tout pourri et les gens qui y bossent, les gens qui y bouffent, les gens qui m’emmerdent à longueur de journée. On m’a jamais dit que travailler c’était aussi merdique. C’est dans ces moments là que je me dis que j’étais quand même un sale con. Je faisais partie de cette catégorie de clients souverains, qui vont pousser l’employé à bout parce que ça les amuse ou parce qu’ils croient juste avoir tous les droits. Moi, je les avais. J’étais privilégié. Le petit prince, c’est comme ça qu’on m’appelait. La dernière fois que j’ai entendu parler de moi, ça s’était transformé en trash prince, le déchet. Maintenant, j’crois juste qu’on m’appelle plus. J’existe plus. Je dois être une histoire qu’on raconte aux sales gosses pour leur faire arrêter leurs conneries. J’entends d’ici les bourgeoises dire : si tu continues comme ça Kevin, tu deviendras comme lui. Je suis une mauvaise blague. Un exemple à ne pas suivre. Le fils déchu qui fait marrer quand on imagine ce qu’il est devenu. Ils s’étoufferaient de rire s’ils me voyaient. Moi, le roi de l’arrogance, l’odieux petit con qui pouvait regarder tout le monde de haut. J’suis là, dans un putain de fast-food, habillé avec un polo ridicule et une casquette qui me fait une tête de rat, à me morfondre sur mon quotidien triste à en crever. Tout ça parce qu’une connasse a pas su assumer ses parties de jambes en l’air. C’est une chienne, la vie aussi, et elles ont fait de moi la plus pathétique chienne de toutes. Je me suis fait baiser en beauté.


« Allô ? »
« Ashton ? C’est moi. »
« ... Pour info, y a beaucoup de moi qui existent. »
« C’est Jane. »
« Comment t’as eu ce numéro ? »
« C’est pas important. Comment tu vas ? »
« Comme si ça pouvait te foutre quelque chose. Qu’est-c’que tu veux ? C’est papa qui t’a demandé d’appeler ? Vous voulez quoi ? Savoir comment j’m’en sors quand j’ai plus tous les privilèges familiaux ? Super bien ! J’adore me geler les couilles dans cette ville de mes deux, ramasser la merde des autres, être invisible à en pleurer. I’m living the fuckin’ dream. »
« ... »
« C’est bon, t’as eu c’que tu voulais ? »
« Je peux t’envoyer un chèque si t’en as besoin, t’as juste à demander. J’le dirai pas aux parents si c’est ça qui te dérange. »
[Rire.] « Mais tu comprends vraiment rien, ma parole. Garde-le ton fric, c’est pas de ça que j’ai besoin. »
« Tu veux quoi alors ? »
« Ma vie. J’veux avoir mon putain de diplôme en robotique et devenir l’ingénieur le plus connu du pays, j’veux tous vous écraser avec ma réussite. J’veux redevenir Ashton Stansbury le prince, celui qu’on déteste mais dont tout le monde parle, celui qu’on regarde avec admiration ou jalousie. J’veux qu’on arrête de me considérer comme le paria qui a violé une fille et qui s’est fait déshérité. » [Pause.] « J’veux retrouver ma vie bordel. Et toi comme moi, on sait que ça arrivera pas, tu peux rien pour moi. Alors fais-toi une faveur : lâche-moi les baskets et oublie que j’existe. »
[Soupir.] « Tu sais Ash, c’est un peu ta faute aussi si t’en es là... On t’avait dit d’arrêter de jouer au con, regarde comment ça a fini. J’suis désolée, tu sais que t’es mon petit frère et que je t’aime, mais t’es responsable de ce qui t’est arrivé. »
« Ta gueule. Viens pas jouer à la grande sœur avec moi, on a jamais été proches. Arrête ta comédie Jane, ça marche pas et t’aurais dû le savoir. À croire que tu m’connais vraiment pas. »
[Silence.] « Faut que je te demande. Est-ce que tu l’as fait ? »
« Hein ? »
« Cette fille... »
« MAIS TU TE FOUS DE MA GUEULE ? T’es sérieusement en train de m’demander si je l’ai violée ? J’y crois pas, putain. Vous êtes vraiment une bande de bâtards. »
« Réponds, s’il te plaît. »
« Non, d’accord ?! NON. Cette salope a pas assumé parce qu’elle avait trop peur de niquer sa réputation de sainte nitouche, alors elle a raconté ces conneries parce que les photos de la soirée se sont retrouvées partout. Et après t’oses me sortir la carte du petit frère mais putain, si t’oses croire des trucs pareils t’es vraiment une pauvre conne. »
« C’est pas la peine de balancer autant d’insultes. C’est ta nouvelle vie qui te rend aussi aigri ? »
« Je t’emmerde. T’es peut-être ma sœur de sang mais on a rien en commun. Vous êtes que des pourris. »
« Si on est des pourris, toi t’es un minable. »
« C’est ça. En attendant, le minable il a le privilège de plus voir vos sales tronches. Vous pouvez tous aller vous faire cordialement enculer par une chèvre. Allez, bisous. »
« Ash– »


{ now }


Ils sont que deux. J’comprends pas. Ils devraient être trois. Mes muscles se figent et mes prunelles vagabondent de tous les côtés, cherchant frénétiquement la silhouette manquante. Elle est pas là. Y a que les deux gros bras ; il manque une petite brune avec eux. « Elle est où ? » J’les vois, leurs mines déconfites. J’le vois, le regard qu’ils partagent. Mon cœur se serre et accélère sa course, tambourinant de ma cage thoracique jusqu’à mes tempes. « Elle est où, putain ? » J’me répète. Je perds patience. J’exige qu’on me réponde, qu’on me dise qu’elle est juste à la traîne même si c’est pas son genre. Je m’attends presque à la voir débarquer de nulle part en se foutant de ma gueule parce que j’ai flippé. Parce que j’suis con, mais que c’est pour ça qu’elle m’aime bien. J’espère. J’croise les doigts et tout ce que je peux – mais la tronche qu’ils tirent me crie d’arrêter. « Ash... » Jimmy s’approche de moi pour poser une main sur mon épaule, plongeant son regard dans le mien. « Non. Dites-moi où elle est, bordel ! » J’le vois serrer les mâchoires et c’est Spencer qui finit par soupirer longuement, me lançant une œillade trop froide. « Elle est morte. »

Elle est morte. Ça résonne dans ma boîte crânienne comme un marteau-piqueur.
Elle est morte. Ça m’déchire de l’intérieur.
Elle est morte. Ha. Hahaha. Hahahahaha.
J’ai pas du tout envie de rire, là.

Pourtant je peux pas m’en empêcher. Un espèce de ricanement hystérique s’échappe de ma gorge et je suis obligé de me tenir les côtes alors que mes épaules sont brutalement secouées par le fou rire qui prend possession de moi. Puis je suffoque. Je m’étouffe dans mes éclats et ça se termine dans un hoquet étouffé qui ressemble à un putain de râle d’agonie. « Vous racontez des conneries. Zip ? » Je pousse Jimmy de mon chemin, m’avançant vers la direction d’où ils sont arrivés. « ZIP ? ZIPPORAH ? RÉPONDS PUTAIN ! ZIP ! » Je m’égosille, j’m’arrache la langue avec son prénom. Y a soudain un truc solide qui se colle à mon dos, une masse qui se plaque contre mes lèvres. Je mords dedans et le goût de la terre envahit ma bouche, suivi par la rouille de l’hémoglobine. Un juron me répond, les bras emprisonnent les miens et j’me retrouve soulevé par le colosse. Je devine que c’est Spencer qui me retient alors que j’essaie de me débattre. En vain. « LÂCHE-MOI ! ZIPPORAH ! » Je secoue mes jambes dans tous les sens, me tortillant comme un asticot dans la poigne de fer qui me fait suffoquer. « Ferme ta gueule ! Tu vas attirer tous les rôdeurs, espèce de con ! » J’en ai rien à foutre. Ils peuvent tous venir s’ils veulent, je suis assez enragé pour foncer dans le tas en essayant de les dégommer. J’finirai mâchonné, éventré, déchiqueté. Mais ça a plus d’importance à cet instant. Ils peuvent m’arracher le cœur ça fera toujours moins mal.

Elle est morte. Moi aussi.


Ça tangue sous nos pieds. C’est pire que le Titanic, pire qu’un tremblement de terre. J’ai le cœur au bord des lèvres alors que j’observe ce qui nous attend. Ils sont trop nombreux, j’peux même pas les compter. J’ai essayé pendant les trente dernières secondes – j’me suis arrêté à vingt-sept parce qu’ils bougent trop. Ça grogne, ça grouille, ça secoue. Le meuble va pas tenir, j’entends les bruits de ferraille qui signalent à quel point les boulons sont prêts à se dévisser, prêts à nous laisser tomber. Littéralement. On va s’retrouver propulsés dans la gueule du loup et on peut rien faire pour le stopper. La seule issue c’est le velux en face de moi, mais dès qu’on bouge un peu trop, les étagères menacent de s’écrouler. Si j’esquisse le moindre mouvement, tout va tomber et j’aurai plus le droit à l’erreur. Puis y a Josh, là, à côté de moi. Il reste plaqué contre le mur et son visage est tellement blême qu’on dirait qu’il va se liquéfier. J’suis même en train de me demander s’il a pas déjà fait dans son froc. Je le blâmerais pas, moi aussi je me pisse dessus, mais j’le fais figurativement. On va crever. Si on fait rien, on va crever. Ils vont nous bouffer.

J’ai beau retourner la situation dans tous les sens, je vois qu’une solution. Faut sauter. Le velux est entrouvert, si je calcule bien mon coup, j’peux m’y accrocher. Je suis léger, je devrai y arriver sans tout casser, sans m’écraser par terre comme une merde. Mais si je fais ça, je tue Josh. Si je fais ça, les vis lâcheront et le meuble s’effondrera. Il tombera avec et il se fera bouffer par ces putains de connards avariés. Si je le fais pas, on finira par sombrer tous les deux, de toute façon. Soit on crève tous les deux, soit y en a un qui peut s’en sortir. J’suis soulagé d’être avec Josh. Parce que je sais qu’il est trop loyal pour me faire un coup pareil. Je sais qu’il préfère qu’on clamse ensemble plutôt qu’avoir ma mort sur la conscience. C’est affreux, hein ? J’suis content d’être avec un type bien. Parce que je suis pas comme lui. Parce que je sais que j’ai pas envie de finir là, comme ça. Pas pour lui. J’l’aime bien, mais je lui dois rien. J’vais pas attendre la faucheuse pour être clean avec un mec que je connais à peine. J’veux vivre. Je sais pas pourquoi, y a plus rien pour moi. Mais j’veux vivre à tout prix.

Alors je tourne la tête vers lui, et j’observe sa face une dernière fois. Nos regards se croisent. Il est terrifié. Moi aussi. J’ai l’impression que je vais vomir, mais je sais ce que j’ai à faire. « J’suis désolé. » Dans le fond de ses yeux, j’vois qu’il a compris. J’vois la trahison. La détresse. « Mec, fais pas ça ! » C’est trop tard. Prunelles fixées sur mon but, je fléchis les jambes, je saute. Pendant un dixième de seconde, j’ai peur de tomber au milieu des pourris. Mais mes phalanges agrippent la fenêtre et je me hisse dessus avec le peu de force que j’ai, remerciant le ciel de m’avoir fait si mince – au moins je passe sans problème. J’entends le fracas. Le son du fer qui heurte brutalement le sol, les os qui craquent en se retrouvant coincés sous les débris. Et les cris. Josh qui hurle, Josh qui m’appelle. Il scande mon nom comme une litanie, l’accompagne d’insultes en tous genres. Il me maudit. Il me supplie. J’ose pas me retourner. J’veux pas le regarder, j’veux pas voir ce que j’ai causé, j’veux pas être hanté par son visage à l’agonie. Pourtant je sais que j’ai son sang sur les mains. Je me sens sale – noyé dans une rivière pourpre, les yeux délavés par ce que j’ai vu, ce que j’ai fait. J’suis un assassin.


Je sais reconnaître une mascarade quand j’en vois une. Et ce bunker, c’est de la poudre aux yeux. C’est une comédie calculée, une impression de sécurité pour cacher ce qui se trame dans l’ombre, les vilains secrets qu’on ne veut pas ébruiter. C’est comme mon ancienne vie, c’est tout ce que j’ai connu pendant des années. Un jeu de stratégie et de faux semblants, une fracture entre ce qu’on nous vend et ce qui est vrai. Je sais qu’on nous cache des choses. Je sais que cet endroit est louche, que ça finira par mal tourner d’une façon ou d’une autre. Mais j’veux y rester. J’veux qu’on me laisse me retrancher là, derrière ces murs, derrière ce rempart qui me protège de l’extérieur. De moi-même. Je me reconnais même plus. J’ai fait tellement de trucs que je pourrai jamais laver, j’suis souillé couleur carmin et je pourrai plus jamais m’en débarrasser. Ça agite ma carcasse, ça me rapproche chaque jour un peu plus de la pourriture qui s’étend sur le monde. Tout est véreux. L’odeur est putride – je me souviens au début, quand je pensais ne jamais m’y faire. Je m’y suis habitué. Je veux pas m’y habituer. Je veux pas me faire à cette vie, m’adapter et savoir subsister comme ça. Mais c’est trop tard. Le processus est déjà enclenché.

Quelle est la différence entre eux et nous ? Ils sont animés par une quête incessante, une faim insatiable, dirigés par leurs instincts les plus animaux. La recherche de viande fraîche, de corps à démembrer et dévorer. Des organes pour peindre leurs lèvres d’un rouge qu’ils ne voient plus. On fait la même chose. Notre but ultime est la survie. On laisse notre nature triviale prendre le dessus pour nous sauver, on consume tout ce qui nous tombe sous la main, on se ronge les uns les autres. S’entretuer pour un os comme des chiens et se délecter du carnage. Nous sommes des cadavres vivants, qui errent et qui se ruinent. Des charognes aux crocs acérés et aux ventres bouillonnants. La chair gâtée, le cœur atrophié. Comme eux.

Ils étaient nous.
Nous sommes devenus eux.

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.


Dernière édition par Ashton Stansbury le Dim 12 Avr - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
avatar
✤ en ville depuis le : 31/03/2015
✤ post-envoyés : 87
✤ pseudo/prénom : everyday feels like today / émilie
✤ célébrité : jake gyllenhaal
✤ objets :
dans sa mallette de cuir, abîmée:
 


sur lui:
 


à portée de main:
 


✤ crédits : avatar: everydayfeelsliketoday / gifs et autres: tumblr

✤ âge : 31 years old
✤ statut : seul [selfishly alone]
✤ humeur : énigmatique [hard to tell]


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: 1
✤ nombre de rôdeurs tués: 14
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 16:19

Je vois que tu as changé de personnage.
Un homme-gamin self-absorbed et con? Mais dis donc, ça ressemble un peu à une version (sans l'égo de l'intelligence) attachante de River. What a Face

Excellent choix de bouille. (Il me fait penser à David Bowie [en plus jeune]. Prends ça comme un compliment, oui. ) Bonne chance pour ta fiche!

_________________


the philosophers have only interpreted the world, in various ways. the point, however, is to change it.


quote from karl marx ▬ Eleven Theses on Feuerbach

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1070-chaos-is-a-ladder-jam
avatar
✤ en ville depuis le : 28/03/2015
✤ post-envoyés : 46
✤ pseudo/prénom : crooner curves.
✤ célébrité : david anders.
✤ objets : dans son sac, désormais bien rangé sous son oreiller : une vieille casquette à visière plate Rockstar Energy, un paquet de cigarettes, un stylo qui fonctionne une fois sur deux, un calendrier de poche dont il a coché tous les jours depuis le départ, une paire de gants dépareillés, une paire de talkies-walkies hors d'usage, une gourde et un rouleau de bandages.
✤ crédits : crooner curves.

✤ âge : 34 ans.
✤ statut : célibataire.
✤ humeur : nerveux.


MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 17:21

Mrrr je keaf Dane, et j'adore tellement le début de ta fiche ça a l'air d'être le perso qu'on adore détester aha ! (et attends ça fait un ingénieur en robotique avec un ingénieur en électronique numérique.. on construit un giga robot piloté par smartphone et on pouille tous les Z ou comment ça se passe ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1059-niels-noguesvocaine-f
avatar
✤ en ville depuis le : 27/05/2014
✤ post-envoyés : 554
✤ pseudo/prénom : winged syrius.
✤ célébrité : candice accola.
✤ objets : son chien ₪ quelques vêtements dans un sac à dos ₪ un couteau de cuisine ₪ elle n'a plus d'arme, sa carabine ayant été volée par ses agresseurs.
✤ crédits : avatar par bombshell / signature par solosand.

✤ âge : 23 ans.
✤ humeur : Froide.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Aucune.
✤ nombre de rôdeurs tués: Une vingtaine, plus ou moins.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 17:48

Requiem pour un con, oh ça oui!
Gniarf gniarf gniarf, c'est super que tu ais changé pour un personnage qui t'inspire plus! Et comme dit Niels, on va tellement adorer le détester! (surtout Bobby! )
Bref, bienvenue à nouveau, et j'file te réserver ta très très très jolie bouille!

_________________
" You know, crying does not indicate that you are weak.
Since birth, it has always been a sign that you are alive. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 20/12/2014
✤ post-envoyés : 167
✤ pseudo/prénom : Vieux frères/Cass(andre).
✤ célébrité : Holland Roden.
✤ objets :
L'ancienne veste de son frère, une vieille photo de famille, une boite de biscuits mouillés, quelques barrettes et vêtements de rechange, un rouge à lèvres humide.

✤ crédits : timeless. (avatar)

✤ âge : Vingt-quatre ans.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune. naïs, elle n'a pas assez de courage pour se tuer elle-même.
✤ nombre de rôdeurs tués: zéro. même les gens déjà morts, elle est incapable de leur trancher la tête, de leur foutre une balle dans le cerveau. peut-être parce qu'elle se sent déjà un peu morte, elle aussi.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 19:22

DANE DANE DANE
J'adore ce nouveau choix d'avatar & de perso
Il nous faudra un lien mon ptit gars Bienvenu à nouveau et bonne chance pour ta fiche I love you

_________________

me laisse pas devenir un fusil sans cartouches, un cheval sans cavalier, un cavalier à pied, me laisse pas devenir un sprinter sans ligne d'arrivée, un train sans passagers, une dispute qui a mal tourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 20:55

James, effectivement, problème d'inspiration alors me voilà sous un nouveau jour. Merci bien, et azy il nous faudra un lien (puis pardon mais JAKE. Voilà je devais le dire. What a Face)

Niels, han merci t'es adorable ! Puis t'sais quoi, on va les faire collaborer et à eux deux ils vont dézinguer un max de zombies wsh, duo de la mort.

Charlie, t'as vu comme ça lui va bien à c'te p'tite enflure ? Hâte de les voir se détester avec Bobby, prépare-toi aux blagues douteuses et regards foudroyants. Merciiiiii I love you

Naïs, merci jolie damoiselle. Et ce sera avec plaisir pour un lien, yo

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
avatar
Like a wolf in the sheepfold
✤ en ville depuis le : 21/07/2014
✤ post-envoyés : 631
✤ pseudo/prénom : Hirpini / Bertille
✤ célébrité : Tyler Hoechlin
✤ objets : + L'alliance de ma femme autour du cou et une plaque militaire avec mes initiales
Sac à dos:
 


A la ceinture:
 

✤ crédits : Avatar : didoum / Sign : tumblr

✤ âge : vingt huit ans
✤ statut : veuf
✤ humeur : here I am without you, I feel so lost but what can I do?


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: un paquet, mon ami
✤ nombre de rôdeurs tués: quelle importance ?
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Mer 8 Avr - 21:05

Te revoilà! Re-bienvenue avec ce p'tit môsieur qui m'a l'air adorablement chiant je crois qu'il faudra qu'on se trouve un lien!
En tout cas, c'est génial que tu trouves quelque chose qui t'inspire plus. Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte d'en lire plus!

_________________
I'm a freak, I don't trust anyone.

''Hearts can break. Yes, hearts can break.
Sometimes I think it would be better
if we died when they did, but we don't.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 23/03/2015
✤ post-envoyés : 79
✤ pseudo/prénom : liz
✤ célébrité : lyndsy fonseca
✤ objets : sa bague de fiançailles (même si elle ne la porte plus) + la photo de sa famille prise au dernier thanksgiving + le porte-clefs de la tour eiffel acheté peu avant l'épidémie + un doudou trouvé dans un magasin qu'elle voulait offrir à son enfant (objet secret) + un chouchou violet autour de son poignet + un carnet et des stylos sous cadenas + plusieurs romans récupérés un peu partout + les rares moments où elle sort, elle emmène son arme blanche, une bouteille d'eau, un briquet et une trousse de premiers secours (+ tout récemment, le pendentif de cassidy, auquel elle tenait beaucoup).
✤ crédits : schizophrenic + tumblr
max
✤ âge : trente ans
✤ statut : fiancée à un monstre
✤ humeur : détruite, elle vient de perdre sa confidente


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: un seul homme, l'assassin de son bébé
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne compte plus désormais, même si dernièrement elle n'en tue plus beaucoup
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Jeu 9 Avr - 10:15

Je connaissais pas ton ancien personnage, mais celui-là en tout cas, je sens qu'il va dépoter ! Comme l'a dit Niels, on va adorer le détester... J'ai hâte d'en découvrir davantage sur lui !

_________________
live together or die alone
we're not the same, dear, as we used to be. the seasons have changed, and so have we. there was little we could say, and even less that we could do. to stop the ice from getting thinner, under me and you.
©️ by anaëlle + song by death cab for cutie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Jeu 9 Avr - 11:59

DANE VIENS ICI QUE JE TE VOUE UN CULTE NUDISTE What a Face
Non mais ce choix d'avatar quoi ! Cet acteur il dégage un truc de fou, c'est hallucinant ! J'peux qu'approuver ton changement de perso à 300% là ! En plus de ce que j'en ai lu, j'suis fan Rebienvenue ici du coup

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 27/03/2015
✤ post-envoyés : 50
✤ pseudo/prénom : LoulaLou
✤ célébrité : Tom Hiddleston
✤ crédits : TAG / Silver lungs / LoulaLou

✤ âge : 28 ans


MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Jeu 9 Avr - 14:12

J'aime le titre ! J'aime le feat ! J'adore le début de fiche *o* !!!
Welcome parmi nous !!
Pressée de lire la suite ;3

_________________
Aaron Marth Grewal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Jeu 9 Avr - 23:29

Sawyer, adorablement chiant c'est exact, je dirais même attachiant. Merci et ce sera avec plaisir pour un lien !

Maxine, merci ! I love you Et détestez-moi donc, ça m'fait plaisir.

Avalon, oh bah si c'est nudiste je peux que dire oui hein, du coup t'enlèves tes fringues de suite ou tu veux que j'vienne t'aider ? What a Face Pis merci pour les compliments itout, t'es adorable

Aaron, merci, et moi j'aime ta tronche de BG.

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
avatar
✤ en ville depuis le : 23/03/2015
✤ post-envoyés : 43
✤ pseudo/prénom : sinou.
✤ célébrité : Vanessa Hudgens
✤ objets : une hache, un couteau suisse rouillé, un parfum à moitié vidé, une photo de sa mère, son père et elle, un flingue qu'elle n'a jamais utilisé et une gourde d'eau remplie.
✤ crédits : AFTERGLOW

✤ âge : 22ans.
✤ statut : Célibataire.
✤ humeur : seule.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: zéro, et elle ésprère ce cela ne changera pas.
✤ nombre de rôdeurs tués: aucun, mais ça ne tardera pas à changer.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Sam 11 Avr - 13:57

J'AIIIIME ! ph myy god, j'adore cet acteur! je ne peux qu’approuver le choix !
et puis il a l'air tellement chiant qu'il n devient attachant. (oui c'est idiot ce que je viens de dire mais osef! )
ça promet pour la suite et bonne chance pour la suite de ta fichouille !

_________________
I see you , but you do not see me .
I will not go near you, you do not scare me , I'm just suspicious. Okay? I see you is all. I do nothing wrong? I hurt you ? Not, then let me do.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Sam 11 Avr - 18:40

Non non c'est pas idiot ce que tu dis, ça colle assez à la réalité en fait. What a Face Et merci beaucoup ! I love you

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 10
✤ pseudo/prénom : + cranes for spidey.
✤ célébrité : + lindsey morgan.
✤ crédits : + angel dust.

✤ âge : + 27 y.o.
✤ statut : + le cœur qui s'oublie. pas le temps, la face voilée.
✤ humeur : + de chien.


MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Dim 12 Avr - 17:20

toi je t'aime.

_________________

dum vivimus, vivamus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
it's so hard to leave until you leave. then it's the easiest goddamned thing in the world
✤ en ville depuis le : 10/07/2014
✤ post-envoyés : 808
✤ pseudo/prénom : winged syrius. / Emilie.
✤ célébrité : Sarah Paulson.
✤ objets :
Ce qu'elle a du abandonner à l'entrée du bunker:
sac de sport en bandoulière:
 

+ une hache récupérée dans le hall d'un immeuble après avoir brisé"la glace d'urgence", mais qui risque de ne plus tenir très longtemps.

✤ crédits : Avatar par sugar slaughter & signature de narnienne.

✤ âge : Trente-deux ans.
✤ statut : Amnésique... Elle pourrait être mariée ou veuve, elle ne s'en souviendrait même plus...
✤ humeur : Détruite.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Zéro, enfin, depuis son amnésie. Pour sa vie d'avant, elle n'en a pas la moindre idée.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne compte pas, à quoi cela pourrait-il servir?
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Dim 12 Avr - 22:53

Cette fiche! Le personnage, l'avatar, l'histoire, ton style d'écriture... Je décède face à tant de beauté.
C'est un plaisir de te valider, tout comme ça a été un plaisir de lire ta fichounette (wtf ce nom Arrow)
Bienvenue au Bunker, on va adorer te détester.

_________________

"Trust me, I won't hurt you"


"I'll never leave you"


"I love you"

his sweetest lies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t606-they-begged-for-a-shee
avatar
✤ en ville depuis le : 21/03/2015
✤ post-envoyés : 49
✤ pseudo/prénom : spf.
✤ célébrité : dane dehaan.
✤ objets :
les armes:
 

sur lui:
 

dans son sac:
 

✤ crédits : bigbadwolf (avatar).

✤ âge : vingt-huit ans.
✤ statut : cœur en vrac qui se complait dans un déni total.
✤ humeur : irrémédiablement narquoise, mais changeante.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune directement.
✤ nombre de rôdeurs tués: une vingtaine.
✤ relations:

MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   Lun 13 Avr - 9:07

Zippopo, je sais. Moi aussi. What a Face

Bobby, han merci pour la validation et tous ces compliments, c'est trop gentil.

_________________
there's hell to pay ♒️ i saw the darkest hearts of men and i saw myself staring back again. ate the bread that once was stone. fell from a cliff, never broke a bone. bowed down to get the kings overthrown, and i'm all alone and the fire grows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1100-requiem-pour-un-con-a
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: requiem pour un con. (ash)   

Revenir en haut Aller en bas
 

requiem pour un con. (ash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ▷REQUIEM POUR UN CON. (tristanisback)
» Requiem pour un cirque [Jake Walker & Rebekha Lawson]
» Requiem pour une terre meurtrie.
» [Quête] Requiem pour une autre vie (Terminée)
» [Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the rise :: to reborn :: safe and sound-