AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 roxy † Do not take life too seriously. You will never get out of it alive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: roxy † Do not take life too seriously. You will never get out of it alive.   Dim 19 Avr - 15:57


Roxanne Mary Hamilton

So scatter all my ashes when I'm dead
And shatter every legend in my head
If only the committed will survive
Is anybody here still left alive ?


Nom › De base c'était Brooks, mais je me suis jamais sentie très proche de mon père, alors j'ai pris le nom de mon beau-père, un chic type, quand il s'est marié avec ma mère, du coup c'est Hamilton aujourd'hui. Pas que j'me présente encore avec mon patronyme par les temps qui courent, mais bon... Prénoms › Merci Papa pour ton fanatisme pour le groupe Police qui m'a valu le prénom d'une pute. Donc oui, vous l'aurez compris mon premier prénom est Roxanne, et non je n'allume pas la lumière rouge la nuit... Pour ça faudrait qu'il y ait encore de l'électricité de toute façon... Enfin bref, sinon c'est Mary comme grand-maman. Mais tout le monde me connaît sous le nom de Roxy, c'est plus court et on me fait pas de blague vaseuse sur la chanson. Date et lieu de naissance › C'était un quinze septembre pluvieux paraît, à l'hôpital général de Sitka, une ville d'Alaska au cas où vous auriez des soucis de géo... Age › Attendez... avec tout ce merdier, j'ai un peu perdu la notion du temps. Mais ça doit être quelque chose comme vingt-quatre ans, ouais vingt-quatre ça me paraît bien. Même si paraît que mentalement je me rapproche plus des seize... Situation › Si y avait encore Facebook j'vous dirais : c'est compliqué... faut dire que dans ma petite tête, j'ai pensé qu'à un seul type (pris et par une fille cool en plus !) pendant des années, et ce con s'est arrangé pour survivre (mais pas sa copine), et puis disparaître ! Alors merci bien du cadeau hein ! Du coup tout ça pour dire que je suis célibataire au cas où vous auriez pas encore tilté... Orientation sexuelle › J'ai pas mal réfléchi à la question étant plus jeune, mais pour le moment j'suis hétéro, peut être qu'avec l’extinction lente, mais certaine, des vivants, y aura moins de mâles et ça va finir par changer. Mais c'est pas en cours pour le moment. Ville de départ › Tout ça a commencé à Kenaï pour moi. Cette ville où j'ai emménagé à mes treize ans. Avant ça je l'aimais plutôt bien cette ville... mais ça c'était avant, comme on dit. Ancien métier › J'étais bassiste dans un super groupe de rock, dont personne n'a jamais vraiment entendu parlé, pourtant il avait un nom cool, Blind Fiasco (celui qui dit que c'était un nom prémonitoire je le frappe !). Mais vu qu'il fallait bien payer mon loyer, je bossais dans le cyber café de mon beau père. C'était pas mal comme job, pas besoin de se fouler, et sa payait le loyer. Capacités › J'ai toujours su que mes cours d'escrime médiévale (oui oui je pense à toi Stacy, qui se moquait de moi au collège, quand je dis ça !) me serviraient un jour, pour autre chose que les GN ! Je me défend donc plutôt bien au combat à l'épée, et merci à ma réplique de l'épée d'Aragorn qui ne me quitte jamais. Je me déplace également beaucoup en rollers, ayant été capitaine de l'équipe de rink hockey féminine de Kenaï, je maîtrise bien la chose. Ensuite, j'ai glané quelques connaissances par-ci, par-là, notamment  concernant les plantes et les trucs dans le genre. Caractère › pétillante - inconsciente - courageuse - irresponsable - optimiste - hyperactive - combative - tête en l'air - maline - bavarde - démerde - fonceuse - de plus en plus sombre même si elle le cache Groupe › Pariah Avatar › Ellen Page Crédit › Tumblr


Comment était ta vie avant ? En un mot ? Tranquille. Oui, c'est tout à fait ça. Je me laissais vivre, sans me soucier de demain. Je passais mon temps au cyber café où je bossais, ou plutôt où je m'amusais le plus clair de mon temps. Je vivais dans un petit appart' avec une coloc' et mon chat et je faisais ma vie comme ça me chantait. Bien que ma famille n'était pas forcément un modèle, je l'aimais bien quand même. Il y avait juste mon frère qui avait tendance à me manquer parfois, et que j'aurais voulu voir peut être plus. Pour le reste j'avais beau être une geekette dans l'âme, j'avais une vie sociale plutôt bien remplie et un emploi du temps relativement chargé. Quel est ton état d'esprit aujourd'hui ? Ça a pas mal changé avec le temps à vrai dire. Au début, c'était un peu comme un jeu vidéo IRL, je m'amusais à tuer gaiement des zombies, sans réfléchir, sans me rendre compte qu'aucune sauvegarde ne me permettrait de revenir si je mourrais. Et puis la dure réalité m'a rattrapée, les choses ont commencé à foirer de tous les cotés... alors j'ai compris que le monde n'était pas un immense terrain de jeu. Je n'aime pas parler de ce que je ressens à présent. Il y a cette noirceur qui s'infiltre en moi. J'ai l'impression que je m'échappe à moi-même. Que peu à peu, je perd mon identité, et ça je ne le veux pas. Combien de proches as-tu perdu et comment le vis-tu ? En ce qui concerne ma famille ça reste un mystère. Ma maman et mon beau-père étaient en vacances quand ça a foiré... Mon père et mon frère, ça fait longtemps que je n'ai plus eu de nouvelles, une semaine après le début de l'épidémie pour être précise. On devait se rejoindre... ça n'est jamais arrivé. Quant aux autres, il y a ceux que j'ai perdus, sans savoir ce qui leur est arrivé. Et ceux que j'ai vus mourir. Je n'ai pas compté, je n'ai pas envie de savoir, il y en a de toute façon trop... Mais celle qui m'a le plus marqué, c'est Mara, la première amie que j'ai vu disparaître. Et parfois je revois encore son visage dans mes cauchemars. Pourquoi n'es-tu pas dans un camp ? Et bien avant je me trouvais au Bunker, et vu comment les choses se passent là-bas je suis bien contente de plus m'y trouver ! Même si ça a failli me coûter la vie, je me dis que c'est la meilleure décision que j'ai jamais prise de ma vie. Du coup je suis pas toute à fait prête à retourner dans un camps pour le moment. Et puis bon, j'suis pas toute seule abandonnée non plus, j'ai Miles et Ace avec moi, enfin techniquement faudrait que je les retrouve pour ça. Mais c'est un détail qui sera vite réglé. Penses-tu survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Bonne question... je me pose pas trop la question. Si je dois mourir demain, et bien qu'il en soit ainsi. Je ne me prend pas la tête avec ce genre de question, je vis tant que je le peux, et agis sans vraiment y réfléchir. Je sais qu'un jour ça me coûtera cher, mais au moins je pourrai dire que jusqu'à ma mort, j'aurais vécu, et pas seulement survécu. Combien de marcheurs as-tu tué ? Difficile à dire, pour vous donner un nombre exact il faudrait que je regarde dans mon cahier. Celui que je garde secrètement toujours sur moi, et où je note tous les walkers que j'ai tués, en leur donnant un nom et un signe distinctif. Combien de personnes as-tu tué ? Aucune, mais j'ai coupé une main une fois. Pourquoi ? Je suis une pacifiste lorsque ça en vient aux vivants, alors je refuse d’ôter une vie sans raison valable.

show me what i'm looking for

Ω Roxy est née à Sitka en Alaska le 15 septembre 1990, trois ans après son frère aîné. A l’époque déjà ses parents ne s’entendaient plus très bien. Pourtant ils restaient ensemble "pour les enfants" comme on l’entend si souvent. Si son grand frère s’entendait à merveille avec son paternel, ce n’était pas le cas de Roxy. Comme si le fait d’avoir une fille le désintéressait totalement, ne cherchant pas même à connaître plus que ça sa cadette.

Ω Enfant elle a souffert d’être si peu proche de cet homme qu’était son père. Alors elle cherchait par tous les moyens à obtenir ses faveurs. Elle a commencé le rink hockey pour lui, elle a commencé à jouer de la basse pour lui, elle a même passé des heures à étudier alors qu’elle détestait ça. Tout ça pour qu’au final rien ne change jamais. Alors le jour où ses parents annoncèrent leur divorce, Roxy n’hésita pas un instant et demanda à vivre avec sa mère, tandis que son frère, lui, préféra son père.

Ω Elève plutôt médiocre, Roxy ne manquait pourtant pas d’intelligence, mais tout ceci la désintéressait totalement, alors elle ne se donnait aucune peine. Elle réussissait ses années, mais toujours dans les derniers de classe, et ça lui suffisait. Elle n’avait pas même une ambition professionnelle quelconque, elle se laissait vivre et puis c’est tout. Une chose qui rendait ses parents complètement dingues.

Ω Adolescente, à 13 ans, Roxy eut le choix de quitter Sitka pour suivre sa mère à Kenaï ou d’y rester avec son père. C’est sans surprise qu’elle préféra suivre la femme qui lui donna la vie, laissant derrière elle un frère dont elle n’était pas si proche que ça, mais que les liens du sang lui faisait aimer envers et contre tout. C’est à Kenaï que mère et fille déménagèrent afin d’y rejoindre l’homme dont madame Brooks était tombée amoureuse après l’avoir rencontré sur un site de rencontre.

Ω Roxy découvrit en Johnathan un père qu’elle n’avait jamais connu. Il était un homme bien, qui ne jugeait pas Roxy et ses passions. Le courant passa tout de suite entre eux et c’est tout naturellement que lorsqu’il se maria à sa mère, elle reprit son nom. Elle avait enfin l’impression d’avoir cette famille qu’elle n’avait jamais eue. Et lorsqu’elle décida de quitter le lycée sans même avoir obtenu son BAC, c’est tout naturellement que Johnathan lui proposa un job dans son cyber café.

Ω Avec son petit salaire, Roxy parvint tout de même à quitter le cocon familial rapidement. A 18 ans elle vivait seule et totalement indépendante. Elle ne savait toujours pas quoi faire de sa vie, mais cela ne semblait pas la déranger. Elle aimait bien son petit train train quotidien, entre son boulot, ses heures passées à geeker sur son ordinateur, au cinéma ou devant un comics. Et puis elle décida de se lancer dans un groupe de rock, sans réelles ambitions, comme toujours lorsqu’il s’agissait d’elle. Et elle continuait à pratiquer le rink hockey, une passion dont elle ne pouvait plus se passer.

Ω Les années passèrent et se ressemblèrent, pourtant jamais Roxy ne sembla s’en formaliser, elle semblait même plutôt apprécier ça. Elle voyait de moins en moins son frère au fil du temps, bien trop pris par ses études. Quant à son père, elle ne cherchait même plus à l’impressionner depuis bien longtemps. Son mépris pour elle la laissait désormais indifférente.

Ω Alors que les choses étaient paisibles et que sa vie lui convenait parfaitement, Roxy commença à voir naître des rumeurs sur le net. Des rumeurs qu'elle ne prit pas au sérieux, malgré une petite partie d'elle-même qui lui hurlait de faire attention. Pour une grande fan de zombies comme elle, le jour où elle en vit un pour la première fois, elle s'en mordit les doigts. Passé le choc d'avoir vu Rosita - comme elle l'appela - Roxy sembla se déconnecter totalement de la réalité.

Ω D'une fois que l'épidémie envahit Kenaï, Roxy embarqua sa réplique de l'épée d'Aragorn, sa paire de rollers et quelques affaires pour arpenter les rues de la ville histoire de dézinguer les zombies qu'elle pourrait y croiser. Et tous les soirs elle rentrait chez elle, rejoindre Pixel son chat, comme si tout ceci était parfaitement normal. Barricadée dans son petit appartement elle se pensait en sécurité. Et puis un jour lorsqu'elle rentra le quartier était rempli de rôdeurs. Elle pensait qu'elle pourrait en venir à bout seule... mais c'est là que le camion de glace sans musique fait son entrée dans sa vie.

Ω Le camion de glace ne dura pas éternellement. Suite à un terrible orage, Miles, Mara et Roxy trouvèrent refuge dans un centre commercial, qui fut le terrain de jeu d'une bande de psychopathe. Mara en paya le prix de sa vie, et Roxy fut sauvée par Roy lorsque des rôdeurs attaquèrent à leur tour. Elle perdit Miles par la même occasion, ignorant s'il s'en était sorti. Roy, son crush de toujours, et également guitariste du groupe de rock de Rox, l'emmena dans un camps au milieu de la forêt, où elle mit quelques jours à se remettre de ses émotions.

Ω Et puis la promesse d'un lieu protégé à Anchorage les fit se déplacer jusqu'à Girdwood, où ils s'installèrent dans les mines. Là, la cohabitation avec les gens déjà installés ne fut pas des plus faciles. Roxy rencontrant une jeune femme qui avait un sérieux problème avec elle. A tel point, qu'elles finirent par se battre, et la blonde mit même à mal la relation de Roy et Roxy en révélant les sentiments que la petite brune avait pour son ami. Roy quitta le camps, perdu et ayant fait éclater une vérité qu'il aurait dû garder pour lui concernant d'autres membres du camps. Roxy se mit à la recherche de Roy pendant plusieurs semaines, jusqu'à l'arrivée des militaires dans la ville.

Ω Son arrivée au Bunker fut un savant mélange entre tant d'émotions, que Roxy elle-même n'aurait su toutes les énumérer. Elle venait de perdre Roy, définitivement, c'est ce qu'elle se disait, étrangement défaitiste lorsqu'il s'agit de notre petite brune. Mais elle trouvait un nouveau lieu sûr. Mais ça ne lui prit pas beaucoup de temps avant de réaliser que ce petit Paradis n'était qu'une façade. Lorsqu'elle décida de s'évader, c'est son envie de récupérer son épée qui faillit lui coûter la vie. Vue sa petite taille, elle put se faufiler comme elle le voulait dans les couloirs, mais elle se fit repérer à cause du détours qu'elle dut faire pour son arme. Du coup, elle s'est ouvert salement l'abdomen sur des barbelés. C'est Miles et Ace qui la sauvèrent. Oui, oui, Miles, ce même Miles du camion de glace de Kenaï. Ils tombèrent sur une Roxy mal au point, mais ils n'ont pas joué les infirmières pour autant, mais ont plutôt forcé des gens dans une maison à le faire.

Ω Aujourd'hui Rox est rétablie, et tout ce qu'elle a traversé, les gens qu'elle a abandonnés, ceux qu'elle a vus disparaître, l'ont profondément marquée. Pourtant, elle joue son propre rôle, voulant à tout prix ne pas changer. Elle refuse de sombrer, alors elle s'accroche de toutes ses forces à celle qu'elle était avant tout ça, même si ça devient de plus en plus difficile. Elle camoufle sa soif d'adrénaline, cette envie de se mettre toujours plus en danger, derrière son ancienne inconscience. Ça tombe bien, tout le monde se laisse berner, ignorant ce qu'il se trame réellement dans sa petite tête. Ha et une attaque par un groupe de rôdeurs avec des lettres gravées sur le front ont poussé les habitants de la petite maisonnée à s'enfuir, Rox perdant par la même occasion Ace et Miles !

i write sins not tragedies

Pseudo › Bismuth Prénom › Laura Pays › Suisse Age › 25 piges Où avez-vous connu le forum › Dans un lointain passé Votre avis dessus › J'suis pas objective, mais jolem d'amour Voulez-vous réserver votre avatar › c'est déjà fait Le mot de la fin › Je suis revenue à mon premier amour qu'est Roxy... désolée pour Avalon... Votre personnage › Roxy c'était la petite geek de service, un peu tomboy, qui a jamais fini le lycée, et qui n'avait pas de grands rêves. Elle vivait sa vie, sans rien demander à personne, partageant son temps entre le rink hockey et son groupe de rock. Alors le jour où les zombies ont débarqué, ça était un peu comme si ses jeux vidéos se réalisaient devant ses yeux. Elle a kiffé au début ce qu'il se passait, si j'vous jure. Et puis les choses ont commencé à merder, une nouvelle amie qui meurt, perdre son crush de toujours, voir sa liberté lui être enlevée... sa bonne humeur en a pris un coup... quand elle n'a pas pu devenir éclaireuse au Bunker, ça était rude, et puis tout à coup elle a décidé de se barrer de là. Mais elle s'est gravement blessée durant le processus, elle est restée sur le carreau de longues semaines du coup, sauvée par Miles et Ace. Et même si elle tente par tous les moyens à être toujours la même, elle a l'impression que sa personnalité lui échappe.

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
it's so hard to leave until you leave. then it's the easiest goddamned thing in the world
✤ en ville depuis le : 10/07/2014
✤ post-envoyés : 808
✤ pseudo/prénom : winged syrius. / Emilie.
✤ célébrité : Sarah Paulson.
✤ objets :
Ce qu'elle a du abandonner à l'entrée du bunker:
sac de sport en bandoulière:
 

+ une hache récupérée dans le hall d'un immeuble après avoir brisé"la glace d'urgence", mais qui risque de ne plus tenir très longtemps.

✤ crédits : Avatar par sugar slaughter & signature de narnienne.

✤ âge : Trente-deux ans.
✤ statut : Amnésique... Elle pourrait être mariée ou veuve, elle ne s'en souviendrait même plus...
✤ humeur : Détruite.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Zéro, enfin, depuis son amnésie. Pour sa vie d'avant, elle n'en a pas la moindre idée.
✤ nombre de rôdeurs tués: Elle ne compte pas, à quoi cela pourrait-il servir?
✤ relations:

MessageSujet: Re: roxy † Do not take life too seriously. You will never get out of it alive.   Dim 19 Avr - 17:20


Sa petite bouille m'a manqué.

_________________

"Trust me, I won't hurt you"


"I'll never leave you"


"I love you"

his sweetest lies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t606-they-begged-for-a-shee
 

roxy † Do not take life too seriously. You will never get out of it alive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the oblivion :: fiches de présentation-