AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  I wanna do bad things with you + Dotty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: I wanna do bad things with you + Dotty   Ven 2 Mai - 23:19


© rooneymara.tumblr

DOTTY WARNER
 « YOU'RE GONNA LOSE YOUR SOUL, TONIGHT»


NOM(S) › Warner, depuis ses 14 ans. Non elle ne fait pas partie de la communauté du voyage, ni d'une secte et encore moins de la communauté Hillbilly du fin fond de ce pays. Warner ne vient pas d'un mariage mais juste d'une nouvelle identité qu'elle s'est créée. Son vrai nom est un secret absolu, qu'elle n'avouera  jamais, même sous la torture. PRÉNOM(S) › Dotty ou Dot selon les gens et son humeur. Bien évidement ce n'est pas son vrai prénom, juste un diminutif, elle est née en portant le prénom de Dorothy mais ce prénom le fait beaucoup moins que Dotty. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › En 1984, date inconnue et lieu inconnue aussi. Retirez vous ça de la tête, elle n'est pas née sous x et n'a pas été adoptée, juste que ça mère était trop saoul et stone pour se rappeler l'endroit et la date exacte où elle a donné naissance à son huitième enfant. AGE › Trente ans, mentir sur son âge est une vocation chez elle. SITUATION › Maîtresse d'un connard orgueilleux et violent, passe temps d'autres mecs pas forcément mieux que le premier. Pourtant, elle sait ce qu'est l'amour, elle la connue une fois, une seule fois et ça l'a complètement dégoûté. ORIENTATION SEXUELLE › Elle ne s'interdit rien (sauf les animaux, les aliments et certains objets). Si la personne lui plaît, elle s'en fiche du sexe. ANCIEN MÉTIER › Artiste de cirque, un peu multi-tache, au début cible du lanceur de couteau, puis équilibriste, assistante du dompteur des fauves mais depuis deux ans, elle avait son propre numéro de tissus aériens.   CAPACITÉS › Endurance, ancien métier, elle est très sportive, elle escalade facilement. Son caractère, sans aucun doute, sa personne passe avant le reste donc fuck les autres. La maîtrise d'arme, être la maîtresse du lanceur de couteau qui a une femme folle et jalouse vous force à vous protéger.  CARACTÈRE › coquette - manipulatrice - curieuse - menteuse - débauchée - capricieuse - snob – sans pitié - opportuniste - égoïste GROUPE › beside the dying fire AVATAR › MEW


Comment était votre vie avant ? Pas plus merdique que celle-ci, enfin j'avais un toit sur la tête, un vrai toit, enfin un toit de caravane quoi. Bon au moins, je risquais pas de me faire dévorer à chaque fois que j'allais aux chiottes et je pouvais porter des minis-jupes sans me dire qu'un truc puant allait essayer de me bouffer la cuisse, quoi que, Will était puant aussi... Vous savez, la gloire du cirque, c'est terminée, oubliez les artistes soudés à la fin d'un spectacle, chez nous c'était plus ambiance Freaks qu'autres choses. Quel est votre état d'esprit aujourd'hui ? Fun, fun et fun. On va tous mourir d'ici peu alors autant s'éclater une dernière fois et pour de bon. Je suis toujours à la recherche d'une bouteille de vodka ou de tequila. L'avantage, c'est que ces cons se sont jetés sur les magasins alimentaires quand toutes cette merde s'est déversée sur le continent, je peux donc m'habiller gratuitement, quoi demander de plus ? Alcool et vêtement ? Peut-être un mec. Combien de proches avez-vous perdu ? Comment le vivez-vous ? J'ai l'air d'une meuf complètement désemparée après avoir perdue son amant et sa soit-disant famille du 'cirque'? J'ai été beaucoup plus triste en voyant les animaux morts que certains de mes confrères. Je pense que tout est dit. Êtes-vous impliqué dans votre camp ? Je fais ce que je peux mais surtout ce que je veux. J'aide avec plaisir si je peux y trouver un quelconque avantage sinon ils se démerdent sans moi. Pour tout vous dire, j'essaie surtout de m’impliquer dans certains désirs et fantasmes des autres survivants. Tout le monde peut aller cueillir des plantes et pêcher mais un booty et une paire de boobs comme ça, c'est un cadeau du ciel alors autant s'en servir pour rendre la survie un peu plus drôle.  Vous sentez-vous bien dans votre camp ? Mieux que dans le camps qui m'a servie de famille durant les quatorze premières années de ma vie. Il me manque qu'un jacuzzi, un bar toujours rempli et je pourrais y faire ma vie sans soucis et un toit aussi, un vrai, pas un truc qui s'écroule dés qu'il pleut toute une nuit.  Pensez-vous survivre encore longtemps dans un tel chaos ? Darling, j'ai survécu trente année dans une merde monumentale. Quatorze année avec une droguée alcoolique et 10 gosses plus attardés les uns que les autres. A croire qu'elle a choisi un seul mec potable et pas trop dérangé le soir de ma conception. Le reste, j'ai vécu avec des clowns, des clowns, genre moi, avec des clowns. Je peux vous dire qu'ils se promènent en troupeau, c'est encore plus flippant que ces trucs morts qui cherchent sans arrêt à nous bouffer. Combien de marcheurs avez-vous tué ? Autant me demander avec combien d'homme j'ai couché, vous aurez la même réponse : trop pour compter. Combien de personnes avez-vous tué ? En vrai ou dans ma tête ? Aucune en vraie mais tellement dans ma tête. Pourquoi ? L'envie ne m'a pas manqué, d'ailleurs je n'hésiterai pas une seule seconde mais l'occasion ne s'est pas présentée.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Elle a grandi en Alabama à Bayon La Batre pour être exacte, ville que personne ne connaît sauf les fan de crevettes ✤ Elle ne connaît pas son père comme le reste de ses 10 frères et sœurs, il est sans doute un pêcheur qui a fait un arrêt en ville ✤ Sa mère était une droguée et une alcoolique qui vendait son corps pour s'acheter ses bouteilles et ses doses, elle a été élevée par sa grande sœur et son grand frère ✤ A 14 ans, elle quitte sa famille pour partir à l'aventure, elle tombe enceinte à 15 ans, revient chez elle après et sa mère la met dehors ✤ Elle accouche d'une petite fille à l'âge de 15 ans, elle la laisse à l'adoption et quitte l’État pour de bon ✤ Sa première destination est la Floride, à Tallahassee elle rencontre un homme qui s'avère être directeur de cirque. Il voit en elle la fille qu'il n'a jamais eu, attendri par son histoire, il l'installe dans une caravane et sa nouvelle vie commence ✤ Femme de ménage, vendeuse de sucreries, vendeuse des tickets d'entrée mais sa vie prend une autre tournure quand la femme du lanceur de couteau tombe enceinte, Dotty la remplace comme 'cible humaine'. Elle devient ensuite équilibriste et assistante du dompteur des fauves, d'où son maniement du fouet impeccable. Elle arrive enfin à avoir son propre numéro de tissus aérien en 2012 ✤ Elle a la phobie des clowns, ce qui était assez handicapant dans son métier, elle a été la risée des artistes pendant un long moment ✤ Elle a traversé toute l'Amérique du Nord, plusieurs fois ✤ Elle était la maîtresse du lanceur de couteau, tout le cirque était au courant, ils ne se cachaient pas mais fatiguée par les promesses jamais tenues, elle a décidé de faire sa vie, elle ne s'est donc jamais gênée pour avoir d'autres relations avec des hommes mariés ou non même des femmes, d'où sa mauvaise réputation au sein du cirque ✤ Elle a arrêté l'école à 14 ans, elle n'a aucun diplôme mais elle sait lire et écrire, c'est le plus important ✤ Elle n'est pas habituée au luxe, elle n'a connu qu'une maison avec 4 pièces pour 12, des appartements pourris et une caravane pas de toute fraîcheur ✤ Elle n'est pas croyante malgré qu'elle porte autour de son cou deux pendentifs de sainte Rita, l'un offert par sa mère et l'autre par le lanceur de couteau. Elle ne croit qu'en la toute puissance de la Vodka et de la Tequila ✤ Elle se fiche royalement des autres et de ce qu'ils pensent, elle ne se gêne pas pour draguer un homme même si il y a sa femme à côté ou le contraire et encore moins maintenant qu'elle souhaite profiter à fond du temps qu'il lui reste ✤ Elle sait se servir d'armes à feu, M, lanceur de couteau avait une femme jalouse et aussi violente que lui, il a bien fallu qu'elle apprenne à se protéger d'une cinglée pareille ✤ Elle adore prendre de la hauteur, grimpée aux arbres est son passe temps préféré ✤ Elle adore chanter, surtout de vieille chanson, Ray Charles, Frank Sinatra, Peggy Lee, Nina Simone, les bons classiques ✤ Elle a un tatouage sur le côté gauche de sa cage thoracique 'May my success be the success of humanity'. Dotty ou la seule femme qui arrive à se faire tatouer quelque chose de trop bien pour elle alors qu'elle est bourrée ✤ Après une énième dispute violente avec le lanceur de couteau, elle décide de prendre des vacances loin du cirque, elle part 2 semaines en pleines natures, dans la forêt nationale de Tongass. En revenant elle découvre que le monde a bien changé, elle manque de se faire bouffer par un péquenaud ✤ Elle retrouve le cirque à Funny River, elle prend quelques affaires et quitte la ville dans sa caravane. Elle tombe en panne pas très loin de Kenai, Dotty s'enfuie dans la forêt et tombe sur un camp qui devient sa maison ✤ Elle possède un Kayak, dans sa caravane, endroit où il est pas utile mais elle le garde en cas d'urgence. Elle a fait tout son possible pour cacher sa caravane, et elle n'y va que rarement, préférant vivre dans une tente avec les autres ✤ Elle adore jouer au football américain bien qu'elle ne connaît absolument pas les règles ✤ Le risque de se faire mordre ne l'empêche pas de mettre des vêtements courts ou décolleté, vive les maillots de bains, les shorts et les débardeurs blancs transparents ✤ Indépendante, elle n'a besoin de personne et prend un malin plaisir à le montrer à quiconque lui proposant de l'aide ✤ Elle ne veut pas s’apitoyer sur son sort, elle veut s'amuser, une bouteille d'alcool est plus important qu'une conserve de petit pois pour elle ✤ Elle connait les chansons par cœurs du films Cry-Baby ✤ Elle est fan des Animaniacs, c'est de là qu'elle tire son nom et son surnom ✤ Elle a la main verte ✤ Danser sur les tables (ou les comptoirs) est une vocation chez elle ✤ Elle fantasme sur Mark Wahlberg et Matt Damon. L'accent anglais est irrésistible selon elle ✤ Dés qu'elle peut, elle place des citations de films dans ses conversations pour montrer qu'elle est cultivée mais vu le niveau des citations, c'est souvent raté ✤ Elle n'a pas la mémoire des prénoms, elle donne donc des surnoms à tout le monde, qui change régulièrement car elle n'arrive pas à les retenir non plus

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
PSEUDO › Colorful Bird PRÉNOM › Charlène PAYS › France AGE › 20 piges !! OU AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM › quelque part petit curieux VOTRE AVIS DESSUS › ici VOULEZ-VOUS RÉSERVER VOTRE AVATAR› oui ou non LE MOT DE LA FIN › Jamais deux sans trois alors me voilà, encore, encore VOTRE PERSONNAGE › insérez ici un petit résumé de votre personnage, afin de vous trouvez des liens avant votre validation. cette partie est totalement facultative, vous pouvez la supprimer si vous le souhaitez.


Dernière édition par Dotty Warner le Mer 23 Juil - 22:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I wanna do bad things with you + Dotty   Mer 21 Mai - 23:01






« Sérieusement Trevor ? » Elle n'est pas d'humeur ce soir, elle ne veut pas s'engueuler encore une fois, son numéro était parfait et il l'avait vu. Lui pourrir la vie, l'empêcher de profiter de son succès, c'était sa raison de vivre. Pas ses 3 gosses attardés ni sa grosse vache enceinte du quatrième, non c'était elle sa raison de vivre. «Pourquoi tu veux sortir ? Tu as tout ce qu'il te faut ici. »  En trois pas, il était derrière elle, faisant glisser ses sur le dos de sa maîtresse puis descendant doucement. La rapidité de cette dernière à se retourner et le pousser contre la porte du placard le laissa bouche-bée. Il aimait ça chez elle, sa violence l’excitait pas comme l'autre thon qui gémissait trois fois et ne bougeait pas. Elle s'était collée à lui pour l'empêcher de bouger, son avant-bras au niveau du cou même si elle savait très bien qu'elle ne faisait pas le poids. Il souriait, mais pas elle, il pensait que c'était un jeu sexuel, mais elle savait très bien que ce soir, il n'allait pas la toucher, ce soir elle méritait mieux que cet alcoolique violent. Ils restèrent quelques minutes à se regarder, elle voulait l'exciter avant de partir, pour qu'il regrette ses paroles. Elle sentit ses muscles se raidir et la seconde d'après son dos percuta la porte du placard d'en face, elle le laissa l'embrasser puis le gifla. «Tu crois que je suis ta pute ?» Elle l'avait bien amoché ce salaud, la caravane était petite, il avait percuté le plan de travail. A vu d’œil, le nez cassé, elle était fière d'elle, même si elle se doutait qu'elle allait le regretter dans les minutes qui venaient. «Non, tu es la pute de tout le monde. Regardes toi, sale traînée, baises par-ci, baises par-là. Les chiens font pas des chats, tu es comme ta mère. » Le mot de trop, elle jeta sur lui tout ce qu'elle trouvait, l'insultant lui et sa femme, lui, il riait, ce qui avait le don de l'énervé encore plus. Sans un mot, il s'approcha d'elle pour la calmer, elle se laissa faire. Sa main immense effleura le visage rouge et trempé de larmes de celle dont il rêvait chaque nuit. Il approcha son visage, elle s'était enfin calmée, il fit glisser son nez sur sa joue, sa main remonta le long de son dos. Elle ne comprit rien, comme d'habitude avec lui, en deux secondes elle se retrouvait à genoux sur le sol, les mains de Trevor poséess sur son dos, il forçait de tout son poids pour qu'elle ne se relève pas. «Ne lève plus jamais la main sur moi ou je te jures que» « Tu vas me frapper comme un mec ? J'ai hâte de voir ça ! » Il lui attrapa les cheveux et la souleva du sol. «Tu es complètement cinglé, regardes toi. Pitoyable !» Son poing se ferma. Elle était autant haïssable que désirable.  «Trevor !» La porte de la caravane s'ouvrit. «Tu as de la chance.» Il s'écarta d'elle, essuya le sang qui coulait des lèvres qui désirait embrasser puis sans un mot quitta la caravane. «Je vais me casser Trevor !» Elle l'avait suivi jusqu'à la porte, il se retourna. «Tu es comme les autres, que des promesses et uniquement des promesses.» Elle l'aimait mais cette relation destructrice et impossible devait prendre fin. En voyant les gosses grandir, elle avait prit conscience qu'elle ne détruisait pas juste un couple mais une famille. Peut-être que cette garce avait un cœur en fin de compte. Jamais elle ne serait partie si elle avait su que ce moment était le dernier. Si leur dernières phrases l'un à l'autre n'avait été que haine. Mais à ce moment précis, elle ne le savait pas, son orgueil la forçait à partir.





Le pouce bien levé, son autre main sur sa hanche, elle vit les phares de la voiture s'approcher et s'arrêter quelques mètres après elle. Une fois son sac récupéré sur le bord de la route, elle monta dans le pick-up rouge. «Vous allez où ?» La voiture avait déjà démarré, elle jeta un dernier coup d’œil dans le rétroviseur pour voir les lumières du cirques s'éloigner. «Loin d'ici.» «On est deux alors.» Pour la première fois elle posa ses yeux sur le conducteur. Il était...magnifique, elle resta à la regarder, la bouche entre-ouverte quelques secondes. Elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi beau. «Quoi ? J'ai quelque chose sur la joue ?» Son sourire la fit chavirer, oubliant Trevor et sa vie misérable. «Non, désolée.»
Ils firent trois heures de trajet avant que la fatigue ne se fasse sentir. «Je vais m'arrêter au prochain motel, on pourra reprendre la route demain.» En entendant le mot 'on', Dotty se redressa. «C'est pas la peine, je vais bien trouver un autre véhicule.» «J'insiste.» Si il insistait, c'était avec plaisir, bien que peu bavarde ce soir, encore sous le choc de cette énième dispute violente, elle était pressée d'en savoir plus sur lui.
Quelqu'un frappa à la porte de sa chambre alors qu'elle nouait une serviette autour de son corps. Elle se précipita à la fenêtre et le vit. Il était vraiment le plus bel homme qu'il lui avait été donné de voir, et pourtant, elle en avait vu. Elle lui ouvrit la porte. «Désolé de te déranger mais, j'ai pensé que tu avais peut-être faim ? Bon, ça vient du distributeur d'en bas donc il n'y a que des chips et du chocolat mais c'est mieux que rien.»   Elle s'était habillé rapidement pour le rejoindre sur le lit devant un nanar et leur sachets de nourritures. Elle senti son regard sur elle, elle aimait tellement ce sentiment, elle se sentait exister mais avec lui, ce sentiment, cette joie était multipliée par 1000. Elle tourna la tête vers lui, il posa son index sur sa lèvre enflée. Dans l'obscurité de la voiture, il n'avait rien vu, ni cette blessure à la lèvre, ni le bleu naissant sur le côté droit de son visage.  «C'est à cause de ça que tu veux partir ?» Elle tourna la tête brusquement, elle ne voulait pas paraître faible. «Entre autres.» Elle sentit une main se poser sur la sienne. «Il ne te mérite pas.» Si elle avait reçu un dollar à chaque fois qu'elle avait entendu cette phrase, elle serait milliardaire à l'heure actuelle, sur une plage aux Caraïbes et entourés de beaux mâles. «Comment peux-tu dire ça alors que tu ne me connais pas ?» Il haussa les épaules. «Tu as raison. Il se fait tard, je vais dormir.» Quand il retira sa main, elle regretta sa parole. Elle le regarda s'éloigner. Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures mais ce qu'elle ressentait pour lui, c'était unique, elle n'avait pas juste envie de lui, c'était bien plus que ça. Elle voulait tout savoir de lui, l'entendre murmurer des mots doux à ses oreilles, elle voulait se sentir unique auprès de lui mais il était trop bien pour elle. Il suffisait de le regarder pour voir qu'il méritait mieux qu'une artiste de cirque fauchée et à la réputation affreuse. Elle se leva du lit mais elle n'eut pas le temps d'ouvrir le bouche qu'il avait déjà fait demi-tour. Un baiser, un vrai, elle le laissa faire, même quand il entreprit d'aller plus loin. Elle en avait autant envie que lui, et elle n'était pas du genre à dire non.
Le bruit de la douche la réveilla. Elle était heureuse tout simplement et ça faisait un moment qu'elle ne l'avait pas été au réveil. Encore sur son petit nuage, elle s'imaginait déjà le reste de la route en sa compagnie. La table de nuit vibra. «Ton téléphone !» Aucune réponse, elle étira son bras pour atteindre l'objet en question. C'était pour elle une occasion d'en savoir plus sur lui, elle ouvrit le message, quelle erreur. Tout s'écroula, encore une fois, elle n'avait été qu'un coup d'un soir, qu'une maîtresse. Cette désillusion lui fit encore plus mal que ses blessures physiques. Sans attendre, elle s'habilla et récupéra ses affaires, oubliant une bague au passage. En sortant, elle prit le temps de fermer soigneusement la porte pour pas faire de bruit.  Elle allait continuer sa route sans lui, elle allait l'oublier comme elle avait oublié les autres et continuer sa misérable vie, enfin si c'était si facile.




« Sérieusement Trevor ? Jusqu'au bout tu vas me faire chier! J'ai besoin de toi ! Réveilles toi ! » Deux semaines loin du monde, dans le style Into The Wild, et elle revenait pour voir ça. Elle n'avait absolument aucune idée de ce qu'il s'était passé durant son absence mais tout le monde était mort, soit vraiment mort ou cherchant à la bouffer. Le stop ne fonctionnant pas quand il n'y a personne sur la route, elle avait du 'emprunter' une voiture avec un kayak sur le toit. D'ailleurs c'était ça qui l'avait décidée à prendre cette voiture et pas une autre. La route lui avait paru si longue, toute seule se demandant ce qui était arrivé. « S'il te plaît Trevor.» Elle souleva le bras de son amant avec son pied mais le bruit qu'il fit un chutant contre le sol de la caravane la fit s'écrouler. Bien pire que de le perdre, elle était seule. La solitude durant les deux semaines précédentes avait été un véritable bonheur mais là, c'était oppressant.
Son voyage ne dura qu'une journée et demie avant que sa caravane ne déclare forfait. Elle mit le reste de la journée à essayer de la cacher dans une grange. Elle avait sans doute l'air stupide avec ses deux valises dans la forêt mais c'était pour elle, tout ce qu'il y avait de nécessaire.
La chaleur du feu la réconfortait, c'était son nouveau chez elle pour le moment. Une tente, un feu, des gens et surtout de quoi faire la fête. Tout était là pour reprendre ses anciennes habitudes, oubliant le désespoir et la tristesse. Elle n'allait pas se laisser abattre comme les autres, non, elle était une battante, et même si elle devait mourir, elle voulait profiter de chaque instant pour n'avoir aucun regret.


Dernière édition par Drew Sullivan le Mer 23 Juil - 21:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

I wanna do bad things with you + Dotty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (alakoma) + i wanna do bad things with you.
» I wanna do bad things with you
» I Wanna Do Bad Things With You...
» (JAMIE) ; I wanna do bad things with you.
» 1.06 All Good Things Must Come to an End

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the rise :: to reborn :: safe and sound-