AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Mer 20 Aoû - 21:26

Ca lui manque. Le monde d'avant lui manque. Se réveiller le matin et prendre son bol de céréale devant Bob l'Eponge. Même aller travailler elle en crève d'envie ! Alors Roxy tente par tous le moyens de se raccrocher à sa vie d'avant. Et à cause de ça elle passe souvent pour l’écervelée du coin. Mais elle s'excusera pas de pas tirer une gueule de trois mètres de long, de continuer à rire, de continuer à parler pour ne pas dire grand chose au final. De toute manière ce que peut bien penser les autres, elle s'en est toujours foutu et s'en fout toujours aujourd'hui. Et dans sa quête éternelle pour retrouver un sentiment de normalité, avoir retrouvé Hunter est un pas de plus. Pas aussi grand que Roy, il faut dire que les deux hommes ne représentent pas la même chose à ses yeux, mais il en reste un. « Hey Hunt', un petit tour en ville histoire d'aller faire du skate et du rollers ça te tente ? » Elle s'est glissée derrière lui discrètement, comme elle sait si bien le faire. Au moins aujourd'hui sa petite taille lui sert à quelque chose... Depuis que Roxy a suivi Roy à Kenaï elle n'a plus eu l'occasion d'utiliser ses rollers, parce que clairement une forêt ce n'est pas l'endroit adéquat pour ce genre d'activité. Et ça aussi ça lui manque. Elle se sent presque diminuée de perdre ainsi son plus gros avantage dans ce nouveau monde. Et elle est persuadée que Hunter ne refusera pas une telle proposition. Se faufiler en dehors du camp, sans en dire un mot à quiconque, c'est le genre de truc qui doit lui plaire, non ?

Et elle ne s'est pas trompée puisque tous les deux se retrouvent à présent en ville. Girdwood, Roxy n'y connaît rien. Elle sait même pas si elle y a déjà foutu les pieds. Et normalement ça devrait la faire flipper un minimum, ne pas savoir où elle met les pieds, ne pas savoir dans quelle rue bifurquer si ils rencontrent un pépin. Cette petite zone de confort qu'elle avait à Kenaï et qu'elle a perdu à présent devrait lui manquer. Mais c'est pas le cas, Rox est plus excitée qu'autre chose de découvrir ce nouveau terrain de jeu. « Bon d'abord te trouver un skate, ça sera plus facile pour skater. » Genius ! Roxy zieute un peu atour d'elle, elle est à pieds encore, ses rollers autour du cou, sa fidèle épée accrochée dans son dos, comme toujours. Elle pointe du doigt une maison, après avoir observé toutes les demeures de la rue. Elle donne l'impression d'avoir fait une analyse complète de toutes les bâtisses, alors qu'en réalité elle l'a choisi uniquement parce qu'elle a des volets violets et qu'elle aime bien cette couleur. Elle n'attend même pas la réponse de Hunter avant de commencer à s'en approcher. Pour le moment il n'y a aucune trace d'un quelconque walker, pas sûr qu'à l'intérieur ce soit toujours la même histoire. Mais ça au fond Rox ne s'en inquiète pas. Elle n'a pas peur des rôdeurs, et ce n'est pas toujours pour son bien. Devant la porte, la brunette s'arrête et prête enfin à nouveau attention à son acolyte. « Bon qui va se faire bouffer l'cul en premier ? » Elle a déjà une main posée sur le pommeau de son épée, et c'est limite si elle n'est pas déjà dans la maison. C'est une question plus pour la forme qu'autre chose, parce que clairement elle a l'air motivée à entrer la première. Ca change complètement du comportement qu'elle a au camp, là elle a plus tendance à se laisser guider par les autres. Mais au fond ça commence un peu à la gonfler de jouer les petites filles sages, alors cette sortie discrète avec Hunter c'est l'occasion d'être à nouveau la vraie elle.

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Jeu 21 Aoû - 16:28

Ses prunelles scrutent l'horizon avec une avidité non dissimulée. Il parait que les yeux sont le miroir de l'âme - si on appliquait cette phrase à Hunter, on ne verrait qu'un con qui n'a plus rien à perdre. Mais c'est l'art du mensonge, c'est l'art de la tromperie. Il a apprit à gérer les vagues de sentiments qui ont tendance à le submerger. Parce qu'au fond, le Hunter, c'est loin d'être un sans-coeur. A force de cacher ses ressentis, à force de masquer ses réactions, il s'était enfermé de ces mensonges, c'était un sale cercle vicieux, mais c'était sa vie. Bâtie sur la tromperie. C'est pas comme sic'était possible de revenir en arrière, d'effacer ses erreurs. Cette erreur, notamment - celle qui l'oblige à tout garder pour lui, à fuir les émotions, à se contrôler en permanence. Mais il voulait croire que c'était pour son bien, d'être capable de bloquer ses sentiments. Que c'était une force, dans ce monde. Que ça l'a toujours été. Il est certainement pas aussi intouchable qu'il le prétend. Mais là maintenant, ce qu'il voulait, c'était partir. Obéir à cette volonté de liberté, à ce désir brûlant de se sauver.
Assis en tailleur sur le sol glacé, devant une cabane, il tirait lentement une dernière taffe sur sa clope. D'ailleurs, on pouvait apercevoir quelques brûlures sur ses doigts - il avait cette facheuse habitude de réveiller son coeur de cette façon. La douleur physique, lui rappelait qu'au fond, il était humain. Et toujours bien là. Il finit par éteindre sa cigarette, avant de s'emparer de ses mitaines en cuir, trouvées depuis un bon moment déjà, mais toujours utiles. La voix de Roxy le tire de ses rêveries - partir en ville ? Il fronce les sourcils en se relevant, observant Roxy avec attention. Puis une esquisse de sourire se dessine sur son visage. Un skate. Ça lui manquait, tout de même, de dévaler la rue à toute vitesse. C'était une autre sorte d'adrénaline que de se faire poursuivre par les rôdeurs. Une drogue qui lui manquait, ça, ouais. Il hoche brièvement la tête sans décrocher mot, avant de la suivre avec son clébard. Ça lui dégourdira les pattes, de courir.

Ils arrivèrent en ville et Hunter dévisage les maisons avec intérêt - et si y'avait des survivants, là-dedans ? Ça pourrait être sympa de sauv... Ouais, non, son skate. C'était censé être le plus important. Les mains enfouies dans ses poches, il s'avance à son tour vers la bâtisse aux volets colorés, tout en abordant un large sourire face à l'enthousiasme de Roxy. Il lui arrivait d'être agaçante, mais au moins, elle était vraie. Elle ne réfléchissait pas forcément, agissait sur le coup, sur le moment, quitte à mettre sa vie en danger. Elle était vraie. Lui, il était faux. Et il l'enviait un peu, tout de même. D'arriver à se détacher de tout ça, d'être continuellement elle-même et d'en assumer. De ne pas cacher ce qu'elle est, de ne pas cacher ce qu'elle pense. Arrivé à l'entrée, il se saisit de son arme et observe Roxy avec une mine faussement étonnée.
« Eh bien, minimoy, depuis quand tu me demandes l'autorisation ? »
Il savait bien qu'elle crevait d'envie de débouler dans la baraque, ça se lisait dans ses yeux.
« J'ai pas envie de te voler la vedette »

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Mer 27 Aoû - 15:56

Quand elle regarde Hunter, Roxy a l'espace d'un instant l'impression que rien n'a changé. A un détail ou deux près... Oui Hunter l'a déjà amenée dans des trucs un peu louches et pas forcément très légaux par le passé, mais il y a peu de chance qu'ensemble ils soient rentrés par effraction dans une maison à l'époque. Enfin, la brunette ne s'en formalise pas trop, prenant la chose telle qu'elle est; une belle connerie en devenir, mais qui au moins aura le mérite de les distraire. L'espace d'une après-midi ils auront l'impression d'exister, de vivre tout simplement et plus de survivre dans un monde devenu hostile. C'est vrai qu'au fond, ne plus être au sommet de la chaîne alimentaire ça a changé pas mal de choses dans leurs petites vies, et même si Rox semble prendre la chose plutôt bien, ça ne l'empêche pas d'avoir toujours au fond quelques difficultés à l'avaler. Surtout lorsqu'elle repense à ce qui est arrivé à Mara... alors elle essaie de pas trop y penser, même si depuis qu'ils ont quitté Kenaï, Rox ne peut s'empêcher de penser à Miles. Le type a intérêt à avoir survécu ! Sinon, elle aurait bien envie de dire qu'elle le tuerait elle-même, mais ça serait d'un mauvais goût certain, et pourrait bien devenir réalité en plus.
Enfin voilà, Rox fixe Hunter alors qu'ils sont sur le point de rentrer dans une maison dont ils ignorent tout. Deux étages, des volets violets et un vélo de gamin dans le jardin, c'est tout ce que Roxy a remarqué. Pour tout le reste ça sera une grande surprise, ne manque qu'un noeud et ça serait parfait ! Le jeune homme connaît presque trop bien Roxy, alors qu'il l'appelle Minimoy, un surnom dont elle ne s'est jamais formalisé. Tant qu'on l'appelait pas Roxanne tout allait bien dans le meilleur des mondes ! « Tant d'amabilité, ça te perdra ! » Et elle lui sert un large sourire, l'un de ceux qui semblent toujours planer sur son visage, ou du moins jamais très loin. Rox c'est une sorte de petite rayon de soleil, sauf qu'elle est plus du genre rayon de soleil qui perce à travers vos volets et qui vous arrive en pleine face un dimanche matin alors que vous voulez faire la grasse mat'...

La brunette sort son épée, alors qu'elle ouvre déjà la porte. Le geste est étonnamment lent, pour une Roxy qu'on a plus l'habitude de voir à la limite de l'hyperactivité. Il faut dire que malgré les apparences, elle a appris à être plus prudente. En effet, il n'y a pas si longtemps elle serait rentrée en trombe en poussant un cri de guerre... mais là elle se contente de mettre un pied devant l'autre comme si elle risquait à tout moment de briser le sol. Ses sens sont à l'affût, elle écoute, observe, mais pour l'instant aucun signe d'un walker dans les parages. Rox se détend légèrement, mais n'en reste pas moins sur ses gardes. Elle se tourne pour voir si Hunter est toujours là. « Je monte, tu fais le bas ? Ou tu préfères qu'on se tienne par la main ? » Sur ce point la prudence voudrait qu'ils optent pour la deuxième option, mais Roxy ne semble pas encore tout à fait à jour à ce niveau là. Pas qu'elle ait une préférence pour se séparer, mais ça ne la dérange pas, et elle n'y voit limite aucune contre-indication. Un jour son manque de jugeotte à ce niveau-là aura sa peau, ou pire, celle de quelqu'un d'autre...

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Ven 29 Aoû - 23:51

Hunter effleure son arme de ses doigts fins, pianotant pensivement dessus. Ça aussi, ça lui manquait. Les instruments de musique. La musique en elle-même. Il avait bien sa guitare, mais ça faisait pas tout. Au moins, il allait retrouvé un skate, qui était quand même un sacré pas dans cette vie - une avancée vers la normalité. Vers un semblant de normalité. Ça lui vrille un peu le cœur, de penser à ça. A l'ancienne vie. Ça devait faire mal à tout le monde. Il aurait aimé être différent, sur ce point-là, aussi. Mais quelques fois, ça lui pétait à la gueule, tout ces sentiments, toutes ces émotions retenues. Ça faisait un mal de chien, quand ça éclatait, c'était un mélange qu'il arrivait à peine à supporter. C'est le soucis de cacher, c'est le soucis de se taire. Le problème d'ignorer, le problème de dissimuler. Et c'est une habitude de vie, une façon de vivre. Ça s'efface pas, ça se gomme pas, ça reste, c'est comme ça. On vit avec. Avec cette volonté de tout bloquer, de tout garder. De se casser. Une vie de lâche. Ça a pas changé, ça. Ça changera sûrement pas. De fuir tout ce qui pouvait entraver sa liberté. Alors qu'il n'était même pas libre d'ouvrir son cœur s'il le souhaitait. Il avait tenté de sortir Roxy de sa vie, tenté de l'éloigner. Comme avec tout le monde, aussi. Parce qu'il est pas fait pour ça, il est pas doué avec ça. Avec les mots, avec les gestes, avec l'amitié. Il sait faire que s'échapper, que détester. Mais elle semblait se raccrocher, encore et toujours. Hunter finissait par bien l'aimer, par l'apprécier, et ça serrait son cœur. Il se sentait étouffer, trahi par lui-même. Il se sentait à l'étroit, il était sûr qu'elle lui avait déjà volé une petite partie de sa liberté.

La voix de Roxy rappela Hunter à la réalité, et il fait quelques pas, rentrant dans la maison, se rapprochant d'elle. Se séparer ? C'était risqué. Ils le savaient tous les deux. Mais c'était oublier sa vraie nature, c'était négliger sa personnalité. Sur ce point, ils sont tous les deux semblable. Vouloir briser les règles, vouloir faire ce qu'ils veulent.
« Va en haut. »
Il sort sa machette, caresse la lame avec son pouce, s'éloignant lentement.
« Mais fait gaffe. Là, c'est pas un jeu, minipouce. »
Le Corbeau reporte ses iris sur Roxy, effaçant tout sourire. C'était du sérieux, ça se voyait. Remarquant que sa phrase prouvait qu'il tenait un minimum à elle, il détourne le regard, va dans la pièce à côté - il regrette. Oh, ouais, il regrette vraiment d'avoir dit ça. Il était pas censé être comme ça. La fin du monde ne devait pas marquer un recommencement.

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Lun 1 Sep - 21:05

Mais fait gaffe. Là, c'est pas un jeu, minipouce. Elle est sur le point de lui dire qu'elle le sait, mais se retient au sommet de sa respiration, pour finalement la laisser s'échapper sans un son. Au fond Hunter n'a peut être pas tout tort de lui rappeler ça, car elle a un peu tendance à l'oublier encore quelques fois. Alors au lieu de lui faire une remarque elle se contente de lui lancer un sourire rassurant, puis elle s'élance dans les escaliers comme si elle allait tout simplement se mettre au lit dans sa propre maison. Mais après trois marches montées elle se rappelle ce que vient tout juste de lui dire le brun et elle ralentit la cadence, se met même à marcher sur la pointe des pieds. Ce n'est pas que Roxy n'a aucun instinct de survie, mais plutôt qu'il s'est développé d'une manière, comment dire ? tordue ?...
Elle avale sa salive et prend une profonde inspiration alors qu'elle atteint le sommet de l'escalier. Elle jette un œil à gauche, puis à droite, et dépose délicatement ses rollers au sol. Débarrassée de leurs poids, Rox sera plus libre de ses mouvements, et aura simplement à les récupérer en redescendant. La brunette se redresse en prenant au passage une petite voiture rouge qui traînait par terre. Elle fait encore quelques pas dans le couloirs et se retrouve face à une allée et quatre portes ouvertes. Elle jette la petite voiture devant elle et se tient prête, ses mains serrées sur son épée. Elle compte les secondes qui s'écoulent à voix basse, mais rien ne se passe. Arrivée à vingt-sept, elle finit par continuer d'avancer. Elle ne sourit plus, elle ne ressemble plus à la gamine qu'on a l'habitude de voir. Non, Roxy s'est métamorphosée en une guerrière lilliputienne qui a l'air bien plus féroce qu'à l'accoutumée. Elle explore chaque pièce une à une; il n'y a aucune trace d'un quelconque être humain, vivant, mort ou même entre les deux. Elle soupire en remettant son épée dans son fourreau et retourne dans la deuxième chambre qu'elle a explorée, celle d'un enfant, un garçon apparemment. « Tient, tient, tient, qu'est-ce qu'on a là ? » Dit-elle en se penchant pour ramasser un livre par terre. Elle en observe la couverture un instant avant de retourner sur ses pas et de dévaler les escaliers à toute allure, non sans avoir récupérer ses rollers avant.

« Hunter regarde ce que j'ai trouvé !! Bon d'accord c'est pas un skate, mais c'est déjà ça ! » Elle brandit son trophée devant elle, ne se souciant pas du fait qu'elle parle sûrement trop fort. Ne se posant même pas la question de savoir si Hunter n'était pas lui en mauvaise posture après avoir rencontré les anciens habitants des lieux. Elle tout ce à quoi elle pense c'est ce putain de comics, le dernier Batman sorti avant la fin du monde !

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Mer 3 Sep - 14:06

Hunter avance dans la cuisine, passe sa main sur la table, les doigts noirs de poussière. Il trace des sillons, pensif, avant de se diriger vers le placard à côté du réfrigérateur. Rangeant son arme avant d'ouvrir ces derniers, reportant son attention sur les boites de biscuits et les céréales qui s'offraient à ses yeux. Bordel, de la nourriture. Ça allait faire du bien au camp. Les remplumer un peu. Il les pose sur la table, râlant contre lui-même. Il avait pas pensé à emmener un sac. Tant pis, doit bien y'en avoir un ici. Quelle famille n'en avait pas, hein ? Il siffle son chien et se dirige dans la pièce d'à côté, un salon qui avait du être bien beau, autrefois. Maintenant couvert de poussière, comme si le temps s'était arrêté. Dans tous les cas, ils ont du partir en trombe - parce que les objets étaient quasi intacts. Hunter récupère son arme en sentant Vicious s'agiter, avant d'entendre des râles à proximité. Ses prunelles font le tour du salon, cherchent la silhouette d'un cadavre. Il vit alors une forme près du canapé, s'avançant lentement vers lui, traînant les pieds. C'était un gamin, qui devait avoir douze ans au maximum. Peut-être qu'ils s'étaient pas tirés, en fin de compte, alors. Ou sa famille l'a abandonné ? Cette vision l’écœure, mais fallait bien abréger cette vie. Il allait pas le laisser là, errer continuellement dans cette maison, sans but. Alors dans un sifflement sa lame tranche l'air avant de trancher sa tête, la laissant rouler sur le sol. Le corps heurte le plancher dans un bruit sourd, et il se dirige vers le crâne encore animé. Hunter s'accroupit, observant avec attention cette mâchoire fendre l'air et ces yeux le fixer avec cette rage qu'ont les affamés.
« Tu méritais sans doute pas ça. »
Il esquisse un sourire maladroit, désolé, avant de le finir avec son arme. Hunter se redresse en entendant Roxy dévaler les escaliers et revient sur ses pas avec inquiétude. Quand il la trouve là, avec sa bd dans les mains, son air innocent, il lâche un soupir rassuré.
« C'est quoi ça ? C'est pas dans ça que tu fourrais ton nez à longueur de journée ? »
Il prend le comics comme un torchon sale, du bout des doigts, l'observe sous toutes les coutures, à la façon L de Death Note. Hunt ronchonne et le rend à Rox.
« Essaye de trouver un sac, en haut, aussi. Ce soir, y'aura de quoi bouffer. »

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Mar 9 Sep - 21:51

Bon d'accord, Roxy doit être le seul être humain encore vivant de plus de 16 ans qui s’extasie encore devant un comics de la sorte ! Mais de là à rencontrer une telle réaction de la part de Hunter... sa mine se défait en voyant à quel point il n'en a rien à foutre. Et elle récupère son trophée personnel avec toute la précaution dont lui n'a pas fait preuve. Elle a l'air légèrement boudeuse alors qu'il lui demande de récupérer un sac en haut, mais elle s’exécute sans un mot. Elle se rappelle avoir repéré un sac de sport qui fera parfaitement l'affaire dans la chambre du gamin. Au milieu des escaliers elle s'arrête pourtant et se retourne sur Hunter. « On t'a déjà dit que t'étais qu'un sale rabat-joie ? » Et elle reprend son ascension sans un mot de plus. Une vraie gamine. Elle entre dans la chambre et se met à fouiller dans la chambre du garçon, dont elle ignore que le cadavre se trouve juste en bas, à quelques mètres d'elle. Elle a repéré le fameux sac de sport noir à peine est-elle arrivée, mais elle préfère s'assurer de rien louper d'autre d'intéressant. Non pas qu'elle veuille trouver une autre BD, mais on ne sait jamais. Parfois une chambre d'ado ça peut receler des trésors oubliés. Couchée par terre, le nez planté sous le lit au milieu de la poussière et de quelques chaussettes sales qui trainent, Rox découvre un numéro de Playboy écorné et ô miracle un vieux skate. Bon d'accord, c'est une vieille croûte - le skate pas le magasine de cul ! - le genre de modèle pour gosses mais ça a quatre roues, c'est déjà ça. La brune finit par se relever, s’époussète en vitesse, fourre son comics et la Playboy dans le sac qu'elle jette sur son épaule avant de caler le skate sous son bras. Au passage elle récupère également ses rollers et finit par rejoindre Hunter en bas à nouveau. Elle ne le trouve pas tout de suite, et décide de faire le tour du propriétaire en rez-de-chaussée.

Roxy comprend bien vite que c'est une mauvaise idée lorsqu'elle découvre la tête décapitée d'un jeune garçon. Les trainées de sang au sol, encore humides indiquent clairement que c'est tout frais. La brunette tourne la tête là où elle pense que Hunter se trouve de manière instinctive. Compatissante face à ce qu'il a dû faire. Si ça avait été elle, elle ne lui en aurait rien dit non plus. Elle se serait contentée d'écrire dans son carnet un prénom lambda et la marque de ses chaussures. Au lieu de ça, Rox revient sur ses pas et trouve son compagnon dans le couloir. Elle ne laisse rien paraître de sa macabre découverte, même mieux elle lui tend sans ménagement la vieille planche qu'elle a trouvée avec un large sourire. « Bon ok, c'est pas une planche de compète, mais c'est mieux que rien. » Et alors qu'elle lâche le skate entre les mains de Hunty, elle fouille déjà dans le sac et en ressort le magasine cochon. « Voilà, comme ça tu seras peut être de meilleure humeur ! » Elle lui frappe le sommet du crâne avec le paquet de feuilles glacées avant de le fourrer à son tour entre les mains de Hunter, ne lui laissant pas d'autre choix. Et elle se glisse derrière lui afin d'aller récupérer les provisions se trouvant dans la cuisine. Elle met le tout dans son sac en vitesse, ne prêtant même pas attention à ce dont il s'agit. C'est à manger, pour le reste elle s'en fout. « J'pense qu'on a tout, alors on peut y aller ! » Elle sourit encore, comme toujours, elle n'a toujours rien dit à propos du gamin qu'il a dû achever. Et même lorsqu'elle passe à coté du salon, elle ne tourne même pas les yeux pour le regarder une dernière fois. Tobias. Elle l'aurait appelé Tobias. Mais elle chasse cette idée au plus vite, à présent il n'y a que l'extérieur qui les attend, un terrain de jeu grandeur nature. Ils vont pouvoir se défouler et oublier tout le reste, et c'est tout ce qui compte.

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✤ en ville depuis le : 29/05/2014
✤ post-envoyés : 1642
✤ pseudo/prénom : deardeath
✤ célébrité : dylan rieder
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : glass skin
✤ âge : vingt-cinq ans


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: deux
✤ nombre de rôdeurs tués: pas compté
✤ relations:

MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   Sam 13 Sep - 18:02

Hunter n’avait jamais vraiment eu entre les mains ce genre de comics - il en avait seulement vu, autrefois, quelques-uns dans les mains de ses proches. Il ne s’y était jamais intéressé. Sa réalité l’empêchait souvent d’être plongé dans un autre monde tel que celui des bandes-dessinées. On l’avait cependant trouvé, autrefois, avec un livre, mais c’était quand il avait du temps. Et le temps, il l’a rarement eu. Encore moins aujourd’hui. Hunter était constamment dépassé par les évènements, croulant sous les problèmes, enseveli sous ses démons. Aux mots de Roxy, il sourit franchement. Rabat-joie. C’est vrai. On lui avait souvent reproché ça, aussi. Il la suit de ses prunelles foncées, et s’éloigne à son tour, machette en main. C’était calme. C’était toujours calme. Trop, sans doute. Au fond il avait toujours aimé entendre les gens râler, le ronronnement des moteurs, les aboiements des chiens, ça comblait le vide. Certes, le silence avait une place importante dans son coeur, mais il s’était étonné à penser que justement, à présent, y’en avait de trop. Quoiqu’à la mine, ça gueulait particulièrement bien. En même temps, ils parlaient tous pour ne rien dire. Passionnant.
Il se dirige vers le couloir, effleurant le mur, observant avec une attention particulière les tableaux accrochés. Hunter aimait l’art, aussi. Mais il n’avait pas encore ressenti le besoin de griffonner sur papier - mais plutôt de faire des nosegrind et des kickflips. La musique lui manquait tout autant, d’ailleurs. C’était quelque chose de vital, tout de même. Sa guitare ne lui suffisait pas, surtout qu’il n’était pas vraiment un musicien accompli. C’était plus un passe-temps qu’une passion, et il donnerait tout pour entendre à nouveau du bon son, celui qui fait vibrer et qui réveille. Hunter entre dans une salle de bains, ouvre les tiroirs - et esquisse un petit sourire à la vue de deux préservatifs. Il s’en empare, amusé, avant d’ouvrir les placards, en quête d’objets intéressants. Malheureusement, à part des bijoux de grande valeur, ils étaient vides. Et ce genre de trucs, tout le monde s’en carrait, aujourd’hui. Même si c’était de l’or. Il jette un œil à ses propres bagues argentées, salies mais résistantes. Il retourne dans le couloir, s’adosse à l’entrée de ce dernier, récupérant son paquet de clopes. Cependant, la silhouette de Roxy l’en empêche, et il le range rapidement, tendant les mains avec indifférence pour récupérer la vieille planche qu’elle lui offrait. Putain. Il la retourne dans ses mains, passe ses doigts sur les roues abîmées, effleure le bois, et lâche un bref soupir. Hunter allait jurer contre la qualité du skate, mais elle lui frappe la tête - tant bien que mal, il faut l’avouer, ayant une nette différence de taille entre les deux - avec un magazine qui attire brièvement ses iris. Il pouffe, comme si ça allait vraiment l’intéresser, ça. Hunter a toujours été en décalage avec les autres, et sur bien des domaines. Il ne connaissait donc nullement ce magazine, mais ça le faisait rire, de voir ces nanas à poil. Faut vraiment avoir aucune honte pour s’afficher de la sorte. Il suit la plus petite, feuilletant la revue, le skate coincé sous son bras. Il relève à peine les yeux quand range les paquets dans le sac, et fini par balancer le périodique sur la table en haussant les épaules.
« J’crois que j’préfère les mecs »
Il hoche la tête pour lui-même et se rapproche de Roxy. Le peu de distance le dérange à nouveau, mais il passe son bras autour des ses épaules, faisant attention à ce que la planche n’heurte pas ses côtes, fouille de sa main libre sa poche avant de lui tendre les préservatifs.
« Pas besoin de mini-Roxy et mini-Roy, l’apocalypse est déjà bien entamée comme ça. »

_________________


don't be afraid of the dark

MY SECRET SIDE I KEEP, HID UNDER LOCK AND KEY. I KEEP IT CAGED BUT I CAN'T CONTROL IT. 'CAUSE IF I LET HIM OUT, HE'LL TEAR ME UP, BREAK ME DOWN. WHY WON'T SOMEBODY COME AND SAVE ME FROM THIS MAKE IT END ? ITS HIDING IN THE DARK, ITS TEETH ARE RAZOR SHARP. THERE'S NO ESCAPE FOR ME, IT WANTS MY SOUL, IT WANTS MY HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t180-foutue-realite-hunter
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.   

Revenir en haut Aller en bas
 

When I was a kid, I wanted to be older. This shit was not what I expected.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !
» [Terminé] Wanted
» [Ahito Erenoa] Wanted/renom/récompense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the oblivion :: rps-