AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Mer 27 Aoû - 21:24

Avec tous ces chamboulements qui lui sont arrivés dans la gueule Roxy a eu un petit temps de flottement. Déjà la mort de Mara, un truc qui tourne en boucle dans sa tête, ensuite la perte de Miles, un autre truc duquel elle arrive pas à se défaire, son débarquement au camps de la forêt avec Roy. Et puis le déménagement à Girdwood avant même de s'habituer à son nouveau chez elle. La seule constante dans tout ça c'est Roy, comme une vieille rengaine dont elle ne peut, ne veut, se défaire. Et au fond qu'il soit là, de nouveau à ses cotés ça aide Roxy a ne pas perdre pied. Parce que clairement à son arrivée dans la forêt de Kenaï ce n'était pas gagné, car traumatisée par ce qu'elle venait de vivre. Mais aujourd'hui, elle s'est remise et est à nouveau cette même Roxy qu'elle a toujours été. Ou presque. Car rien ne sert de se voiler la face, elle ne sera jamais plus la même, personne ne le sera jamais. Mais voilà, depuis qu'ils sont à la mine, Roxy a l'impression d'être à coté de Roy, mais jamais vraiment avec lui. Il y a toujours mille gens autour d'eux, toujours quelque chose à faire, alors qu'égoïstement elle a juste envie de s'asseoir avec lui et discuter sans que personne n'entre dans leur bulle. Merde à cette pensée Roxy se mord la lèvre, elle devrait pas penser comme ça, elle devrait pas vouloir une telle chose alors que le fantôme de Nancy n'est pas très loin... Mais voilà, elle arrive juste pas à s'en empêcher. Elle s'est si longtemps mise de coté, qu'aujourd'hui elle n'en est plus capable, plus autant tout du moins. Parce qu'il est exclu pour Rox de montrer à Roy quoi que ce soit. Pourquoi ? Peut être par simple habitude, ou parce qu'elle a trop peur des conséquences de ce qu'elle pourrait dire ou faire. Mais ça ne l'empêche pas pour autant de lui proposer d'aller chercher de l'eau, à la source dont Elyrian la sympathique leur a parlé.

Alors qu'ils commencent à s'éloigner du camps, Roxy jette un dernier coup d’œil derrière eux pour s'assurer que personne ne les suit. Si quelqu'un se tapait l'incruste maintenant, Rox risquerait bien de péter un câble. Mais personne n'est en train de leur courir après histoire de les rejoindre. Alors un peu plus détendue Roxy se tourne vers son compagnon, tout en continuant à marcher et à agiter les seaux qu'elle va remplir. « Finalement c'est pas si pire que ça ici... y a juste quelques personnes pas très aimables, mais ça pourrait être pire. » On aurait pas pu faire moins original, bravo ! Elle remarque que ce qu'elle raconte n'a rien d'intéressant, alors elle cherche quelque chose d'autre à lui sortir. Quelque chose qui lui ressemble plus. « Il faudrait quand même que tu arrêtes de te faire taper dessus. J'sais pas moi, mais tu vas finir par perdre tes dents ou un truc du genre. Et j'te signale que y a plus de dentistes dans le coin... Et franchement être édenté à 26 ans c'est quand même la lose. Et vachement moins sexy ! » Bon d'accord c'était peut être pas la chose à dire histoire de profiter de l'instant. Mais en même temps il fallait qu'elle le lui dise. Non parce que jouer les infirmières c'était pas son fort, et elle aimait clairement pas le voir amoché. Surtout quand elle ne comprenait pas pourquoi...

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Ven 29 Aoû - 16:38

C’est par un haussement d’épaule que Roy répond à la jeune femme se trouvant à ses côtés. C’était toujours moindre pire que de n’avoir aucun abri, moins pire que de se retrouver seul et largement moins pire que d’être entouré de marcheur. Non à la place, ils étaient entourés de personne bien vivantes mais qui pourtant se bouffaient la gueule. Vu comme ça, c’est sûr, c’était il y avait pire en comparaison à l’apocalypse qui prenait feu à l’extérieur.
Mais Roy semblait avoir oublié qu’il n’avait pas n’importe qui à ses côtés. Il pouvait faire tomber le masque, détruire sa carapace, baisser sa garde et respirer. Ici, à l’abri des regards, de tout jugement et indiscrétion il avait le droit de laisser le relais à l’autre Roy, celui qui avait pris la poussière au fond de son âme. C’est ainsi que résonna la remarque de Roxy dans sa tête. Il s’était battu pour qu’elle reste avec lui, il l’avait incité à vivre en communauté et l’avait amené de la forêt de Kenaï jusqu’ici. Alors merde, elle méritait un mieux qu’un haussement d’épaule. Inspirant grandement, comme s’il s’apprêtait à répliquer, il finit néanmoins par afficher un large sourire, prêt à rire. Et avec toutes ses dents en plus. « Merci de me trouver sexy même avec toutes mes dents. Je sais maintenant ce qui fait mon charme. » Puis il prit un air faussement contrarié quand il se souvint d’un détails dans son phrase. Il interrompu sa marche pour répliquer, quoiqu’un peu en retard. « Eh ! Et il accouru pour la rattraper. Déjà c’est moi qui leur tape dessus je te signal. La fois à Kenaï… J’ai juste été pris de court par cet enfoiré et pour Elyrian et bien, je ne frappe pas les filles. Forcément, elle en a profité. J’y peux rien s’ils ne supportent pas ce que je leur dis. » Et ce qu’il disait était : « La vérité, rien que la vérité. » Finit-il par jurer tout en levant les mains innocemment, c’était décaler d’un pas pour qu’elle puisse le voir.

Finalement ça avait du bon de se laisser un peu aller. Il avait vraiment bien fais d’accepter cet excursion jusqu’au ruisseau. Ils en auraient pour un moment le temps du trajet et du remplissage alors il ferait mieux de profiter. Parce que ce n’était pas ce qu’il avait fait depuis des semaines. Il fallait dire qu’avec ses conneries ils ne leur avaient laissé aucun moment de répit. A chaque fois qu’il revenait amoché, il se terrait dans un silence de mort loin d’être agréable, tout cela pour garder le secret et condamner le fantôme de Nancy au plus profond de lui. Et puis c’était sans compté sur les incidents à Kenaï.
Le guitariste se pencha soudainement à sa hauteur pour aller attraper quelques sceaux qu’elle tenait en main. Ne lui laissant pas le choix de l’aider, il posa ses mains sur les siennes pour les remplacer sur les poignets de sceaux quand il la ferait décrocher. Lui laissant seulement avec un seul de ces derniers tandis qu’il en avait pris deux, il lui adressait un sourire railleur un peu comme dire : laisse le plus fort s’en charger. Ils se chamailleraient surement un moment avant qu’ils n’aperçoivent enfin le petit court d’eau qui divisait la forêt. Au moins Elyrian n’avait pas mentis, elle savait donc se montrer bénéfique au groupe –et faire autre chose que d’insulter ou astiquer Mortimer-. Ils se trouvaient à quelque mètre de leur objectif, loin de s’imaginer qu’un jour il irait chercher de l’eau à la banque franquette avec Roxy. Non il se voyait plus jouer encore des années à ses côtés, devenir un peu plus grand groupe et se faire assez d’argent pour faire les fêtards comme pas permis. Il espérait néanmoins, bien que ça soit de l’histoire ancienne, que ça ne disparaîtrait pas dans le quotidien. Il avait retrouvé une guitare et il suffisait de faire de même avec la basse de la jeune femme pour refaire un truc. Les rodeurs doivent être bon publique. Sur cette pensée plutôt optimiste, il se demandait quelque chose.  « Eh Rox, t’as toujours les chansons que t’avais écrite ? Oui je sais j’ai jamais été foutu de garder les paroles en tête plus de trois jours mais… Je peux toujours faire un effort. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Ven 29 Aoû - 18:46

La réaction de Roy ne satisfait que moyennement Roxy. Elle a l'habitude d'un autre Roy depuis toutes ce années qu'elle le connaît. Avec tout ce qu'il a traversé elle s'imagine bien qu'il ne doit plus être le même, qu'il ne le reviendra sûrement jamais. Et elle accepte que les gens autour d'elle changent, c'est normal, mais elle, elle refuse de le faire. Elle se raccroche de toutes ses forces à qui elle était. Alors ce nouveau Roy bien qu'il la déstabilise quelque peu, elle l'accepte quand même. Et au fond rien n'a changé lorsque l'on en vient à ses sentiments pour lui. Alors lorsqu'il lui sourit enfin, elle se sent presque soulagée de retrouver une petite partie de qui il était. Et à son tour elle lui retourne son sourire. Et tandis qu'il lui parle, elle se rend compte de ce qu'elle lui a dit. Gênée, elle tourne la tête faisant mine d'observer un oiseau dans l'arbre à coté d'eux, et sans s'en rendre compte il lui sauve la mise en se justifiant quant à ses bagarres passées. « En attendant t'es toujours le plus amoché. » Vas-y enfonce encore un peu plus le clou... et elle s'arrête un instant pour le contempler avec sa main levée. « On t'a jamais appris que toutes les vérités n'étaient pas bonnes à dire ? » Taquine elle le bouscule légèrement alors qu'elle recommence à marcher. Elle n'est aucunement méchante dans ce qu'elle dit, tout ce qu'elle veut au fond c'est qu'il ne se mette plus en danger. Et ne parvenant pas à le lui dire directement, elle est obligée d'utiliser le ton de la plaisanterie pour le faire. Elle tient à lui comme à personne, et pourtant elle n'osera jamais le lui avouer.

Lorsqu'il se penche vers elle, Rox se fige l'espace d'un instant. Alors qu'avant sa proximité ne la faisait pas réagir, aujourd'hui c'est différent. Parce qu'elle pensait qu'il était mort, il y a encore quelques semaines en arrière. Parce qu'elle n'a plus aussi souvent l'occasion d'être aussi proche de lui qu'avant. Et parce que maintenant dans un recoin de sa tête il n'y a plus Nancy pour faire obstacle. Alors qu'elle aimerait qu'il continue de la toucher, encore, plus fort, plus longtemps, l'image de sa copine fait irruption dans son esprit. Oui Nancy n'est plus là, et pourtant il demeure d'elle toujours une présence que Roxy ne peut effacer. Mais ne laissant rien transparaître de tout ce qui se bouscule dans sa tête, la brunette se contente de lui lancer un sourire à mi-chemin entre un merci, et un je me débrouillais très bien toute seule.

Elle regarde ce fameux ruisseau avec un pointe de déception. Il signe la fin de leur petite promenade, et après avoir rempli les seaux ils retourneront au camps et ne seront plus seuls au monde. Mais lorsqu'il lui pose la question sur ses paroles, elle oublie vite le reste. Se souvenir du passé, ça l'aide à se sentir bien. « J'dois en avoir quelques unes, oui. » Et à peine finit-elle sa phrase qu'elle fouille dans la poche arrière de son jeans. Elle en ressort son carnet qui a pris un sacré coup de vieux en l'espace de quatre mois. « Y en a certaines là-dedans. Sinon pour les autres, je m'en rappelle, moi. » Elle accentue le dernier mot, juste histoire de l'emmerder un peu, comme elle sait si bien le faire. Puis elle remet son carnet à sa place, elle ne va peut être pas le montrer à Roy comme ça. Car au milieu des paroles, des morceaux de textes inachevés, il y a la liste des rôdeurs qu'elle a tués. Chacun répertorié soigneusement, avec un nom attribué... Personne ne sait ce qu'elle fait, et elle se dit que c'est mieux comme ça. C'est trop bizarre, à la limite du dérangé ou du malsain, pour que quelqu'un soit au courant. Elle se racle la gorge histoire de dissipé son propre malaise et de continuer la conversation comme si de rien n'était. « Si tu veux je te les réécrirai au propre pour que tu les apprennes enfin ! » Et les voilà arrivés au pied du ruisseau. Roxy se penche pour remplir son seau en silence cette fois. Une fois chose faite elle le repose sur le bord et plonge ses mains dans l'eau claire pour s'en asperger le visage, puis en boire une gorgée. De l'eau fraîche, un petit plaisir que jamais Roxy ne se serait imaginée tant apprécier !

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Dim 31 Aoû - 15:36

Faudrait alors qu’on lui apprenne à garder les mauvaises vérités. Pour la première fois depuis des mois acceptait la remarque qu’on lui faisait, simplement parce qu’elle venait de Roxy. Il savait que, au-delà de son air taquin, qu’elle disait ça avec sincérité et que ce n’était pas uniquement là pour l’embêter ou l’enfoncer. Il aurait dû prendre sa comme un avertissement et comme toute personne censée, se résoudre à arrêter de combattre pour un rien. Mais plus rien n’était censé dans ce monde désormais. Tout ce que Roy pensait c’était à devenir encore plus fort. Il se promettait que la prochaine personne qui passerait sous ses poings serait le plus amoché.

Pour l’heure, il avait préféré faire remonter les vieux souvenirs alors qu’ils se trouvaient au bord du ruisseau. Ils étaient là pour rendre service au camp, mais maintenant que le temps n’était plus aussi précieux, le jeune homme avait bien l’intention de se détendre un moment ici. D’une mine intriguée, il jette un coup d’œil à ce carnet tout corné qu’elle sort de sa poche. Il s’imaginait déjà le feuilleter pour se remettre en mémoire les paroles écrites par la jeune femme quand elle le range aussi vite que sorti. Son regard se plisse en sa direction pendant qu’elle s’approche si innocemment du ruisseau pour remplir le sceau. Planté ainsi à quelques pas derrière elle, il croise les bras, plutôt vexé qu’elle n’est pas partagé ça avec lui plutôt. Qui sait ? Ca l’aurait peut-être retenu à la lecture plutôt que d’aller les quatre vérités au monde.
Mais alors qu’elle se penchait plus franchement, Roy voyait une occasion s’ouvrir à lui. Lentement, il s’approchait du ruisseau après avoir décroisé ses bras pour reprendre un air plus détendu. Il repensait à ses dires qui l’intriguait d’autant plus sur ce foutu carnet. Pourquoi voudrait-elle les réécrire s’elles étaient déjà dans sur papier ? Mais pour n’éveiller aucun soupçon, il hocha mollement les épaules pendant qu’il arrivait à quelques centimètres derrière elle. « Bien sûr… Je les apprendrais une bonne fois pour toute comme ça. »

Aussitôt qu’il avait repéré la petite couverture dépassée de sa poche, il s’était empressé de mettre la main dessus. Et il tira aussi vivement qu’il la fit basculer à l’eau. C’est dans un bond en arrière qu’il évita de se faire éclabousser et, une fois avoir vérifié qu’elle allait bien, il se permit un large sourire alors qu’il agitait ce petit carnet tant désiré entre ses mains. « Fiou… Heureusement que j’ai sauvé ça ! Ça aurait été bête qu’il se retrouve à l’eau. Toutes ses paroles perdues et… » Il relevait enfin son regard vers Roxy qu’il avait poussé à l’eau sans aucun scrupule. Et c’est en voyant son visage complètement trempé, les cheveux plaqués contre celui-ci qu’il s’arrêta de parler. Elle allait littéralement explosé. Mais tout ce qu’il fit c’est éclater de rire, complètement.

« Elle est fraîche j'espère ? On pourra dire aux autres que tu as testé ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Mar 2 Sep - 20:38

Bon d'accord, elle aurait dû s'y attendre. Enfin, sûrement qu'à l'époque Roxy ne se serait pas laissée avoir de la sorte, elle aurait été plus prudente. Mais aujourd'hui elle ne s'était juste pas imaginé que Roy l'attaquerait en traitre pour la foutre à l'eau ! Heureusement que l'époque où tout le monde avait son smartphone dans la poche est révolue ! Quoique ce qui se trouvait dans sa poche arrière était bien plus précieux à ses yeux à présent. D'ailleurs en parlant de ce fameux petit carnet, elle voit Roy à quelques mètres d'elle qui l'agite fièrement. Rox, toujours en train de patauger dans l'eau, replace en arrière les mèches détrempées collées sur son visage, après avoir recraché l'eau entré dans sa bouche. Elle aurait bien envie de mêler son rire à celui du jeune homme, parce que l'entendre rire de la sorte ça lui fait chaud au cœur. Mais elle est trop stressée de le voir en possession de son bien, son petit secret bien crade. Alors au lieu de se marrer comme une baleine, la brunette se contente de se plaquer un air boudeur sur le visage, un peu exagéré tout de même. Et elle sort de l'eau, sentant tous ses vêtements lui coller à la peau. Dieu sait qu'elle déteste cette sensation ! En plus ses Converse sont sa seule paire de chaussures ! « Haha, très drôle... je suis morte Elle fait encore quelques pas qui la mènent plus loin de Roy, avant de se retourner vivement dans sa direction et de se jeter sur lui afin de se serrer contre lui. de rire ! » Ses vêtements qui dégoulinent encore de l'eau du ruisseau sont désormais collés à ceux secs du pauvre Roy. Ça n'a rien d'un câlin, ou même d'une étreinte, c'est le seul moyen que Roxy a trouvé de se venger. Et elle serre de toutes ses forces pour que le grand brun ne puisse pas se dégager de son emprise. Et alors qu'en temps normal elle savourerait chaque instant de cette proximité, elle n'en profite même pas, bien trop obnubilée par le fait de récupérer son carnet. Elle ne veut pas que Roy l'ouvre et découvre ce qui s'y cache. Elle ne saurait l'expliquer, ou même trouver un mensonge qui tienne la route. Dire que les noms se rapportent à des survivants croisés, si seulement certains n'étaient pas décrits comme ayant un membre manquant ou une mâchoire arrachée, ça aurait presque tenu la route. Ne lui reste alors que la solution de la récupération de force. Au moins elle a l'avantage d'être rapide, ce qui lui permet en un mouvement de reprendre son bien, tel un caméléon qui attrape sa proie. Et elle lance un HAHA victorieux alors qu'elle se détache enfin du corps de Roy. Et c'est à cet instant qu'elle percute à quel point son propre corps a bien répondu à la proximité de celui de Roy, sa chaleur alors qu'elle était trempée...

Elle fait un pas en arrière et se contemple après avoir essoré ses cheveux. Putain ça caille quand on est mouillée jusqu'à l'os ! « En tout cas j'te remercie pour le bain express, mais la prochaine attends que j'aies enlevé mes chaussures au moins. » Elle dit ça toujours sur le ton de la rigolade, bien plus détendue maintenant que son petit secret se retrouve à nouveau en sa possession. « Et pour répondre à ta question; oui elle est fraîche. » En même temps qu'elle parle elle se retourne afin de retirer son t-shirt, qu'elle essore à son tour avant de le remettre juste histoire de peser quelques kilos de flotte en moins. « Tu sais quand même qu'à cet instant une petite partie de moi te déteste ? »

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Jeu 4 Sep - 3:36

Elle devait bien être la première à l’entendre rire ainsi depuis des mois. Tout simplement, celle à qui il adressait un franc sourire. Il avait complètement baissé sa garde, là le temps de ce fou rire, il était tellement vulnérable qu’il pouvait passer aux chaudes larmes au moindre sombre souvenir. Mais il n’y avait pas de raison à cela tant que son regard se posait sur la jeune femme. Si c’était sa chute qui l’avait mis dans un tel état, il s’agissait maintenant de cet air blasé plaqué contre sa mine trempée qui l’amusait. Il était donc bien trop occupé à calmer son rire pour penser à jeter un œil à l’intérieur du carnet. Pour lui, il n’y avait que des paroles de musique inscrites sur ces pages chiffonnées. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de la pousser à bout. C’est pourquoi, alors qu’elle s’approchait, il tendit son bras au maximum et suréleva le petit livre du bout de ses doigts pour l’éloigner de sa propriétaire. Tant, qu’il en oublia de reculer pour éviter ce corps imbibé d’eau qui allait se coller à lui. Néanmoins l’eau fraiche ne manqua pas de traverser ses vêtements et de venir autant sa peau que son esprit. Il fit soudainement entrer l’air dans sa poitrine, les muscles tout contractés contre  ce contact glaciale et humide. Mais il persistait de son mieux pour éloigner le plus possible le carnet des mains de Roxy. N’étant pas si grand pour assurer sa méthode, il aurait bien fais marche arrière si elle ne s’était pas autant accroché à lui. Ce qui ne manquait pas de faire couler l’eau fraiche à grosse goute sur son dos. Une sensation qui devint insupportable et qui le fit perdre son intention le temps de quelques secondes. En tout cas assez pour qu’elle saute sur l’occasion et de récupérer son bien. Et tout au contraire de son cri de victoire, il interrompu son rire pour un EH d’injustice. Il avait été déstabilisé par l’eau, ça ne comptait pas. Néanmoins, alors les mains libre, il se tordit comme il put pour essuyer de sa main les goutes qui roulaient encore sur sa colonne vertébrale. Et puisque que l’heure était au onomatopée, il se contenta d’un pff pour balayer ses remarques, n’ayant nullement envie de continuer à la taquiner puisqu’elle lui avait récupéré ce qui lui appartenait.

Il aurait pu bouder à son tour si, par curiosité, il n’avait pas posé son regard sur son dos. Le guitariste pensait alors qu’elle partait pour remplir le reste de sceaux et clore ce moment d’intimité. Sauf que la voilà en train de retirer son haut sans une once de gêne. C’est ce qu’aurait aussi dû faire Roy : retirer son regard… mais celui-ci avait coulé le long de ses formes dénudées. Et si elle se serait, ça aurait été sans aucune gêne qu’il aurait fait de même avec sa poitrine, bien que ça soit surtout pour critiquer celle-ci. Elle aurait aussi vu ce léger sourire qui s’était glissé sur le coin de ses lèvres et il était assez impressionnant de voir à quel point les sourires du jeune homme étaient si expressifs. Parce qu’elle aurait toute suite compris ce qu’il s’apprêtait à faire.
« Seulement une partie ? Attends, je vais m’occuper de l’autre. » Débarrassé de ses chaussures, débarrassé de son t-shirt pendant qu’elle était trop occupée à essorer son haut il s’était jeté sur elle. Ni une, ni deux, il avait saisi l’arrière de ses genoux pour la renverser dans ses bras et la soulever d’une  impressionnante facilité. « Je serais toi, je retirais mes chaussures maintenant. » Parce que oui, il comptait bien faire cela. Il l’enlaçait contre son torse dans une force à la fois dominante et protectrice pour s’assurer qu’elle ne le quitte pas. Et alors que son sourire s’était considérablement élargi, il atteignit en quelques pas le ruisseau et se laissait tomber sans remords dedans.  

Mais qu’ils profitent, qu’ils profitent de ce grand bain frais avant que les remords ne refroidissent leur cœur, une fois la glace brisée. Les sourires chaleureux ne duraient jamais très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
memento mori
✤ en ville depuis le : 01/06/2014
✤ post-envoyés : 878
✤ pseudo/prénom : Bismuth
✤ célébrité : Ellen Page
✤ objets :
Spoiler:
 

✤ crédits : (ava) fluttershy (code sign) Alaska (gifs) tumblr

✤ âge : vingt-quatre ans
✤ statut : célibataire
✤ humeur : just keep swimming


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: aucune
✤ nombre de rôdeurs tués: elle ne les compte plus, jetez un oeil dans son carnet pour savoir
✤ relations:

MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   Ven 19 Sep - 15:56

Alors qu'elle se retourne pour retirer son t-shirt, Rox ne réfléchit pas. Elle ne pense qu'au fait de retirer un peu de cette eau qui la refroidit. L'espace des quelques secondes où elle se retrouve en sous-vêtement sous le regard de Roy, elle ne pense qu'au soulagement de ne plus avoir ce satané tissu qui lui colle à la peau. Et puis elle frissonne quand un petit courant d'air vient la caresser. Elle sent tous ses poils se hérisser et elle percute qu'elle vient de se déshabiller devant lui. Pourtant elle n'en est pas gênée, parce qu'il l'a déjà vue en bikini auparavant, et que finalement ça n'est pas très différent. Sauf que là qu'est-ce qu'elle aurait donné pour qu'il s'approche d'elle et la prenne dans ses bras pour la réchauffer. Elle se laisse à fantasmer à cet instant qui ne viendra jamais, elle le sait, avant de remettre son vêtement. Elle ne laisse rien paraître, aucune gêne, aucune trace de ce qu'elle désire si ardemment. Elle a toujours su dissimuler ses envies, ses pensées aux yeux de Roy et du monde qui l'entoure. Sauf qu'aujourd'hui c'est devenu un peu plus secondaire et qu'elle n'y met plus autant d'efforts qu'avant. Alors pas étonnant que les soupçons commencent à poindre le bout de leur nez dans le camp, mais tant que Roy lui ne se doute de rien, tout va bien. Elle a beau le vouloir, brûler de le posséder depuis des années, aujourd'hui qu'il lui serait accessible, elle n'ose rien faire. Roxy sait que même si Nancy n'est plus là, elle n'a jamais été aussi présente entre eux. Et la brunette n'a nullement l'intention d'entrer dans une compétition contre son fantôme, alors qu'elle sait très bien que c'est perdu d'avance. Roy a toujours été et sera toujours un rêve inaccessible, et ça a beau la bouffer elle a appris à vivre avec. Et au fond elle ne le fait pas si mal que ça...

Alors comme d'habitude elle préfère lancer des phrases sans répercussion, juste de quoi continuer à vivre comme si rien n'avait vraiment changé. « Attends, je vais m’occuper de l’autre. » Lorsqu'elle entend ces paroles, Rox finit par se retourner à la hâte, elle sent que quelque chose va encore lui arriver. Et à voir le sourire que Roy lui lance, elle n'en doute pas une seconde de plus. Elle n'a pas le temps de réagir, elle n'a pas le temps de tenter quoique ce soit qu'elle se retrouve dans les airs. Puis dans les bras du jeune homme qui la porte comme si elle n'était qu'une vulgaire poupée de chiffon, et vu le poids qu'elle fait elle n'en est pas loin... Elle bat des jambes plus pour signifier son désaccord que pour réellement tenter de se libérer de l'emprise de Roy. « Je serais toi, je retirais mes chaussures maintenant. » Elle s’exécute en retirant la première de ses Converse rouge en tirant sur l'arrière de celle-ci avec la pointe de son autre pied, et la deuxième suit le mouvement rapidement. Elle se retrouve en chaussettes dépareillées - parce qu'elle n'a jamais mis deux chaussettes identiques depuis des années et que ça ne risque pas de changer - et se remet à battre des pieds, alors qu'elle s'agrippe à ses épaules à présent. « Non fais pas ça ! » Elle love sa tête au creux de son cou, et semble enfin remarquer qu'il est à torse nu. Tout le reste de la scène s'est déroulée tellement rapidement qu'elle n'a même pas percuté la chose ! Elle jette un coup d’œil rapide à son torse et sent ses joues rougir instantanément. Ce n'est pas la première fois qu'elle le voit sans t-shirt, mais c'est bien la première fois qu'elle se retrouve aussi proche de lui dans une telle tenue. D'ailleurs elle n'a même pas remarqué qu'elle a cessé de bouger au même moment. « C'est pas juste, je me vengerai Roy ! » Et en même temps qu'elle lui lance cette menace ridicule, ils se retrouvent cette fois tous les deux dans l'eau. Elle ne le lâche pas pour autant, continuant de s'accrocher à son cou, comme si elle allait se noyer dès qu'elle lâcherait prise. Et alors qu'au moment de l'impact liquide Roxy n'a pu retenir un petit cri, la voilà qui rigole à présent. Parce que tout ça, tout ce manège ça aurait pu se passer avant. Ça aurait pu être un après-midi comme un autre. Sauf que ça ne l'est pas. Sauf que là personne d'autre du groupe n'est présent. Sauf que là ils sont venus chercher de l'eau pour leur survie, pas pour s'amuser. Alors que d'autres à ces pensées se seraient arrêté de rire pour redevenir sérieux, se laissant même sûrement emporter par la déprime, Roxy elle préfère vite balayer tout ça. Elle lâche enfin sa bouée humaine et s'en éloigne en jetant tout de même un regard aux alentours pour s'assurer qu'aucun danger ne les guette. Une fois rassurée, elle plonge sa tête sous l'eau pour remettre sa chevelure brune à peu près en place histoire de ne pas trop ressembler à un chihuahua détrempé. « Ce n'est pas très sérieux tout ça Monsieur O'Hare. » Son ton faussement autoritaire jure totalement avec son regard amusé. Si seulement l'eau n'était pas aussi froid, la brune se serait sûrement laissée aller à faire la planche ou à continuer de barboter, mais là, elle préfère s'avancer vers le bord afin de ressortir. Non sans gicler le jeune homme au passage. « Oh et si jamais tu avais encore des doutes; c'est désormais officiel, maintenant je te déteste complètement. » Dit-elle une fois sortie et marchant vers une souche, en tournant à peine la tête vers lui. Elle finit par s'asseoir sur l'ancien tronc que le temps a asséché, pour lui faire à nouveau face. « Selon Bear Grylls il faut se mettre à poil pour pas mourir d’hypothermie quand on est trempé. Et faire un feu aussi accessoirement. » Elle parle distraitement tout en retirant ses chaussettes afin de les essorer. Tient, ça devient un geste qu'il lui semble étrangement familier... « Et vu que j'ai clairement pas envie de rentrer trempée, ni de mourir d'hypothermie... Elle se relève et commence à déboutonner son pantalon. Avant de s'arrêter et de relever la tête vers Roy. mais j'te rassure j'ai pas envie non plus de me mettre à poil. » Ou alors juste après toi...

_________________

i dare you.
I dare you to lift yourself up off the floor. Maybe redemption has stories to tell, maybe forgiveness is right where you fell, where can you run to escape from yourself ? Where you gonna go ? Salvation is here. I dare you to move. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.   

Revenir en haut Aller en bas
 

It will all turn out good in the end. If it's not good, it isn't the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What a very good soup ! Wuli Wani Wanaga ! What a very good soup ! Watabuinegui wanaga ! (+page 6)
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the oblivion :: rps-