AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 siblings' bond - james.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ en ville depuis le : 22/03/2015
✤ post-envoyés : 26
✤ pseudo/prénom : Darley/Mathilde.
✤ célébrité : Shelley Hennig.
✤ objets : Une barre de fer depuis le début de l'invasion, plus récemment une hache. Quelques photos qu'elle garde précieusement dans le fond de la poche de son jean.
✤ crédits : Rosewins & Tumblr.

✤ âge : Dix-neuf ans.
✤ statut : Célibataire.


don't look back
✤ nombre de personnes tuées: Zéro.
✤ nombre de rôdeurs tués: Beaucoup.
✤ relations:

MessageSujet: siblings' bond - james.   Mar 24 Mar - 14:09


Somebody call out to your brother. He’s calling out your name. Hiding under the covers, with no one else to blame. Oh, you couldn’t help out your own neighbor. You couldn’t tell it to his face. You were fucked up by the blame.


Parfois, Linda a envie de s'isoler, de sortir prendre l'air pour pouvoir se détendre, penser dans le calme et oublier l'espace d'un instant que dehors, des morts-vivants veulent leurs peaux. Pouvoir penser comme Becca que tout finira par revenir dans l'ordre, Melinda aimerait pouvoir y arriver. Elle aimerait bien pouvoir se dire que d'ici quelques temps, ils trouveront quelque chose, un remède, un moyen de tout faire revenir à la normale. Sauf que Linda sait que ce n'est pas possible, elle sait que certaines choses ne pourront jamais redevenir comme avant. Le fait de ressentir toujours le besoin de regarder derrière elle, de se réveiller en sursaut en cherchant du regard son frère et sa soeur histoire d'être certaine qu'ils sont encore là, et par encore là, Linda entend bien encore vivants. C'est pour cette raison qu'elle les suit souvent du regard, sans pour autant ressentir le besoin de dire quoique ce soit. Il y a aussi le fait qu'elle ne quitte jamais sa hache, que cette dernière est toujours à une bonne distance, qu'elle peut l'attraper si besoin est. Un instinct de survie aiguisé, à l'affut du moindre bruit, du moindre mouvement, à l'affut de tout. Alors quand James lui demande si elle veut aller en repérage avec lui, Melinda accepte. De toute façon, elle préfère y aller avec lui à chaque fois, parce qu'elle a besoin de savoir qu'il est en sécurité. Et elle sait très bien que s'ils en étaient réduits ça, elle donnerait sans problème sa vie pour la sienne. C'est comme ça, accord qu'elle a passé avec son fort intérieur. Accord qui la rassure et lui permet de se sentir mieux, de pouvoir se dire qu'au moins, il pourrait gagner quelques jours de plus au moins grâce à elle. On en vient à penser de la sorte dans un monde comme celui-là. A se demander qui mourra le premier, lequel du groupe est le plus faible, lequel ne pourrait pas survivre seul, lequel est le plus simple à sacrifier. Des questions que Melinda se posait sans cesse à la base militaire: question de sécurité, de logique, de survie.

Une fois en train de marcher à côté de James, Melinda se rend compte du silence qui plane. Pas forcément gênant, mais pas agréable non plus. Il y a encore un an de ça, ils auraient certainement été en train de rire après une blague de Jamie. Mais depuis plusieurs mois maintenant, les discussions n'étaient plus vraiment la priorité. De toute façon, Linda ne parlait que quand elle avait quelque chose de plutôt important à dire, du genre une opinion ou un avis, ou envoyer chier Becca avec ses reproches assourdissants. Linda observe les alentours tout en regardant du coin de l'oeil James. Souvent, elle se demande ce qu'il pense, parfois aussi elle se demande si c'est de sa faute à elle si ils ne se parlent plus. Peut-être bien que c'est de sa faute à lui, ou leurs fautes à tous. Mais elle arrête d'y penser rapidement à chaque fois, parce qu'elle se dit que ce genre de pensée n'aide pas vraiment leur cause. Que ça ne les sauvera pas. Et qu'il vaut mieux qu'ils soient tous en vie plutôt qu'en train d'avoir une conversation philosophique allongés sur leurs lits de mort. Linda a ses priorités en ordre depuis plusieurs mois, elle n'y est pour rien. La benjamine soupire, attirant l'attention de son frère avant de hausser les épaules comme pour dire que ce n'est rien. Puis elle se re-concentre, arrête de penser aux "si" avec lesquelles elle pourrait refaire le monde dans sa tête sans pour autant qu'ils deviennent réels. Sa hache à la main, elle essaie de savoir si un rôdeur ne va pas surgir de nulle part pour essayer de les bouffer gaiement. Elle essaie aussi de savoir si son frère finira par ouvrir la conversation en premier, parce que ces derniers temps, on ne peut pas dire que Melinda ait ouvert beaucoup de dialogue, en fait, elle se contente juste du minimum. Mais là, à côté de James, en train de marcher seuls, elle n'a qu'une envie: qu'il parle pour qu'ils puissent avoir une conversation plus ou moins normale. Juste quelque chose. Même un simple bonjour suffirait.

_________________
I wanna slay my demons, but I got lots of them, I got lots of them. I try to keep my conscience clean. I try to keep myself out of your bad dreams. I try to wash my hands for you every night, oh, lest you find my strangling fingers wrapped around tight.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilwithin.forumactif.org/t1014-linda-she-is-a-liones
 

siblings' bond - james.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» James Bond:ma presentation
» James Bond le Jeu de Rôle qui a la classe !!!
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the survival :: the houses-